Rythmes scolaires : le point sur la réforme

Le décret sur les rythmes scolaires à l’école primaire en vigueur pour la rentrée 2013 prévoit un retour à la semaine de 5 jours en contrepartie d’une baisse de la durée journalière. Retour historique sur cette réforme et comparaison avec les pays voisins.

Passage à la semaine de 4 jours en septembre 2008
A la rentrée 2008, la semaine de 4 jours, testée dans différentes circonscriptions ou académies, en contrepartie d’un raccourcissement des petites vacances, des congés d’été ou encore d’un transfert au mercredi, a été généralisée dans l’ensemble des écoles du pays, sous l’égide du ministre de l’Education Xavier Darcos. En contrepartie de cette suppression des heures de cours du samedi matin, a été instaurée l’aide personnalisée, un temps à organiser le matin, le soir ou à l’heure du déjeuner, durant lequel l’enseignant aide les enfants en difficulté de compréhension.  Si le passage à la semaine de quatre jours n’a pas suscité de grève ni grand mouvement de protestation, il a été diversement apprécié en fonction des syndicats d’enseignants et fédérations de parents d’élèves. Principal reproche fait à la semaine de 4 jours : une rupture dans le rythme d’apprentissage en raison des deux jours non travaillés entre le vendredi et le lundi.

Conférence nationale sur les rythmes scolaires fin 2010
A l’automne 2010, le ministre de l’Education, Luc Chatel, lance une conférence nationale sur les rythmes scolaires pour réfléchir de manière globale à l’organisation de la journée, de la semaine et des vacances scolaires (voir le site dédié). Cette conférence se nourrit à la fois de contributions de collectivités, syndicats, associations, de suggestions de citoyens via Internet et de débats organisés sur le terrain au sein de chaque académie. Au sein de l’Académie de Créteil par exemple, 19 réunions sont organisées (voir la synthèse des réunions au sein de l’Académie). En juin 2011, une synthèse de cette conférence émet ses conclusions. (voir la synthèse générale). Elle propose de réduire le nombre d’heures de cours à 5 heures de la primaire à la 5e, et à 6 heures en 4e et en 3e.  Elle suggère toutefois de garder les élèves dans l’établissement jusqu’à 16h30-17h afin de proposer un accompagnement éducatif pour tous. Elle préconise une pause déjeuner minimum de 1h30. La synthèse propose un retour à 9 demi-journées par semaine, en rajoutant soit le mercredi, soit le samedi matin. Concernant les vacances, le rapport de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires prévoit un passage de 8 à 6 semaines des vacances d’été et 8 semaines de petites vacances, chaque période de vacances de 2 semaines étant espacée de la suivante d’au moins 7 à 8 semaines. Le zonage serait étendu à toutes les vacances sauf celles de Noël et entre le 13 juillet et le 16 août. En termes de gouvernance, le rapport prévoit une responsabilité 100% Education nationale pendant les cours et une gouvernance partagée avec les collectivités locales pour ce qui est de l’accompagnement éducatif et des activités péri-scolaires.

Rentrée 2012 : allongement des vacances de Toussaint
A la rentrée 2012, le nouveau ministre de l’Education, Vincent Peillon, reprend les orientations de ce rapport et commence par allonger à deux semaines la durée des vacances d’automne, en contrepartie de deux journées travaillées supplémentaires dans l’année.

Janvier 2013 : décret sur les rythmes scolaires
Le 26 janvier, est publié au Journal Officiel le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. (voir le détail de ce décret sur le site Légifrance) Il prévoit un retour à la semaine de 5 jours en privilégiant le mercredi matin (le samedi sur dérogation) en contrepartie d’une réduction des journées de travail (maxi 5h30 par jour au lieu de 6h auparavant). La pause déjeuner ne doit pas être inférieure à 1h30. Le décret prévoit également la mise en place d’activités pédagogiques complémentaires dont l’organisation générale doit être décidée par l’inspecteur de la circonscription (la circonscription comprend quelques communes et constitue un échelon plus petit que l’Académie) sur proposition du conseil des maîtres. Ces activités pédagogiques peuvent concerner : de l’aide aux élèves en difficulté, de l’aide au travail personnel ou autre activité développée dans le cadre d’un projet éducatif territorial qui associe communes, associations, école. Le décret rentre en vigueur  la rentrée 2013 mais les communes peuvent demander, sur vote de leur conseil municipal, à en reporter la mise en place à la rentrée 2014. Pour accompagner les communes dans cette mise en oeuvre, l’Etat propose de leur allouer 50 euros par élève dès la rentrée 2013 (+ 40 euros supplémentaires pour les communes éligibles à la dotation de solidarité urbaine (DSU). (Voir en détail les mesures d’accompagnement prévues dans le dossier de présentation du projet de de loi de refondation de l’école)

Comment cela se passe dans les pays voisins ?
En Allemagne et en Angleterre, les vacances d’été sont réduites à 6 semaines, mais il y a 5 périodes de petites vacances (Toussaint, Noël, février, Pâques et Pentecôte) de 1 à 2 semaines. Les semaines sont de 5 jours (mercredi travaillé) et parfois de 6 en Allemagne (samedi matin). Les journées de travail sont un peu plus courtes (arrêt vers 15-16h en Angleterre et parfois plus tôt en Allemagne). L’Allemagne qui avait pour culture de ne pas faire cours l’après-midi a toutefois changé sa politique ses dernières années et des activités sont proposées systématiquement l’après-midi, parfois aux frais des parents. A noter qu’en Allemagne, les 16 Länders (régions) ont beaucoup d’autonomie et gèrent en partie leurs rythmes.  En Italie et en Espagne, les grandes vacances sont en revanche plus longues qu’en France, autour de 11 semaines, avec des semaines de 5 jours. En Espagne, la pause méridienne est spécifiquement longue (2,5 heures), mais s’est développée la pratique d’une journée continue, controversée. Concernant le nombre de jours travaillés dans l’année à l’école primaire, la France est un peu à la traîne avec 144 jours contre en moyenne 185 dans l’Union européenne. Voir les Chiffres clés de l’éducation en Europe 2012 (publications Eurostat Eurydice)

Ce contenu a été publié dans Education, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site.

4 réponses à Rythmes scolaires : le point sur la réforme

  1. Mei dit :

    Ça c’est du journalisme: des infos vraies, que personne ne peut démentir, mais incomplète, histoire de permettre aux détraqueurs de l’EN de taper un peu plus sur la tête des profs!
    Les vacances de la Toussaint ont été rallongés de 2 jours, oui, mais qui seront rattrapés plus tard dans l’année. Pas de congés supplémentaires comme le laisse penser votre article.

    • maya dit :

      Euh si, c’est dit dans l’article, je cite : « A la rentrée 2012, le nouveau ministre de l’Education, Vincent Peillon, reprend les orientations de ce rapport et commence par allonger à deux semaines la durée des vacances d’automne, en contrepartie de deux journées travaillées supplémentaires dans l’année.  »
      Et je suis enseignante moi-même, donc je ne me fais pas l’avocat du diable !

  2. Elisa dit :

    Comment le Conseil Municipal de Fresnes pourrait ignorer les 200 parents qui se sont réunis devant la Mairie samedi midi, puis les 400 parents qui se sont déplacés mardi soir pour demander le REPORT de la réforme à 2014 ? Comment le Conseil Municipal pourrait ignorer les 1098 signatures sur la pétition pour demander le REPORT à 2014 ?
    Réponse ce soir à la réunion du conseil municipal à la mairie de Fresnes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :