| Val de Marne

L’UDI se met en marche dans le Val de Marne

Lancée en octobre 2012 par l’ancien ministre de l’Environnement, Jean-Louis Borloo, l’UDI commence à rassembler les mouvements épars du centre-droit et leurs adhérents. Explications dans le Val de Marne avec Laurent Lafon, conseiller régional, maire de Vincennes et responsable départemental de l’UDI (Union des démocrates et indépendants).

Officiellement, la fédération de l’UDI Val de Marne ne prendra corps qu’en mars-avril 2013, le temps d’organiser administrativement l’accueil des adhérents issus des différents partis qui conservent pour l’instant leur existence en parallèle, à savoir le Parti radical de Jean-Louis Borloo, le Nouveau centre d’Hervé Morin, l’Alliance centriste de Jean Arthuis, la Gauche moderne de Jean-Marie Bockel et la Force européenne démocrate de Jean-Christophe Lagarde.

Sur le terrain, la formation entend bien ne pas perdre une minute pour préparer 2014. Le 11 janvier dernier, Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly et chargé d’élaborer le projet du nouveau mouvement s’est rendu à Vincennes pour présenter la démarche. Samedi dernier, c’est une galette qui était organisée pour les sympathisants du département, et les premières réunions de travail thématiques départementales sont déjà programmées.

100 élus dans le département

Dans le département, quelques 500 personnes ont, selon les responsables du mouvement, déclaré leur intérêt actif pour cette nouvelle formation politique, dont un tiers qui n’étaient membres d’aucun des partis fondateurs de l’UDI, citoyens nouvellement intéressés par la politique ou déçus (de l’UMP, du Modem…). La future fédération UDI 94 s’appuie aussi sur une centaine d’élus locaux ou parlementaires.

Projet

Sur la table de travail : le projet du parti et les municipales. «Concernant le projet, il s’agit d’abord de réaffirmer les valeurs qui nous rassemblent comme l’importance de l’Europe, l’intégration dans la mondialisation, la décentralisation, la liberté entrepreneuriale et le soutien aux entreprises assortis de contrepoids sociaux. Certaines questions de société nous divisent, comme par exemple le mariage pour tous, mais cela n’est pas grave», explique Laurent Lafon, conseiller régional, maire de Vincennes et responsable départemental de l’UDI. En termes de calendrier, des groupes de travail viennent d’être constitués en vue de générer des propositions d’ici mars-avril et d’aboutir à un projet en juin.

Municipales : la course aux investitures est lancée

En parallèle, les élections municipales de 2014 commencent à occuper l’agenda. «Dans le Val de Marne, nous aspirons à une logique d’alliance avec l’UMP, dans le cadre d’un renouvellement de la politique qui corresponde à la population urbaine et rajeunie de nos villes. Le rapprochement a du sens s’il s’appuie sur des thématiques communes, indique le maire de Vincennes. Les discussions concernant les alliances et les investitures se tiendront à la fois au niveau national et local, et débuteront d’ici quelques semaines.» Vis-à-vis du Modem, il n’est pas question d’alliance pour le moment, mais d’une «porte ouverte» aux adhérents.

A propos du Grand Paris : gouvernance et financement du Grand Paris Express

Concernant la structuration du Grand Paris et la place du Val de Marne dans la métropole, sujet qui concerne directement l’UDI locale, Laurent Lafon insiste sur le développement de l’intercommunalité, citant par exemple la transformation de l’Actep (syndicat d’étude qui regroupe 14 villes du 93 et du 94) en intercommunalité, et sur la maîtrise de l’urbanisme par les communes ou communautés d’agglomération. «La politique du logement est indissociable des autres politiques sociales, culturelles, éducatives… » Côté développement économique, le représentant départemental de l’UDI privilégie l’option de pôles économiques forts comme les clusters imaginés par Christian Blanc plutôt qu’une diversité des thématiques. Et sur la question qui fâche en ce moment, la réalisation du Grand Paris Express, le conseiller régional propose d’explorer toutes les solutions de financement, notamment de réactualiser le rapport de Gilles Carrez sur ce sujet, voire l’augmentation du versement transport «mais pas pour mettre en place le tarif unique en Ile de France.»

Organisation de l’UDI dans le Val de Marne

Coordination départementale : Laurent Lafon, maire de Vincennes et conseiller régional (issu du Nouveau centre)
Coordination pour l’élaboration du projet auprès de Jean-Christophe Fromentin : Sylvie Smaniotto qui a participé à plusieurs cabinets ministériels dont celui de Jean-Louis Borloo.
Coordinateurs par parti fondateur:
Nouveau Centre : Karine Renouil, maire-adjointe aux finances de Nogent sur Marne
Parti Radical : Jean-Luc Cadeddu, conseiller de la majorité municipale de Maisons Alfort
Gauche Moderne : Eric Malmaison
Alliance centriste : Jean-François Harel, président des élus de l’opposition à la Communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre et conseiller d’opposition à Villejuif.
Force européenne démocrate : Laurent Lafon

A noter également  :
VLF (Vivent les Femmes), mouvement féminin associé au parti radical : Marie-Odile Perru, trésorière du parti radical et conseillère municipale de Chennevieres.
Dans le département, Pascale Luciani, maire-adjointe de Saint-Maur des Fossés et membre fondateur du parti, indique aussi dans un communiqué être devenue membre du « comité national exécutif » de l’UDI.

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

2 réponses à L’UDI se met en marche dans le Val de Marne

  1. gateau dit :

    bonjour
    est ce que vous penser qu’a fresnes un groupe d’opposition
    comportant udi -ump – non inscrit va se presenter
    aujour d’hui rien
    je pense qu’il faut accelerer le mouvement avec en tete de liste un centriste et non pas un ump
    ily a urgence pour preparer cette election
    il faut surtout trouver des udi a fresnes
    qu’en pensez vous
    cela peut etre gagnable malgre ce qu’en pense certains
    cordialement

  2. jgjlabelm dit :

    à ivry il se passe de drôles de choses dans l’opposition qui doivent nous interpeller & nous conforter dans l’intention
    de réequilibrer nôtre offre politique face à un manque de diplomatie & de savoir-vivre ensemble coutumiers de nos amis de l’UMP qui n’ont pas tiré toutes les leçons de la défaite de mai 2012 & du trouble causé par la campagne de Nicolas SARKOZY qui ne portait plus nos valeurs sociales, libérales & humanistes donc ne pouvait plus avoir toute nôtre confiance

    vu la bataille des crocodiles qui règne à l’UMP, il est temps de prendre la barre dans le val-de-marne & montrer à Mr BRUNO CASTELNAU de l’UMP IVRY ce que veut dire
    RADICAL dans la République……certainement pas l’opportunisme néo-sarkozyste qui repose encore sur un « has been »
    …….BONJOUR CHEZ NOUS…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :