| Bonneuil-sur-Marne

A Bonneuil, les législatives partielles n’intéressent personne

Concernés par l’annulation de l’élection d’Henri Plagnol (député de la 1ère circonscription du Val de Marne) au même titre que Créteil Nord et Saint-Maur, les habitants de Bonneuil, qui avaient vu passer le candidat François Hollande en février dernier, se désintéressent totalement des législatives partielles qui doivent se tenir les 9 et 16 décembre.

« Si je me déplace, ce qui est loin d’être gagné, ça sera pour le PCF. D’ailleurs, qui est le candidat communiste? Ouvrier depuis ses 16 ans, Thierry, quinquagénaire habitant les Grands Ensembles n’était même pas au courant qu’il allait devoir revoter. Honnêtement, je ne suis pas trop l’actualité politique hors élections. Là, je n’ai vu aucun panneau électoral, aucun tract et aucun candidat en ville« . Contrairement à Saint Maur où les candidats sont déjà repartis en campagne,  il ne subsiste ici que quelques affiches du PCF traitant de questions de politique nationale comme l’austérité.

« J’ai voté pour François Hollande à la présidentielle, donc je continuerai dans cette voie en soutenant le candidat socialiste, assume de son côté un client du bar-restaurant Au p’tit Trôo. Akli est quelqu’un de très populaire dans la ville et j’ai confiance en lui« , précise t-il. Quand à savoir si la visite du futur président de la République, en février dernier, a changé quelque chose dans la cité Alexander Fleming, il suffit de demander aux jeunes qui passent leur après-midi au pied de la barre. « Franchement, je n’ai jamais cru que cela changerait quoi que ce soit. Les politiques, on les connaît : ils passent avec les caméras mais le lendemain, le quotidien reprend ses droits » lâche l’un d’eux, désabusé. « Je n’irai pas voter à cette élection, pas plus qu’à toutes les autres depuis que je suis majeur: je n’y crois pas« .

« J’ai lu ça quelque part »

A l’hypermarché Leclerc, l’un des centres névralgiques de la ville, l’intérêt n’est guère plus vaillant. « J’ai lu cela quelque part, mais je ne sais même pas à quelles dates on doit voter« , témoigne une mère de famille qui confie être plus préoccupée par le fait de « boucler les fins de mois » plutôt que de choisir qui « nous représentera sans même plus passer par la ville une fois qu’il sera élu…« .

Un passant, un peu plus intéressé, estime pour sa part que le découpage de la circonscription n’est pas cohérent, insistant sur les différences de profil socio-économique entre des villes comme Saint Maur et Bonneuil.

Elections les 9 et 16 décembre

Pour rappel, les législatives partielles convoquées sur à l’annulation de l’élection du député-maire de Saint Maur des Fossés, Henri Plagnol, en raison du choix de son suppléant, Jacques Leroy, déjà remplaçant de sénateur, se tiendront les 9 et 16 décembre. Le député sortant, Henri Plagnol, qui avait remporté l’élection avec 57% des voix se représente, avec l’investiture de l’UMP et de l’UDI. Face à lui, se représentent également Akli Mellouli au Parti socialiste, Micheline Gervelas au Front de Gauche ou encore Pascale Luciani (Divers droite). Le dépôt officiel des candidatures s’effectuera du lundi 12 au vendredi 16 novembre.

Rappel des suffrages au 1er tour des élections de juin 2012 dans la 1ere circoncription.
Rappel des suffrages au 2nd tour des élections de juin 2012 dans la 1ere circoncription.

Ce contenu a été publié dans Législatives 2012, Politique, Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :