| Ivry-sur-Seine

Un voeu pour la libération de Naama Asfari à Ivry

Marié à une Ivryenne et militant sahraoui, Naama Asfari a été arrêté à Gdeim Izik (Sahara occidental, Maroc) le 7 novembre 2010  à la veille du démantèlement manu-militari d’un campement de 20 000 sahraouis venus protester contre les discriminations les concernant et réclamer l’autodétermination. 

Accusé de meutre bien qu’ayant été arrêté à la veille de l’affrontement qui a causé la mort d’une douzaine de personnes, Naama Asfari a été emprisonné avec une vingtaine des siens et indique avoir été torturé. Il y a une dizaine de jours, mi février, il a  été jugé sommairement par un tribunal militaire.  Malgré les protestations d’Amnesty International qui a dénoncé un procès inique avec recours à la torture,  le tribunal a refusé de faire pratiquer des examens médicaux pour prouver les sévices dont les personnes se sont déclarées  victimes et a refusé de surseoir son jugement. Parmi la vingtaine de personnes arrêtées, 8 militants sont condamnés à  perpétuité, 4 autres à 30 ans, 7 à  25 ans et 2 à 20 ans. Naama Asfari en a pris pour trente ans.

A l’occasion du conseil municipal de ce jeudi 28 février, le groupe EELV a déposé un voeu pour parrainer ce citoyen Ivryen, soutenir les initiatives organisées en solidarité avec les condamnés, demander au gouvernement français de s’engager pour obtenir la libération des 24 autres condamnés, la mise en œuvre du droit à l’autodétermination accordé par l’ONU mais bloqué par le Maroc avec le soutien de la France au Conseil de sécurité, et obtenir l’extension du mandat de la Minurso (Mission des nations Unies au Sahara occidental) à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental.

Voir le voeu
Voir article d&taillé sur ce sujet sur le journal La Vie

Le Conseil municipal débattra aussi du report de la réforme des rythmes scolaires, de projets liés à Ivry Confluence, de l’ouverture le dimanche de Bricorama et encore d’un soutien financier à des salariés de Peugeot PSA. Voir l’ordre du jour.

Ce contenu a été publié dans Justice, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Une réponse à Un voeu pour la libération de Naama Asfari à Ivry

  1. croiselaroche dit :

    Marié à une Ivryienne et alors? Pour vous ça doit le dispenser des crimes commis et des corps mutilés. Avez-vous pensé un instant aux familles des victimes qui ont perdu leur proche? Même ceux qui étaient en retrait par rapport aux événements de Gdim Ezzik, vont prendre partie pour les victimes affrontées à la horde du polisario égorgeur. Vous fêtes de la propagande à longueur de journée. Honte à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :