Société | Nogent-Sur-Marne | 26/10/2012
Réagir Par

Projet immobilier du RER A : les requérants attendent le verdict

L’audience du recours juridique contre la déclaration de projet relative à l’aménagement du pôle RER A par le promoteur Eiffage (projet cité d’affaires Nogent Baltard), votée en conseil municipal d’octobre 2010 et qui  était contestée par un certain nombre d’habitants en raison de sa volumétrie et de son montage financier, s’est tenue ce vendredi 26 octobre au Tribunal de Melun après que le rapporteur ait rendu ses conclusions et émis un avis défavorable sur le fond il y a quelques jours.

Dans la très grande majorité des cas, l’avis définitif suit les conclusions du rapporteur, le recours pourrait donc être rejeté dans les jours qui viennent. Il restera alors possible aux quelques 50 requérants encore en lice, après le désistement de membres du parti local Nogent Démocratie (dont le mandataire Michel Gilles), de faire appel. Une option que n’écarte pas Nicolas Mauduit, présent lors de l’audition de ce matin au Tribunal administratif de Melun pour détailler ses arguments : « Le projet n’a quasiment pas changé depuis la déclaration de projet votée en conseil municipal. Les hauteurs sont les mêmes, le montage financier est le même, seuls quelques détails ont été modifiés et des promesses apportées concernant la place Pierre Sémard. Tout cela est de l’enfumage », résume le président de l’Association des contribuables nogentais (ADCN).

Pour rappel, un autre recours contre les permis de construire a été débouté fin juin, et un compromis avait été conclu à l’époque entre la ville et une partie des requérants, prévoyant une légère modification du projet, c’est suite à ce compromis que plusieurs requérants se sont désistés du recours dont il est ici question.

Voir la position détaillée du président de l’ADCN sur le site de l’association.

Voir tous les articles déjà publiés sur ce sujet

8 commentaires pour Projet immobilier du RER A : les requérants attendent le verdict
  • La position de Nicolas Mauduit n’est pas très objective
    .
    nous avons réussi à faire accepter par la RATP la vente de la place Sémart pour 2 millions (ils en demandaient 3,6 millions)
    et par le maire de sauvegarder la gare historique et d’y implanter un équipement public (par exemple une crèche) qui avait été promis en 2008 mais avait disparu depuis
    .
    nous avons réussi à faire baisser d’un étage l’immeuble devant le pavillon Baltard
    .
    nous avons réussi à faire accepter 37 logements sociaux dans le projet ce qui contribue à un peu de mixité sociale dans une ville qui concentre 70% de ses logements sociaux dans une seule zone
    .
    il faut savoir ce que l’on veut :
    .
    soit on refuse de discuter, on ne va pas à la table de négociation, et on monte des manifestations et des barrages façon CGT
    .
    soit on est prêt à négocier et on s’assoit à la table de négociation
    et on travaille pour trouver un compromis
    .
    et si l’on trouve le compromis inacceptable, on en propose un autre
    qui a proposé autre chose depuis 3 ans ?
    .
    j’assume pleinement le résultat qui constitue une amélioration évidente du projet dans le sens de l’intérêt général
    et qui fait la preuve qu’il est possible de faire une opposition constructive à Nogent
    mon seul regret est que l’on ne puisse pas discuter en amont sans avoir à utiliser le recours devant le juge pour engager la concertation

  • Et en attendant, la gare RER, notamment la gare des bus 113 et 120, tombe littéralement en ruine : fuites inquiétantes colmatées au petit bonheur la chance – récemment, l’arrêt du 113 a été décalé à cause de cela -, morceaux de poutres bétonnées qui tombent par terre, glauquerie générale du lieu absolument pas entretenu puisqu’en sursis… je comprends bien sûr les blocages. Effectivement, sauvegardons au mieux le patrimoine nogentais et évitons de remplacer une verrue (l’horrible parking aérien qui gâche littéralement l’entrée de Nogent) par une autre (une « cité d’affaires », pourquoi pas, mais, effectivement, priorité à ce qui MANQUE à Nogent : crèches, équipements culturels, centres médicaux, commerces, restaurants de qualité – sur ce plan, trop peu de choix en ville ; et pas d’horreur architecturale façon la Défense, si on prenait un peu exemple sur les Londoniens et les New Yorkais qui parviennent à construire moderne et intelligent, en phase avec l’histoire de leurs villes…). Ne devenons pas une ville sans âme comme Levallois pour le bon plaisir de quelques promoteurs !

  • Mais faites vite quoi qu’il arrive. Si personne ne s’accorde sur ce projet, il serait tout de même bon que la RATP ou la mairie entretiennent un MINIMUM les lieux existant…

  • à Mary Goodniht: si vous retrouviez les louanges des promoteurs et décideurs de la construction du parking à l’époque, vous vous poseriez la question de savoir si ce par quoi, tant vanté, il va être remplacé, va améliorer l’esthétique de l’entrée de Nogent et l’environnement pour les riverains. Si autant de fric n’était pas en jeu, le parking aurait été conservé et l’esthétisme n’aurait pas été convié. « Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage »- D’ailleurs, un traitement bien étudié, en utilisant la végétalisation, aurait pu le rendre très acceptable ce parking, plus aisément que le blockhaus honteusement construit récemment en bas de la rue de Plaisance, avec la bénédiction des services de la ville, et contre lequel seuls les riverains s’indignent, les autres s’en f….. – Aux prochaines élection ils revoteront pour les mêmes ou leurs semblables !!! Et Nogent continuera de se densifier.

  • @4Javo-Rino
    « Aux prochaines élections ils revoteront pour les mêmes ou leurs semblables !!! Et Nogent continuera de se densifier ».
    Mr GILLES prépare le retour de Marie-Anne MONTCHAMP.

  • @Mary Goodnight

    Je suis d’accord avec vous. Je pense que personne n’a intérêt à ce que la décision de commencer les travaux soit prise après les municipales.

    Effectivement le quartier Baltard est délaissé et la zone autour du RER est à l’abandon depuis au moins 3 ans, voire plus.

    Cela n’est plus tolérable.

  • @Javo-Rino
    Franchement, quoiqu’il arrive…ca peux etre que mieux que ce parking, meme avec de la vegetalisation…… Un batiment en verre, avec des commerces, des services, des habitations…avec de la vie dedans !!! Comment pouvez vous comparer et etre aussi hors du temps….

  • Le parking ne produit pas de circulation supplémentaire, de densification humaine et les nuisances qui en découlent. Vous êtes dans la logique du toujours plus sans fixer de limite à votre « développement durable » – Cette même logique qui prône, par exemple, l’aéroport de ND des Landes cher à notre brillant premier ministre et dont ne veulent pas les passéistes du coin, qui détruit l’équivalent d’un département français de terre agricole etc. – Je suis de ceux qui pensent que la croissance industrielle et démographique telle qu’elle est voulue et tant recherchée est une fuite en avant qui VOUS mène droit vers un mur – Vous, car c’est VOTRE affaire, pas la mienne, j’ai un orteil et peut-être même un pied dans la tombe et pas de descendance, alors….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *