| Saint-Maur-des-Fossés

La campagne des législatives repart à zéro à Saint Maur

Suite à l’annulation de l’élection d’Henri Plagnol aux dernières législatives, les candidats à la députation pour la 1ère circonscription du Val-de-Marne sont repartis enquête d’électeurs. Samedi matin à Saint Maur des Fossés, la campagne battait son plein sur le marché d’Adamville, face à des habitants un peu perplexes, voire carrément en colère.

Entouré de militants qui se sont répartis le marché, Akli Mellouli, le candidat socialiste à l’origine d’un des recours en inéligibilité d’Henri Plagnol, tente de jouer sa carte dans l’un des bastions les plus à droite de la circonscription.  »Je fais de la pédagogie. Beaucoup de clichés sur le socialo-communisme et le gauchisme extrême circulent ici. Mon rôle est de briser tous ces clichés pour recentrer le débat sur les vrais enjeux de la circonscription.Et puislors de la campagne, nous avons montré que nous étions sincères, honnêtes et respectueux de la loi, ce qui n’est pas le cas de tous nos adversaires… »

Toute de blanc vêtue, Pascale Luciani, candidate d’Union de la Droite et du Centre droit, est aussi repartie en campagne. « C’est un peu la troisième mi-temps ! » s’exclame t-elle. Ses thèmes de prédilection  : « l’Europe, les entreprises, l’égalité homme-femme, l’écologie, la transparence… Je continue à proposer une autre voie à droite et garde la même ligne de conduite qu’en juin : dire la vérité. J’ai du reste publié mes comptes de campagne sur mon site Internet », indique la candidate qui regrette le manque de temps pour mener à bien cette deuxième campagne. La candidate indépendante garde pourtant quelques souvenirs amers du mois de juin dernier. L’une des premières à dénoncer la candidature non-constitutionnelle du maire de Saint-Maur, ses affiches sur les panneaux électoraux avaient été bariolées d’insultes.

Les habitants, eux, ne semblent pas prêts à rejouer la campagne. Certains ne sont pas au courant, d’autres sont en colère. « J’en ai ras-le-bol… A croire que ce sont tous des escrocs! » lance Véronique, une retraitée qui vit à Saint-Maur depuis 30 ans. Je suis de droite depuis toujours mais je n’irai pas voter les 9 et 16 décembre prochainsLa tension palpable tout au long de la campagne m’a beaucoup déplu. Et puis quand on voit le fiasco qui en a résulté… ». Un sentiment partagé par d’autres Saint-Mauriens, plutôt virulents à l’égard des candidats en campagne ce matin-là.

Générations Saint Maur : les jeunes pop rentrent en campagne

Au milieu des militants, un groupe de jeunes Saint-Mauriens donne aussi de la voix. Laurent Dubois, qui a mené la campagne des Jeunes Populaires dans la circonscription, ne souhaite pas se présenter mais profite de cette actualité politique pour faire connaître son nouveau mouvement local : Générations Saint-Maur. « Cette association, créée mi-juillet, a pour objectif de tisser un lien social entre les différentes générations qui habitent dans la ville. Nous voulons nous intéresser aux problèmes de la vie quotidienne, grâce à de grandes concertations publiques ou sur notre site Internet. Nous sommes une association citoyenne, au-delà des clivages politiques. Nous souhaitons répondre au  ras-le-bol de la population et notamment des jeunes », motive Laurent Dubois.

Un candidat manque à l’appel ce matin là, Henri Plagnol, le député-maire secoué par son inéligibilité et la fronde de son équipe municipale qui exige sa démission en tant que maire.

Voir aussi précédent article sur ce sujet : qui affrontera Akli Mellouli ?

Ce contenu a été publié dans Associations, Législatives 2012, Politique, Politique locale, Société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

Une réponse à La campagne des législatives repart à zéro à Saint Maur

  1. UneVéritéQuiDérange dit :

    Même si elle veut faire croire le contraire, Pascale Luciani n’est pas la candidate de la droite et du centre. C’est une candidate « divers droite » qui n’a, jusqu’à preuve du contraire, reçu l’investitude d’aucun des partis de la droite et du centre, ni de l’UMP, ni de l’UDI, ni même du MODEM.
    Enfin, je ne comprends pas la fin de l’article. Ce n’est pas parce que le Maire, Henri Plagnol, n’est pas présent sur le marché ce jour là qu’il manque à l’appel. Beaucoup de Saint Mauriens le croisent régulièrement sur tous les marchés de la ville. Tout le monde peut comprendre que les responsabilités importantes qu’il a, en sa qualité de Maire, rendent impossible sa présence sur tous les marchés de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :