| Saint-Maur-des-Fossés

Législative partielle : grosse mobilisation ce weekend

Plus que quelques réunions publiques de dernière minute (voir ci-dessous) et ultimes séances de tractage avant le scrutin. Le premier tour des législatives partielles de la 1ere circonscription du Val de Marne (St Maur, Bonneuil, Créteil Nord, Champigny Ouest) se tiendra dimanche 9 décembre. Ce weekend, candidats et militants étaient sur les marchés en troupe complète, chacun arborant l’écharpe aux couleurs de leur mouvement, et devant la halle d’Adamville (St Maur),

il y avait plus de courageux en train de tracter et de journalistes venus les interviewer que de passants pour lire leurs argumentaires,  pourtant rédigés avec passion. Même TF1 avait fait le déplacement pour nourrir son JT (journal télévisé).

«Ils mettent une belle pagaille au milieu du marché avec toutes ces affiches, ces tracts et ces militants. J’en ai un peu marre à vrai dire de la politique ces derniers temps : je suis pourtant adhérent à l’UMP, et j’ai même voté pour l’élection du président du parti…  Alors vous comprendrez pourquoi, en ce moment, il ne faut pas me parler politique!», commente un senior. «J’habite à St-Maur depuis très peu de temps, et je constate qu’ici, on ne s’ennuie pas avec la politique locale ! s’en amuse de son côté une quadragénaire. De ce que j’ai pu en voir, j’imagine très mal la majorité des habitants de la ville voter pour un candidat de gauche… Ils tiennent à préserver un niveau et une qualité de vie qui les ont fait venir habiter à St-Maur, comme moi!».

Une droite très plurielle

Oui mais quelle droite ? Cinq candidats se réclament du dextre côté de l’échiquier politique.
– Le Front National, représenté par Anne-Laure Maleyre, se réjouit d’enregistrer de nouvelles adhésions chaque jour suite à la crise interne de l’UMP.
–  Debout La République, incarné par François de Grailly, espère bénéficier de l’aura de l’un des conseillers généraux de la ville, Nicolas Clodong, dont le frère est son directeur de campagne, et mise aussi sur l’image de droite affirmée mais non extrême de DLR. (Mise à jour du 04/12 : suite à la parution de cet article, Nicolas Clodong fait savoir qu’il ne soutient aucun candidat, ni de droite, ni de gauche, pour cette élection législative).
- Sylvain Berrios, patron de la délégation UMP de la 1e circonscription et maire-adjoint à la tête d’une fronde qui a fait voler en éclats la majorité municipale en octobre dernier, revendique sa légitimité UMP, rappelant qu’Henri Plagnol siège à l’UDI au sein de l’Assemblée nationale.
Pascale Luciani, également maire-adjointe UDI, et qui s’est déjà présentée contre Henri Plagnol en juin, plaide le non cumul des mandats et la  parité, regrettant la candidature de Sylvain Berrios qu’elle aurait préféré voir se concentrer sur les municipales à venir.
Henri Plagnol, député-maire sortant, dispose malgré ses quatre concurrents de solides atouts : son investiture officielle de l’UMP et l’UDI, son statut de sortant, son aura de maire de St Maur (les habitants de la ville l’avaient plébiscité à 65 % des suffrages en juin et représentent plus de la moitié des électeurs de la circonscription), et un morcellement de la dissidence au sein de son conseil municipal, plusieurs adjoints étant rentrés au bercail depuis la déclaration de rupture d’octobre. Il reste néanmoins fragilisé par cette crise de son conseil municipal, l‘annulation de son élection suite à la désignation d’un suppléant, Jacques Leroy, déjà remplaçant de sénateur, et par la crise interne de l’UMP qu’il représente officiellement.

Une gauche en binôme

A gauche, seuls deux candidats battent la campagne d’hiver.
Le Front de gauche, représenté par Micheline Gervelas, sait qu’il ne sera pas élu mais profite de l’occasion pour défendre sa cause, espérant malgré tout augmenter son score de juin pour envoyer un message au président en exercice. En minorité à St Maur, il est en force à Bonneuil et Champigny.
Le Parti socialiste, incarné par Akli Mellouli, espère bien poursuivre sa progression. En juin 2012, il avait multiplié son score au premier tour par 2,5 par rapport à 2007, rassemblant 13 400 voix contre 5477.

Restent deux candidatures hors de la carte politique traditionnelle, celle du Parti blanc (Stéphane Guyot) -qui pourrait aussi accueillir quelques votes d’électeurs UMP ulcérés ou de déçus de la gauche, et le Parti pirate. Ce dernier, représenté localement par Kevin Cornet, se positionne comme libéral-libertaire sur les questions de société et  l’usage du numérique, prône également la transparence de la vie politique, et n’ancre pas son programme sur l’économie.

Quel taux d’abstention ?

Malgré la vaillance à arpenter le pavé entre deux étals de vêtements, les militants ne se font guère d’illusion. « Au moins 60 % d’abstention !« , évaluent les pessimistes. « On espère 40 % de participation« , envisagent les optimistes…

Dernières réunions de campagne

Cinq candidats organisent une réunion à Saint Maur des Fossés cette semaine :

Mardi 4 décembre à 19h30 à l’école Michel A (rue Michelet)
François de Grailly, DLR

Mardi 4 décembre à 20h à l’école Bled (89 avenue Carnot)
Sylvain Berrios, UMP non investi.

Mardi 4 décembre à 19h30 à la brasserie « Tout va bien » (136 avenue Carnot à Saint-Maur)
Akli Mellouli, PS

Mercredi 5 décembre à 20h à la salle des fêtes de l’Hôtel de ville
Henri Plagnol, UDI investi UDI et UMP.

Vendredi 7 décembre à 19h au gymnase Langevin-Wallon de Bonneuil (18 rue Auguste Gross)
Micheline Gervelas, Front de Gauche.

Rappels pratiques

Le détail des 9 candidats avec leur site de campagne

Rappel des scores de juin:  au 1er tour, au 2nd tour.

Dossier sur les élections législatives 2012

La 1ère circonscription en bref :

La 1ère circonscription du Val de Marne comprend les cantons de Bonneuil-sur-Marne (commune de Bonneuil), Champigny-sur-Marne Ouest, Créteil Nord, Saint-Maur-des-Fossés Centre, Saint-Maur-des-Fossés Ouest et Saint-Maur-la-Varenne (soit toute la ville de Saint Maur). Avant le redécoupage électoral, cette circonscription ne comprenait pas Champigny Ouest ni Saint Maur Ouest.
Population légale 2009 : 133 621
Nombre d’électeurs (au 29/02/2012) : 84475
Député sortant : Henri Plagnol (UMP), maire de St Maur

En images : le marché d’Adamville ce samedi 1er décembre

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Législatives 2012, Politique, Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

Une réponse à Législative partielle : grosse mobilisation ce weekend

  1. UneVéritéQuiDérange dit :

    Juste une précision, la plupart des militants qui ont fait campagne pour Sarkozy pour les présidentiels de mai 2012 et pour Plagnol aux législatives de juin 2012 ont maintenu leur soutient inconditionnel à Henri Plagnol. Il suffit de les voir sur les marchés, ce sont les mêmes, fidèles au poste malgré le froid et, parfois, une certaine lassitude des passants.
    En quoi Berrios peut-il se prétendre le patron de la délégation UMP ? Avec sa dissidence, il va probablement être exclu de l’UMP et les putschistes avec lui.
    La première règle lorsqu’on aspire à représenter localement son parti, c’est d’en respecter les décisions. Or, en se présentant contre le candidat investi par l’UMP, Berrios se met en marge et ne peut plus prétendre le représenter. C’est facile à comprendre.
    Par ailleurs, je vous rappelle que Berrios n’est plus Maire-adjoint. Depuis juin dernier, Berrios n’a aucune activité professionnelle et cherche à se repositionner professionnellement. C’est sans doute ce qui l’a décidé à fomenter un complot contre son mentor.
    Pour info, sur la profession de foi de Berrios, il est indiqué «consultant» mais quelqu’un peut-il avoir le courage de lui demander à quelle entreprise il a déjà vendu une mission de conseil ? Tout le monde sera édifié sur le manque de sérieux de ce personnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :