Société | Nogent-Sur-Marne | 08/02/2013
Réagir Par

Piscine de Nogent : les maîtres-nageurs défendent leur ambiance

La parution la semaine dernière d’un article faisant état des risques psycho-sociaux constatés par l’Inspection du travail à la piscine de Nogent sur Marne a suscité des réactions de la part de plusieurs maîtres-nageurs et personnels de la piscine qui ont souhaité donner leur point de vue sur la situation. Par symétrie des formes, cet article rend compte de leur témoignage.

« Il est normal qu’il y ait des discussions et parfois des désaccords entre les salariés et le management. Nous venons tous de piscines différentes et certains gagnaient de l’argent en plus sur les cours d’aqua-gym dans d’autres centres nautiques, mais leur salaire de base était en revanche moins élevé. En gros, le salaire est à peu près le même chez tous les gestionnaires de piscine, entre 12,20 et 12,50 euros bruts de l’heure, et il est très facile de trouver du travail dans ce secteur, ceux qui restent à Nogent ne doivent donc pas trop s’y déplaire. Concernant nos obligations, nous connaissons les engagements du métier. Nous savons que s’il y a un mort dans le bassin, c’est dix ans de prison, et devons assumer notre responsabilité. C’est normal d’être sanctionné en cas de manquement à nos obligations« , explique Laurent. « Concernant l’ambiance au sein de l’équipe, c’est comme dans toute entreprise, tout le monde n’est pas obligé d’aimer tout le monde mais nous faisons des efforts pour que cela se passe bien. S’il y a des différences de traitement, c’est entre les personnes protégées par l’Inspection du travail et les autres », note de son côté Morgane.

Cet article est publié dans , avec comme tags ,
3 commentaires pour Piscine de Nogent : les maîtres-nageurs défendent leur ambiance
  • J’ai vu en l’espace de deux ans partir une équipe courageuse, professionnelle, toujours courtoise, disponible, bref, offrant un service digne de ce nom. Ce n’est plus le cas avec celle nouvelle équipe mise en place par le Directeur. L’atmosphère devient délétère de jour en jour. Il faut être lucide, face aux risques psychosociaux dont use la nouvelle équipe, il est évident que l’ancienne équipe ne sera plus là demain.

    Malheureusement, ‪Graviora manent‬ « Le pire est à venir. »‬

    Bobby Fischer

  • Celles ou ceux qui ne sont plus heureux dans cette piscine, qu’ils partent. C’est bien joli de se cacher derrière un pseudo et de faire circuler des ragots mais ce serait mieux de laisser s’exprimer les salariés qui bossent tous les jours !Le problème d’une minorité de salariés qui ne reflète pas celui de la majorité. Encore un fruit qui pourrit et qui veux contaminer le reste du saladier….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *