| Val de Marne

Investitures UMP dans le Val de Marne : les maires sortants plombent la parité

Femmes investies UMP 94Après lesquinze villes de plus de 30 000 habitants, l’UMP a désigné ses investitures dans vingt-une nouvelles communes du Val de Marne en vue des élections municipales de 2014, se donnant le temps de trancher jusqu’à l’automne dans neuf municipalités aux situations plus complexes.

Trente-deux investitures pour ces messieurs contre six pour ces dames, dont il est déjà acquis que deux laisseront la place à leur partenaire -homme- UDI, à Fontenay et Vincennes, tandis qu’une troisième, Monique Taron à Vitry, s’apprête à déménager. On ne peut pas dire que la parité soit vraiment au rendez-vous des investitures UMP aux élections municipales de 2014 dans le Val de Marne. Principale explication de ce tropisme masculin : la reconduction de quasi tous les maires UMP sortants, sauf exceptions compliquées et non encore tranchées à Rungis, Chennevières et Ormesson. Exception aussi à Marolles en Brie, où le maire, Alain Josse, cède la place à l’une de ses adjointes, Sylvie Gérinte. Ces quelques cas mis à part, seize investitures sur les 38 déjà accordées confirment des maires sortants. Or, quinze sont des hommes, la seule femme-maire UMP du Val de Marne étant Marie-Carole Ciuntu à Sucy en Brie.

En dehors des maires sortants, l’UMP a aussi investi onze conseillers d’opposition sortants, dont dix dans le cadre d’une opposition classique gauche-droite. A Villecresnes,  Gérard Guille, colistier de Pierre-Jean Gravelle (élu maire en 2001 et battu en 2008 par l’un de ses adjoints, Daniel Wapler), a été investi par l’UMP contre le maire sortant, lequel n’a pas encore indiqué s’il se représentait ou non. Une seule femme figure également parmi les onze conseillers d’opposition : Françoise Lecoufle.

Ouverture au centre

Côté ouverture, à noter l’alliance avec le Modem au Plessis-Trévise où c’est Didier Dousset, fidèle directeur de cabinet de Jean-Jacques Jégou depuis son premier mandat en 1983, qui a été investi par l’UMP pour briguer la succession du patron du Modem 94 ne souhaitant pas rester en tête de liste. Trésorier départemental du Modem, Didier Dousset a également été conseiller municipal de Villiers sur Marne où il a mené la liste centriste en 2008. il est aussi ancien conseiller général.

A Bry sur Marne, Jean-Pierre Spilbauer, bien qu’ayant démissionné avec fracas de l’UMP fin 2012 suite à la guerre Fillon-Copé, a reçu à nouveau l’investiture du parti, grâce au soutien de son premier adjoint UMP, Dominique Roblin, et de la section locale.

Si les maires sortants contribuent à alourdir un peu la moyenne d’âge, avec plusieurs élus qui dépasseront largement les 70 ans au cours de leur futur mandat, le parti a aussi joué le renouvellement. Aux côtés de Sylvain Berrios, Vincent Jeanbrun, Laurent Jeanne et Cédric Tartaud-Gineste, déjà évoqués lors des investitures dans les communes de plus de 30 000 habitants, ont été investis Benoit Crespin, déjà en pleine campagne à Gentilly où il sillonne les rues pour demander aux habitants quelles sont leurs attentes pour la ville, ainsi qu’Arnaud Weber-Guillouet au Kremlin-Bicêtre.

Neuf dilemmes à trancher

Restent neuf villes où l’UMP n’a pas encore tranché, faute de consensus au niveau local. Parmi celles-ci : trois communes déjà dirigées par des maires UMP : Chennevières, Ormesson et Rungis, et six villes de gauche : Arcueil, Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Cachan, Chevilly-Larue et Orly.

Ci-dessous la liste de toutes les villes du Val de Marne avec les noms des candidats investis par l’UMP:

Villes  Investi Mandat électif actuel
Ablon-sur-Seine Eric Grillon Conseiller municipal d’opposition
Alfortville Cédric Tartaud-Gineste
Arcueil Investiture reportée cet automne
Boissy-Saint-Léger Investiture reportée cet automne
Bonneuil-sur-Marne Investiture reportée cet automne
Bry-sur-Marne Jean-Pierre Spilbauer Maire sortant
Cachan Investiture reportée cet automne
Champigny-sur-Marne Laurent Jeanne Conseiller municipal d’opposition
Charenton-le-Pont Jean-Marie Brétillon Maire sortant
Chennevières-sur-Marne Investiture reportée cet automne
Chevilly-Larue Investiture reportée cet automne
Choisy-le-Roi Tonino Panetta Conseiller municipal d’opposition
Créteil Thierry Hebbrecht Conseiller municipal d’opposition
Fontenay-sous-Bois Brigitte Martin
Fresnes Georges Kibong
Gentilly Benoît Crespin
Ivry-sur-Seine Bruno Castelnau Conseiller municipal d’opposition
Joinville-le-Pont Olivier Dosne Maire sortant
La Queue-en-Brie Jean-Paul Faure-Soulet Conseiller d’opposition et conseiller régional
Le Kremlin-Bicêtre Arnaud Weber-Guillouet
Le Perreux-sur-Marne Gilles Carrez Maire sortant
Le Plessis-Trévise Didier Dousset Ancien maire adjoint Villiers et directeur de cabinet du Plessis
L’Hay-les-Roses Vincent Jeanbrun
Limeil-Brévannes Françoise Lecoufle Conseiller municipal d’opposition
Maisons-Alfort Michel Herbillon Maire sortant
Mandres-les-Roses Jean-Claude Perrault Maire sortant
Marolles-en-Brie Sylvie Gérinte Conseiller majorité
Nogent-sur-Marne Jacques JP Martin Maire sortant
Noiseau Ivan Femel Conseiller municipal d’opposition
Orly Investiture reportée cet automne
Ormesson-sur-Marne Le maire sortant Guy Le Doeuff a été investi sous réserve d’accord avec son adjointe Marie-Christine Segui mais aucun accord n’a été trouvé.  Mise à jour octobre 2013
Périgny-sur-Yerres Georges Urlacher Maire sortant
Rungis Investiture reportée cet automne
Saint-Mandé Patrick Beaudouin Maire sortant
Saint-Maur-des-Fossés Sylvain Berrios Député et maire adjoint (passé dans l’opposition)
Saint-Maurice Christian Cambon Maire sortant
Santeny Jean-Claude Gendronneau Maire sortant
Sucy-en-Brie Marie-Carole Ciuntu Maire sortant
Thiais Richard Dell’Agnola Maire sortant
Valenton Arnaud Védie Conseiller municipal d’opposition
Villecresnes Gérard Guille Conseiller municipal d’opposition
Villejuif Franck Le Bohellec
Villeneuve-le-Roi Didier Gonzales Maire sortant
Villeneuve-Saint-Georges Philippe Gaudin Conseiller municipal d’opposition
Villiers-sur-Marne Jacques-Alain Bénisti Maire sortant
Vincennes Céline Martin Conseiller majorité
Vitry-sur-Seine Monique Taron (s’est retirée depuis de l’investiture en raison d’un déménagement)

 

Ce contenu a été publié dans Municipales 2014, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

23 réponses à Investitures UMP dans le Val de Marne : les maires sortants plombent la parité

  1. Françoise Lecoufle dit :

    Bonjour,
    Je me permets de relever une erreur. Je n’étais pas tête de liste en 2008. Les trois têtes de liste étaient : Roland Patrzynski, Claude Reitz et Joseph Rossignols.
    Bien cordialement

  2. C.Dubois dit :

    @François Lecoufle Corrigé merci

  3. Gérard GUILLE n’a JAMAIS été adjoint de Pierre-Jean GRAVELLE. il était candidat avec lui en 2008 et battu.

  4. Joseph Arimati dit :

    Comme c’est intéressant : la bataille ras-le-sol entre les candidats de droite en vue des élections municipales 2014 commence déjà à battre son plein : on abat des arbres afin que nos boîtes à lettres déjà remplies de pub ineptes pour consommer plus, reçoivent les mises en garde des uns, les droits de réponse des autres et les promesses de tout un chacun…
    Bry/Marne ne fait pas exception : de la droite quelque chose à la droite pain au chocolat et plus encore, les ruptures, les rabibochages de circonstance, ça balance allègrement, ça sous-entend, ça prévient que la catastrophe interplanétaire est proche si on ne choisit le »bon » candidat. Tout cela dans un style revanchard, dénonciateur qui fleure bon son antique réaction – et peu respectueux de la langue … Quel est le « bon »candidat ? Attendons les programmes électoraux. S’il sont aussi indigents que les précédents, la politique menée sur cette petite ville au mépris de l’intérêt du citoyen et parfois de la démocratie a encore de beaux jours devant elle. Qui représente la droite : des hommes (et si peu de femmes) pétris de certitudes et pas très courageux, peu en prise avec la réalité sociale, culturelle, un jeune de la droite extrême qui se damnerait pour avoir « son quart d’heure de célébrité » et dont le comportement dans la vraie vie parfois surprenant alimente les gazettes et des sites douteux.
    Les élus sont au service des citoyens, et non le contraire, c’est un paramètre trop souvent oublié au point que le citoyen se sent considéré comme un idiot, un mineur, qui doit se laisser mener. Écouter les citoyens serait tout à l’honneur de ceux qui sont censés les représenter. Mais nous constatons que beaucoup d’élus s’écoutent éperdument à en devenir sourds
    Mais après tout, c’est de sa responsabilité au citoyen ! on a les élus que l’on mérite… Le citoyen doit se bouger, se manifester et pas seulement le jour du vote ! son quotidien lui appartient…

  5. Alain dit :

    Il y à une erreur sur votre tableau ! Il y à un Candidat sur Chennevières-sur-Marne en plus un candidat local investit sur son territoire :) Daniel Santos 2014 c’est maintenant !

    Merci

    Alain

  6. Alain dit :

    Oups précision le candidat des forces de gauche et du rassemblement citoyen :)

  7. Ping : Fresnes : démarrage de la campagne des municipales 2014, les forces en présence | Fresnes 2014

  8. Morfin dit :

    Ces élections sont propices à la droite : donc tous les maires sortants (quels que soit leur nombre de mandats antérieurs) vont à la soupe ! Trois mandats successifs maximum devrait être la règle sans parler du cumul avec d’autres mandats ! Les femmes pâtissent de cette situation ! Le retour de la droite en France n’augurent pas les remises en cause salutaires tant politiques qu’économiques !

  9. Thierry VIMAL dit :

    Et oui… MORFIN !!!! Que croyez-vous nous apprendre !
    L’UMP « nomme » ces têtes de listes comme à la bonne « vieille époque » du…RPR… ! Parité y compris.
    Sauf que, pour certains, le cumul de mandat ne les gêne pas sauf si la loi les y empêche.
    Question : ces élus concernés auront-ils l’honnêteté de dire aux électeurs-citoyens quel choix ils feront en 2017, soit, en plein milieu du prochain mandat ?…

  10. Hervé Balle dit :

    Juste une petite réaction aux commentaires précédents rédigés par Alain, le Rassemblement Citoyen (coopérative politique présidée par Corinne Lepage) n’a apporté aucun soutien pour le moment à Chennevières sur Marne. Cette précision me semble utile.

  11. Marie dit :

    Apres avoir ete elu sur un malentendu et en jurant qu il etait favorable au non cumul, sylvain berrios le tres conteste nouveau depute ne peut resister, il se presente aux municipales. Voir sur face book marc millot de tres interessants commentaires. Et si l on votait blanc ?

  12. MEYNAUD RENE dit :

    Je réside à Marolles en Brie et le choix de l’investiture est loin d’être clair. Je vois liste majorité ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Cette liste non encore publiée devrait comprendre comme la liste précédente de Monsieur Josse des personnes connues pour leur engagement Socialiste. Je n’ai rien contre, mais les choses devraient être dites et on comprendrait mieux pourquoi le Sénat est passé à gauche.

  13. claude larquetoux dit :

    L’UMP persévère, à Santeny le maire actuel se représente avec son soutien. Ils savent qu’il est l’objet d’allégations, jusque devant le Conseil d’Etat, de participations active au détournement frauduleux vers le domaine communal, des équipements collectifs du groupe d’habitations dit Domaine de Santeny : valeur estimée par la DDE, actualisée, 23 millions d’euros.
    Ces faits, exposés publiquement et périodiquement depuis plusieurs années n’ont pas jamais été contestés, il est vrai que le préfet fut complice et que l’omerta règne, y compris dans les médias

  14. marjorie dit :

    Sylvie Gérinte est une candidate socialiste à marolles en brie !

  15. Franck dit :

    Je confirme mme gérinte est bien de gauche ! Ancienne des jeunesses communistes . En ce qui concerne les investitures l ump 94 marche sur la tête ! Ils font le jeux du fn. Il ne faudra pas venir se plaindre .
    Franck

  16. Ping : Génération Bry 2014 – Seconde réunion publique de Charles Aslangul à Bry-sur-Marne

  17. M v gérard dit :

    C’est un secret de polichinelle que de savoir que la droite (ump) sur Marolles en brie c’est monsieur bezançon et Marolles qualité village. Je distribue depuis plus de quatre ans maintenant aussi bien les tracts de l’UMP que les tracts de Marolles qualité village je sais de quoi je parle!
    Alors voir l’UMP soutenir une liste avec les socialistes à l’intérieur je suis scandalisé.
    Question :
    Est-ce que le secrétaire départemental Monsieur Jean-Paul Faure Soulet a l’intention d’intégrer la liste communiste de Monsieur Darves à la queue en brie pour les municipales ?
    Question:
    Est-ce que le président de l’UMP 94 Christian Cambon a-t-il intention de faire intégrer dans sa liste les socialistes de son opposition dirigé par Arieh Adida?
    Non bien évidemment !
    Vous respectez vos adhérents , militants et électeurs .
    alors respecter aussi les Marollais !
    2014 c est aussi les élections Européennes
    2015 Départementales
    2015. Régionales
    2017 Présidentielle

    2017 Sénatoriales …

    Je continuerai à distribuer pour Marolles qualité village et monsieur bezançon toutefois en ce qui concerne l’UMP ça c’est à vous de voir.
    Il est temps de redevenir sérieux !

    M v gérard marolles en brie.

  18. prévotat valérie dit :

    Militante UMP, je ne comprends pas non plus que sur Marolles-en-Brie, Mme Gérinte qui présente une équipe avec de nombreux socialistes et qui nous a délivré une lettre de candidature avec un discours entre l’idéologie socialiste et communiste soit soutenue par l’UMP. C’est une aberration surtout quand on sait qu’effectivement Mr Besançon et son équipe portent et défendent les valeurs et les idées de l’UMP chaque jour depuis 6 ans. Je pense à titre personnel que l’ump a misé sur le fait que Mme Gérinte était soutenu par le maire sortant et ils ont pensé qu’elle avait plus de chance ainsi de gagner mais c’est un très mauvais calcul de leur part car elle va perdre et ils n’auront donc pas de candidat investi UMP élu sur marolles et auront déçus leurs adhérents de base…

  19. Une vérité qui dérange dit :

    L’article est inexact sur l’élection municipale à Saint-Maur-des-Fossés puisque l’UMP a apporté son soutien à Berrios qui n’est pas le Maire sortant. Pourtant Henri Plagnol avait été précédemment élu Maire avec l’investiture UMP. Après son ralliement à l’UDI après l’arrivée de la majorité de gauche à l’Assemblée nationale, l’UMP n’avait pas caché sa satisfaction de la victoire surprise de Berrios à la législative partielle de décembre 2012 contre son mentor Henri Plagnol. Il est vrai que seuls 15% des votants s’étaient déplacés pour voter, les autres Saint-mauriens considérant que les jeux étaient fait d’avance en faveur de Henri Plagnol largement réélu en juin 2012 par plus de 57% des votants. Le jeu sera évidemment très différent aux prochaines municipales de mars 2014 où le taux de participation sera beaucoup plus élevé. Comment Berrios va-t-il expliquer aux Saint-Mauriens qu’il se présente à la Mairie alors qu’il a basé une grande partie de sa campagne en décembre 2012 sur le non-cumul des mandats? Qui peut avoir confiance dans un politique qui se contredit à ce point?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :