Environnement | Fontenay-sous-Bois | 29/01/2013
Réagir Par

La députée Laurence Abeille chasse les mauvaises ondes

La députée Laurence Abeille chasse les mauvaises ondes

Trois bureaux, un salon d’accueil et une cuisine écolo jusqu’à la couleur de son réfrigérateur, la permanence* de Laurence Abeille, seule députée EELV du Val de Marne, est prête à accueillir les citoyens de la sixième circonscription (Fontenay, Saint Mandé, Vincennes). Pour l’heure, la parlementaire se prépare à un jeudi particulier ce 31 janvier, celui de la  journée d’initiative parlementaire du groupe écologiste, une seule dans l’année, lors de laquelle le groupe pourra imposer à l’ordre du jour ses propres projets de lois.

Et parmi les trois lois au menu, Laurence Abeille en portera une sur les ondes électromagnétiques, une première sur ce sujet au sein de l’Assemblée nationale. Un événement qui sera certes surtout symbolique, comme le reconnaît la députée «Il ne reste qu’un huitième de la proposition de loi initiale ! Mais il s’agit d’un premier caillou.» Un certain nombre de mesures, comme la mutualisation des antennes des opérateurs, l’interdiction de la Wi-Fi dans les crèches, ou encore la mise en place progressive d’un seuil minimal (ALARA, as low as reasonably achievable), ont en effet rejetées lors des travaux préalables.

Un interrupteur Wi-Fi obligatoire sur les box

Il reste surtout des mesures d’information comme l’obligation de porter des oreillettes dans les publicités pour les téléphones ou l’inscription bien identifiée de la présence d’ondes sur tous les produits concernés (comme les baby phones par exemple), mais aussi des mesures un peu plus tangibles comme l’obligation pour les box internet de disposer d’un interrupteur spécifique au Wi-Fi pour pouvoir l’éteindre lorsque non nécessaire, ainsi que la possibilité de moduler la puissance de son champ Wi-Fi (pour éviter d’arroser tout le voisinage par exemple).

Haro sur les Femtocells

La députée compte aussi se battre en séance pour défendre l’interdiction d’installation de mini-antennes relais 3G dans les box (femtocells), souvent à l’insu de leurs propriétaires.

La députée, qui est actuellement maire-adjointe à l’urbanisme de Fontenay sus Bois, a par ailleurs indiqué qu’elle souhaitait se concentrer sur son mandat de parlementaire et n’envisageait pas de reprendre de responsabilités d’adjointe après 2014, elle n’exclut toutefois pas de faire partie d’une liste lors des élections municipales.

*Permanence au 15 ter avenue de la République à Fontenay sous Bois
Ouverture le 2 février avec une matinée portes ouvertes de 10h à 13h
Réception les lundi et vendredi sur RDV et permanence une fois par mois le samedi matin
Accès : bus 118 et 124 ou Velib
Tél : 09 67 17 39 77

2 commentaires pour La députée Laurence Abeille chasse les mauvaises ondes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *