| Bois de Vincennes

Bois de Vincennes: nouvelle controverse autour d’une aire pour gens du voyage

Le Conseil de Paris doit voter ce lundi 11 février un nouveau projet d’aire d’accueil de gens du voyage dans le bois de Vincennes, sur le grand parking situé entre l’hippodrome et l’Ecole nationale de police de Paris. Une initiative qui suscite une forte controverse de la part des communes riveraines du bois.

L’idée de créer des aires de gens du voyage dans les bois parisiens de Boulogne et Vincennes ne date pas d’aujourd’hui. Deux projets ont déjà été déposés en ce sens en 2011, retoqués par la Commission départementale des sites, pour ce qui était du projet boulonnais, par la Commission supérieure des sites -suite à une mobilisation des élus de communes du Val de Marne limitrophes du bois de Vincennes, pour ce qui est du bois de Vincennes. Suite à ces refus des commissions des sites (en charge de veiller à la préservation du patrimoine paysager), la ville de Paris a donc revu sa copie. Lors du conseil de Paris de ces 11 et 12 février, les deux projets d’aire seront assortis de mesures paysagères.

Aire d’accueil contre aménagement paysager

Concernant le bois de Vincennes, l’aire d’accueil est prévue sur le parking situé entre l’hippodrome et l’Ecole nationale de police de Paris. Elle devrait s’étendre sur une surface de 0,53 hectares et accueillir 28 emplacements ainsi que des sanitaires, tandis que l’ensemble du parking (2,1 ha) bénéficiera d’une requalification paysagère. Concrètement, la Direction  des  espaces  verts  et  de  l’environnement  (DEVE) de la ville de Paris propose de prolonger le lac de Gravelle d’une rivière continue jusqu’à l’arboretum situé de l’autre côté du parking afin de valoriser la partie sud du bois en continuant la promenade depuis le carrefour de la Patte d’Oie jusqu’à l’école d’horticulture du Breuil, en passant l’arboretum. Budget prévu : 4,8 millions d’euros. Une fois voté, le projet devra ensuite être soumis à plusieurs autorisations d’urbanisme et repasser devant la Commission des sites. Au plus tôt, l’aire pourrait ouvrir en 2014. Voir le détail de la délibération.

Les communes limitrophes veulent avoir leur mot à dire

Si la contrepartie paysagère du projet est séduisante pour les usagers du bois de Vincennes, la perspective d’installation d’une aire d’accueil de gens du voyage à quelques centaines de mètres de leur commune pose problème aux élus les villes limitrophes car c’est de leur commune que l’aire sera la plus proche en termes d’équipements publics, et non celle de Paris.

« Dans le bois de Vincennes, l’emplacement est loin des toutes les commodités du douzième arrondissement de Paris. Or, la loi précise qu’une commune qui accueille des gens du voyage doit faciliter la scolarisation, la socialisation et l’accès aux soins. Les enfants devront donc être scolarisés dans le douzième arrondissement, ce qui représente un temps de transport des élèves trop long depuis l’aire d’accueil du bois de Vincennes« , indique le sénateur-maire de Saint-Maurice, Christian Cambon, dans un communiqué.  Prêts à aller jusqu’au tribunal administratif pour faire annuler la délibération, les maires des communes limitrophes ont dans un premier temps écrit au maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour qu’il retire le projet de l’ordre du jour de la séance de ce 11 février. A suivre.

Voir ci-dessous carte Google Maps pour se représenter le site avec le lac de Gravelle à gauche, l’arborétum à droite et le parking au milieu, devant l’hippodrome et au-dessus de l’école de police.

Ce contenu a été publié dans Gouvernance du Grand Paris, Intercommunalité, Logements, Politique locale, Projets urbains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :