| Le Kremlin-Bicêtre

Coup d’envoi du festival RussenKo ce soir

Le festival RussenKo s’apprête à déferler dans les rues du Kremlin avec cette année des graffeurs et performances street art. Une manière de caresser un versant plus underground de la culture russe pour cette manifestation qui illustre depuis 2009 l’accord de coopération décentralisée entre la ville et le district de Dmitrov en Russie. 

Au programme : exposition, littérature, concert, tables rondes ou encore gastronomie dans le but de faire découvrir la richesse du patrimoine russe et russophone au public. De nombreux artistes et intervenants russes seront présents pour évoquer leur pays et leur façon de travailler.

Cette année, Igor Moukhin, connu en Europe comme le « Doisneau russe » exposera ses photographies au Grand Réservoir de l’Hôpital de Bicêtre tandis que la troupe du théâtre du SamArt montera sur les planches de l’ECAM pour jouer une nouvelle de Ludmila Oulitsaïka.

Le street art s’invitera également pour cette 4ème édition, représenté par Nebay, artiste kremlinois, et P183, graffeur russe qui vient pour la première fois en Europe (de l’Ouest). Une première pour RussenKo qui espère bien interpeller le public avec des performances en pleine rue durant les trois jours.

L’occasion aussi de partager la vision qu’ont les deux pays, distants de presque trois milles kilomètres, l’un de l’autre.

Trois questions à Jean-Marc Nicolle, premier maire-adjoint en charge de la coopération décentralisée.

Comment est né RussenKo ?

Lorsque le Kremlin a noué l’accord de coopération décentralisée avec Dmitrov, l’association parisienne France Oural a pris contact avec la ville. Elle organisait déjà chaque année la remise du prix de la russophonie et souhaitait agrandir son projet. Elle nous a donc proposé de mettre en place un festival. La première édition a vu le jour en 2009.

Le street art constitue la nouveauté de cette 4ème édition.

A mon sens, le hip-hop est une vraie forme d’art qui s’est construite avec le temps et le street art est une de ses déclinaisons. Ce qui me plaît dans son concept, c’est sa capacité à interpeller. En amenant l’art là où on ne l’attend pas, l’artiste crée la surprise et son oeuvre en est d’autant plus marquante. Deux street artists seront présents cette année : Nebay et P183. Celui-ci vit et travaille en Russie, où il a acquis une certaine notoriété. Sa démarche nous a plu en ce qu’elle fait subtilement réfléchir le public sur la situation de la Russie. Sans être forcément critique, P183 ouvre des pistes de lecture avec ses graffs.

Ne craignez-vous pas des frictions avec vos homologues russes?

RussenKo n’a pas vocation à être politiquement correct. Au contraire, grâce à l’intervention d’artistes russes et russophones, le festival met en avant cette culture avec tous les enjeux politiques et sociologiques qu’elle comprend. Pour cela, nous organisons une fois de plus cette année des tables rondes sur des sujets de société importants pour la Russie : les réseaux sociaux, l’art et la rue…  Il ne faut pas se complaire dans des préjugés. A l’inverse, il faut observer, écouter et échanger pour comprendre l’autre.

Festival RussenKo, du vendredi 25 au dimanche 27 janvier

Pass samedi et dimanche : 8 euros, gratuit pour les moins de 6 ans
Pass journalier (sauf vendredi : 5 euros, gratuit pour les moins de 6 ans
Billet pour le spectacle Les Jeunes Filles par le SamArt samedi 26 janvier à 20h30 : 20 euros, 15 euros ou 9 euros.

Pour connaître l’intégralité du programme et des tarifs, site officiel de RussenKo.

 

Du 25 au 27 janvier 2013 Le Kremlin Bicêtre Le Kremlin-Bicêtre France 2013-01-24 2013-01-27 Coup d’envoi du festival RussenKo ce soir
Ce contenu a été publié dans Agenda, Festivals, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :