| Val de Marne

Catherine Procaccia et Didier Gonzales regrettent la journée de carence

L’annonce ce jeudi 21 février par la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, de l’abrogation de la journée de carence dans la fonction publique (non remboursement de la première journée d’arrêt maladie) qui avait été instaurée par le gouvernement précédent, a suscité l’indignation de plusieurs élus UMP du Val de Marne.

« L’Etat fait une croix sur 60 millions euros par an, soit le coût d’un pont sur la Seine, s’agace Didier Gonzales, maire de Villeneuve le Roi. Cette réforme avait pourtant permis de rétablir un peu d’égalité entre fonctionnaires et salariés du privé et de faire reculer l’absentéisme (de -7% selon la fédération hospitalière de France). »

De son côté, Catherine Procaccia, sénatrice UMP, pointe la différence de traitement entre privé et public. « Alors que les salariés du privé se voient appliquer un délai de 3 jours au cours desquels leur salaire n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale, les fonctionnaires, en seront de nouveau exemptés. Etrange façon de concevoir la justice sociale. » La sénatrice-conseillère générale reproche également au Conseil général du Val de Marne de n’avoir toujours pas appliqué cette disposition, encore en vigueur : « Seule une loi peut en abroger une autre. Il faudra donc une autre loi de finances pour supprimer ce texte et, pour l’instant, rien n’est inscrit à l’ordre du jour du Parlement. »

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :