| Val de Marne

Financement du Grand Paris Express : les élus locaux montent leur groupe de travail

Dans l’attente d’un entretien avec le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, pour demander la mise en place d’un groupe de travail destiné à repenser le financement du métro Grand Paris Express afin de le réaliser dans les délais prévus, les élus locaux du Val de Marne, qui se sont réunis au sein de leur association Orbival la semaine dernière pour s’accorder sur quelques  pistes de financement et mettre au point leur mobilisation, ont décidé de monter eux-même un groupe sur ce sujet.

Celui-ci devrait se réunir dès la semaine prochaine. Il comprendra d’une part des élus du Val de Marne comme Gilles Carrez, député UMP du Perreux sur Marne et président de la Commission des finances, rapporteur surtout d’une étude sur le financement du Grand Paris Express il y a déjà deux ans, Christian Favier, sénateur Front de Gauche et président du Conseil général du Val de Marne, Jean-Yves Le Bouillonnec, député PS de Cachan et président du Comité stratégique de la Société du Grand Paris (SGP) maître d’oeuvre du projet. Il accueillera aussi des élus d’autres départements comme Dominique Voynet, maire EELV de Montreuil, (Seine Saint Denis), Yves Albarello, député-maire UMP de Claye-Souilly (Seine et Marne) ou encore Alexis Bachelay, député PS des Hauts de Seine.

Taxe de séjour, droits de mutation, aide européenne…

Objectif de ce groupe d’élus : poursuivre la réflexion sur le financement du Grand paris express en évaluant toutes les pistes possibles. Celles déjà évoquées lors de la réunion Orbival comme l’augmentation du montant et de la durée de l’emprunt ou la suppression de l’écrêtement des ressources fiscales propres à la SGP (la SGP doit en effet être financée par un pourcentage de plusieurs taxes mais cette recette est actuellement plafonnée au profit d’autres postes de dépenses, voir explications détaillées dans article sur la réunion Orbival). Mais aussi d’autres propositions comme une augmentation des droits de mutation de 5,09 à 5,29% , l’augmentation de la taxe de séjour ou encore l’obtention d’une aide européenne concernant les liaisons vers les aéroports comme cela a été le cas dans le cadre de projets concernant des liaisons métro vers les aéroports de Madrid ou Milan.

« L’objectif est d’étudier toutes les solutions de financement possible, en tenant compte de plusieurs hypothèses concernant la part de financement de l’Etat et des collectivités« , explique Christian Favier.  Une diminution du recours à l’Etat, qui doit en principe apporter 4 milliards d’euros, pourrait alors faciliter l’acceptation du projet par les parlementaires des autres territoires à qui le gouvernement demande aussi de faire des efforts de modération en matière de grands projets (TGV par exemple).

Une mobilisation qui agace le PS

En attendant, la mobilisation sur le terrain se poursuit dans le Val de Marne. Mardi 29 janvier, près de 80 élus et 300 habitants se sont réunis à proximité de l’emplacement de la future gare des quatre communes de Villiers, Bry, Champigny et Chennevières (tronçon de la ligne rouge entre Champigny et Noisy qui fait partie des variables d’ajustement du rapport Auzannet) pour faire une déclaration et signer une pétition. Et une manifestation similaire est prévue à Villejuif mardi 5 février.

A l’occasion des voeux du PS Val de Marne ce jeudi 31 janvier, Luc Carvounas, sénateur-maire d’Alfortville et premier secrétaire départemental du parti, n’a pas caché son agacement vis-à-vis de ces manifestations, moquant ces élus « qui ont déjà inauguré trois fois la future gare virtuelle de leur commune« . « Nous sommes bien évidemment pour le Grand Paris Express mais nous nous devons aussi de tenir un langage de vérité en termes de budgétisation et de hiérarchisation des axes. C’est le propos du rapport Auzannet. Il ne suffit pas d’agiter un chiffon rouge! »

Pour rappel ci-dessous, le plan du projet de Grand Paris Express


 

Ce contenu a été publié dans Grand Paris Express et CDT, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :