| Saint-Maur-des-Fossés

Pascale Luciani lance un appel aux dons pour financer sa campagne

Avec un score inférieur à 5%, contrairement en juin 2012, Pascale Luciani, candidate UDI non investie aux législatives partielles de la première circonscription du Val de Marne, doit désormais régler sa campagne sans aide de l’Etat.  Un montant d’environ 15000 euros

pour lequel la candidate ne peut pas compter sur un parti politique, n’ayant pas été investie officiellement, et ne veut pas bénéficier de la main tendue par les deux candidats restés en lice, afin de rester indépendante.

C’est dans ce contexte que Pascale Luciani lance un appel aux dons (ces dons donneront lieu  à une réduction fiscale de 66%). Les chèques sont à envoyer à l’ordre de Julien Blavette (mandataire financier de Pascale Luciani, seul habilité à recueillir les dons ) à l’adresse suivante : Pascale Luciani – 6, avenue des Arts – 94100 Saint-Maur

Pour en savoir plus, voir le détail des comptes de campagne de Pascale Luciani.

Ce contenu a été publié dans Législatives 2012, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

6 réponses à Pascale Luciani lance un appel aux dons pour financer sa campagne

  1. Cornet dit :

    D’un coté quelqu’un fait une campagne de 15000 € en espérant un remboursement de l’état. D’un autre ceux qui font une campagne avec peu d’argent… mais le leur. Pas très équitable.

  2. la marseillaise dit :

    Elle se fiche de nous. On sait très bien qu’elle a accepté l’aide financière d’Henri Plagnol !!!!! C’est pourquoi elle a appelé à voter pour lui !!!

    • UneVéritéQuiDérange dit :

      Si vous êtes si bien renseigné, apportez donc les preuves de ce que vous avancez.
      Naturellement, vous en serez incapables car, ce qui compte à vos yeux, c’est l’attaque bête et méchante.
      C’est quand même triste de voir le débat local ramené à une argumentation aussi pauvre.
      Pendant que vous passez votre temps à cracher votre venin, les gens sérieux travaillent durs au service de nos concitoyens.
      Les chiens aboient mais la caravane passe…

  3. René dit :

    C’est toujours amusant de voir comment les plus « tricheurs » s’empressent de critiquer les politiques qui osent la transparence. Ah c’est vrai si jamais on en venais a obliger les politiques a la transparence, mon dieu quel scandale, le peuple risquerait de voir des choses qu’il ne devrait pas…
    Hum, je fini par penser que la Révolution devrais revenir pour couper quelques têtes… allons rassurer vous les « rouleurs » vous pouvez encore dormir les politiques honnetes comme cette dame n’on que très peu de chances face a vos magouilles . Et vous arrivez a vous regardez dans un miroir? oui, j’en suis sur, sans meme sourciller

    minable ! mais méfiez vous que le peuple se réveille il a mauvais caractère

  4. denau dit :

    Politique honnêtes financièrement je n’en sais rien.
    Mais concernant la cohérence de son choix pour le second tour avec ses idées (voir ci-dessous idée développée au mois de juin sur son blog), je trouve qu’il y a une parfaite incohérence.
    Entre sylvain Berrios et henri Plagnol, lequel est enarque?
    Aussi je doute de l’honnêteté du choix de pascale Luciani.

    extrait du blog de pascale Luciani du mois de juin :
    POUR CHANGER LA POLITIQUE……….. CHANGEONS DE POLITIQUES

    Un élève de l’ENA décrit dans son ouvrage (voir ici article ) le type d’enseignement délivré dans la prestigieuse école qui explique le manque crucial de capacité d’innovation qui parcoure les couloirs de nos hautes administrations et de nos dirigeants.

    Une raison supplémentaire pour dire OUI à l INITIATIVE ! et changer nos représentations politiques par plus d’élus issus de la société civile. C’est ce que je vous propose avec ma candidature.

    lire aussi : « Qu’est ce que l’Initiative? «

    extrait « lenouvelobs.com »: chapitre « Le rejet de l’initiative et de l’innovation »

    Saby raconte la redoutable épreuve du « Thème d’observation » qui dure 8 heures, enfermé, sans pouvoir bouger, sans documents. L’examen porte sur le développement rural et sa place au sein de la mécanique européenne.

    Ce sujet nous est aussi inconnu qu’à une poule landaise. Mais ce n’est pas grave, l’important est juste que nous sachions pondre une résolution, en étant notés sur notre capacité à imiter des textes déjà existantes et à singer leur formulation. L’erreur serait de faire preuve de créativité. La sanction serait immédiate »

    En cela ils suivent le conseil que leur a donné un tuteur de l’école s’ils veulent des bonnes notes : apprendre par cœur règlements, directives, décisions de la Commission Européenne et avis du Parlement européen . « Pour réussir l’épreuve, pas besoin de réfléchir : vous devez connaître le format et le remplir avec les mots-clés adequats »

    Chaque fois que Saby, seul ou avec quelques camarades, se risque à demander si on ne pourrait pas améliorer ceci où cela, il s’attire une réponse du type «pourquoi changer, on a toujours fait comme ça ». Il n’existe pas de résumé plus clair du conservatisme et de l’immobilisme. Est-ce bon d’instiller à forte dose une telle philosophie à ces futures élites ?

  5. Pollux dit :

    Autre incompréhension de cette dame, elle dit vouloir lutter contre le cumul des postes et donne comme consigne de vote du deuxième tour (à son maigre électorat) de se tourner vers le seul qui en cumul important de poste ???
    Au temps de M.Beaumont, c’était déjà une habituée du retournement de veste…A l’heure actuelle, ce n’est plus une veste qu’elle doit avoir mais un filet percé!!!
    Elle qui se dit ne pas sortir des grandes écoles politiques elle ne donne vraiment pas confiance et semble sortir d’une autre planète à l’entendre parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :