| Saint-Maur-des-Fossés

Nathalie Kosciucko-Morizet conquiert les militants du Val de Marne

Après Jean-François Copé et avant François Fillon, c’est Nathalie Kosciucko-Morizet qui est venue défendre sa candidature à la présidence de l’UMP devant les militants du Val de Marne, à l’invitation du délégué de la 1ère circonscription, Sylvain Berrios. Bien que la majorité des militants se déclarent partisans de JF Copé, la prestation de NKM est bien passée. Reportage.

En pleine course aux parrainages avant la fatidique date du 18 septembre, NKM enchaîne les meetings, à raison de deux par soirée. Ce jeudi 13 septembre, la première partie se tenait en l’hôtel de ville de Saint Maur des Fossés. Quelques minutes avant l’arrivée de l’ancienne ministre de l’Ecologie, l’excitation est palpable chez les militants. « On aura vu les trois candidats principaux ! Qui sait, peut-être que le futur président de la République sera passé par Saint-Maur, s’enthousiasme Martine, encartée à l’UMP depuis la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007. Avec NKM, on devrait découvrir un autre style, plus fin, plus délicat, plus élégant. Les petites phrases, on les veut contre les socialistes, pas contre nos alliés ! »

Devant environ 200 militants venus l’écouter, NKM défend de fait la vision d’un « parti convivial, où le débat existe mais se tient de façon cordiale« .  Dans l’assistance, Jean avoue n’être pas insensible au charme de l’ancienne ministre. La carte féminine donne aussi lieu à quelques sorties un peu maladroites. Ainsi le premier militant à prendre la parole lance-t-il : « Tout d’abord, félicitations, pour une femme, vous vous débrouillez très bien en public! »

« Travail, autorité, responsabilité »

« Redéfinir les valeurs de l’UMP me semble être la priorité  » juge un jeune UMP qui a accompagné NKM tout l’été avec sa caravane de campagne. « Travail, autorité, responsabilité » cite la députée-maire de Longjumeau (Essonne).  L’ancienne ministre de l’Ecologie réaffirme également son refus de toute alliance avec le Front National. Un avis qui fait débat parmi les militants. « Si c’est pour récupérer des territoires sur les socialistes« , plaide l’un d’eux. « Si l’UMP et le FN existent tout les deux, c’est bien parce qu’ils sont différents ! » répond un autre.

Décentraliser l’UMP ?

Afin de préparer les prochaines élections municipales et territoriales (2014), NKM plaide aussi pour une décentralisation de l’UMP. Une idée qui plaît aux fédérations de province se sentant souvent abandonnées par Paris. NKM propose la signature d’un contrat entre chaque fédération et Paris, qui garantirait leurs moyens financiers et humains. Chaque entité serait chargée de promouvoir sa vision de la ville moderne, une ville à l’ère numérique, une ville écologique, dotée d’un urbanisme moderne, détaille la candidate. « Aucun sujet n’appartient à la gauche, l’UMP doit se positionner sur tout les terrains » insiste la polytechnicienne.

Interrogée sur l’aide médicale d’urgence aux étrangers en situation irrégulière, NKM veut une franchise symbolique annuelle de 30 euros comprenant un panier de soins limités.

Et 2017 ? A a question de savoir si ce poste constitue un tremplin pour la prochaine présidentielle, l’ancienne directrice de campagne de Nicolas Sarkozy rappelle que le mandat à la tête de l’UMP s’arrête en 2015, il restera donc encore deux ans avant cette échéance électorale.

Après une heure et demie d’échanges, l’ancienne ministre s’excuse. Elle doit « filer à une autre réunion !« . Les militants ressortent globalement ravis. « Elle a un discours différent, très intéressant, rafraîchissant. Si elle se rallie, j’espère qu’elle gardera sa force de conviction » analyse un jeune Saint-Maurien. Et pour Martine: « une femme pour diriger le parti serait une grande avancée pour l’UMP« .

 

 

Ce contenu a été publié dans Meetings politiques, Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Une réponse à Nathalie Kosciucko-Morizet conquiert les militants du Val de Marne

  1. Marie-Anne Kraft dit :

    Ainsi donc, l’UMP préfère les valeurs « Travail, autorité, responsabilité », déjà citées par Nicolas Sarkozy, à celles de la République « Liberté, égalité et fraternité », socle de notre modèle de société. C’est surtout cela qu’il faut retenir, l’UMP veut nous conduire vers le modèle de société américain, celui de la loi du plus fort, de la société sécuritaire de big brother, qui a renoncé à l’égalité des chances en entretenant l’illusion du rêve américain matérialiste. C’est dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :