Société | Nogent-Sur-Marne | 24/01/2013
Réagir Par

Mini-grève au Jardin des Lutins à Nogent

Turnover important, nombreux arrêts maladie, tels sont les symptômes dont se plaignent les parents des enfants à la crèche du Jardin des Lutins, sise derrière la mairie de Nogent sur Marne. Signe que l’ambiance n’y est pas au beau fixe, une mini-grève s’est produite vendredi 18 janvier dernier.

« Nous avons été mis devant le fait accompli par les employés de cette structure qui, de leur propre chef, ont décidé de se mettre en grève en conseillant aux parents de ne pas déposer leurs enfants . Un seul oubli : celui d’en informer les services de la ville. Nous avons reçu les grévistes à la Maison de la Famille afin de comprendre les raisons de leur mouvement en leur demandant de se rappeler qu’ils étaient dans une structure municipale et que la notion de service public devait primer sur leurs humeurs vis-à-vis des dirigeants de leur société (ndlr, Les Petits chaperons rouges, la société délégataire de service public pour le compte de la ville). A l’examen, il apparaît qu’il existe un manque d’écoute et de communication de la part de leur management local qui semble rester sourd à la demande de ses employés« , expliquait vendredi dernier le maire de Nogent, Jacques JP Martin, indiquant qu’il allait être recontacté par la direction des Petits Chaperons rouges pour faire le point.

Délégataire de service pour le compte de la ville depuis septembre dans les crèches municipales Mandarine et le Jardin des lutins, Le Petit Chaperon rouge avait été choisi notamment en raison de sa proposition financière plus avantageuse, permettant d’économiser 1,9 millions d’euros sur 5 ans. Un choix qui avait suscité le débat à l’époque de son vote en Conseil municipal. (voir article sur ce sujet) Conseiller d’opposition informé le matin même de la grève par des parents, Marc Arazi n’a du reste  pas perdu l’occasion de réagir : « Cette crise témoigne du manque d’investissement dans la petite enfance! », a-t-il commenté.

Cet article est publié dans , avec comme tags , , , ,
3 commentaires pour Mini-grève au Jardin des Lutins à Nogent
  • Je rigole. ……il y a un peu plus d’un an, j’avais témoigné sur votre site du bordel ambiant qui hélas, prévalait déjà au sein de la créche mandarine (secteur val de beauté) .Cette derniere faisait partie du groupe Babylou, entreprise qui avait à l’époque le marché de la petite enfance. Turn over permanent, mauvaise ambiance, perte des quelques avantages de leur ancien statue…..bref tous ça continu avec en prime un nouveau groupe (Chaperon rouge) qui a obtenu le marché en faisant économisé 2 millions de dollars à la mairie sur 5 années. …..c’est hallucinant! !!!!!!!!!!!!!!Comment voulez vous que sa fonctionne? Serieusement? C est du grand n’importe quoi.

  • Petite précision: les salarié de cette structure sont employé par une société privée et de ce fait non aucune raison de donner un préavis et peuvent se mettre en grève 24heures avant. S’il s’étaient sentit écouté (ce qui n’ai toujour pas le cas) il n’y ‘aurait pas eu autant de conséquences. Rappelons aussi le soutient des parents dans cette démarche .

  • Il est vrai que le personnel s’est plaint suite au personnel absent mais personnel asbent qui aurait du être remplacé et ne l’a pas été… il n’y a donc aucun rapport avec l’ambiance général qui j’imagine témoigne simplement d’une fatigue général et non d’une mésentante!
    La structure est certe une structure municipale, mais les salariés ont contractés un contrat avec une boite privé et répondent donc aux code du travail du secteur privé, qui stipule que les employés sont autorisés à faire une gréve sans préavis, à partir du moment ou c’est un mouvement général qui concerne une majorité de salarié et que les faits sont connus par l’employeurs (ce qui était bien le cas dans cette situation) .

    Je pensais important tout comme le dit « sun » de préciser ces quelques informations complémentaire…

    il est également dommage que malgré ce mouvement le problème ne soit toujours pas résolu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *