| Villejuif

Une campagne anti-mariage gay des Jeunesses nationalistes frappe les permanences PS

Des autocollants des Jeunesses nationalistes, un groupe néo-fasciste dont le slogan est « l’action sans concession », ont été apposés sur plusieurs permanences du Parti socialiste en région parisienne. Dans le Val de Marne, ont été touchées les communes d’Alfortville et de Villejuif (Photo).

A chaque fois, les permanences ont reçu des jets de pierre et l’autocollant revendique un grand « Non au mariage homosexuel ».

C’est à Villejuif qu’avait été symboliquement célébré un mariage gay l’an dernier. Dans un communiqué, la maire Front de gauche de la ville, Claudine Cordillot, a indiqué qu’une enquête était en cours et condamné cet acte, invitant au rassemblement de ce dimanche 27 janvier en faveur du mariage pour tous. «Je condamne avec la plus grande fermeté cette agression homophobe qui confirme le mépris des forces réactionnaires pour le débat démocratique en cours dans notre pays. Les divergences d’opinions sur le mariage pour tous ne peuvent en aucun cas justifier de telles méthodes», a indiqué l’élue.

EELV 94 a également condamné cet acte dans un communiqué : « Europe Ecologie Les Verts du Val de Marne condamne fermement ces dégradations et assure le Parti Socialiste du Val de Marne de sa solidarité. Europe Ecologie Les Verts du Val de Marne appelle à manifester massivement en faveur du mariage pour tous le dimanche 27 janvier à Paris. »

Ce contenu a été publié dans Mouvements sociaux, Politique, Politique locale, Sécurité, Société, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

2 réponses à Une campagne anti-mariage gay des Jeunesses nationalistes frappe les permanences PS

  1. Justine dit :

    C’est en taule qu’ils vont là faire leur campagne NeoNazi ou d’autres racailles comme eux vont leur apprendre le kamasutra de banlieue. Entre rebuts de la société ça devrait être le grand Amour.

  2. lolymeuh dit :

    « Je suis complètement favorable au mariage entre catholiques. Vouloir l’empêcher serait une erreur et une injustice. Le catholicisme n’est pas une maladie.

    Bien qu’ils puissent sembler étranges et déplaire à beaucoup, les catholiques sont des êtres normaux et doivent jouir des mêmes droits que la majorité, de la même façon, par exemple, que les informaticiens et les homosexuels.

    Nous sommes conscients que beaucoup de traits et d’aspects du comportement des catholiques, comme leur tendance à diaboliser le sexe, peuvent nous sembler bizarres.

    Nous savons qu’il pourrait même émerger des questions de santé publique, liées à leur refus dangereux et délibéré de l’usage des préservatifs. Nous savons aussi que beaucoup de leurs coutumes, comme l’exhibition publique d’images de torturés, peuvent déranger beaucoup d’entre nous. Cependant tout cela correspond davantage à une image médiatique qu’à la réalité, et cela n’est pas une bonne raison pour leur interdire le droit au mariage.

    Certains pourraient arguer qu’un mariage entre catholiques n’est pas un vrai mariage, car il s’agit pour eux d’un rite et d’un précepte religieux engagé devant leur dieu, plutôt que d’un contrat entre deux personnes. En outre, étant donné que les enfants nés hors mariage sont lourdement condamnés par l’Église catholique, l’on pourrait penser qu’en permettant aux catholiques de se marier on augmenterait le nombre de mariages « précipités » ou voués à la simple recherche du sexe (prohibé par leur religion en dehors du mariage). De la même façon, on dit que cela favoriserait les situations de violence familiale et les familles à problème. Mais il faut rappeler ici que cela ne concerne pas seulement les familles catholiques et que, étant incapables de nous mettre dans la tête des autres, nous ne pouvons pas préjuger de leurs motivations.

    Dire qu’il ne faudrait pas appeler cela mariage mais d’une autre façon, cela ne revient qu’à détourner le problème – et de manière mesquine – vers des questions lexicales totalement hors de propos. Même catholique, un mariage reste un mariage et une famille une famille ! Et en parlant de famille, passons à l’autre thème brûlant, dont nous espérons qu’il ne sera pas trop choquant : nous sommes également favorables à l’adoption pour les couples catholiques. D’aucuns crieront au scandale. Il est probable que l’on nous réponde avec une affirmation du type : « Des catholiques qui adoptent des enfants ?!? Mais les enfants pourraient devenir eux aussi catholiques ! »

    Face à ces critiques, nous répondons qu’il est vrai que les enfants de catholiques ont de fortes probabilités de devenir à leur tour catholiques (à la différence des enfants d’homosexuels et d’informaticiens), mais nous avons déjà dit que les catholiques sont des gens comme les autres. Malgré les opinions de certains, il n’existe pourtant pas de preuves que les parents catholiques soient moins préparés que les autres à éduquer des enfants, ni que le climat religieusement orienté d’un foyer catholique ait une influence néfaste sur l’enfant. Enfin les tribunaux pour mineurs s’expriment sur chaque cas particulier, et c’est précisément leur rôle que de déterminer l’aptitude des potentiels parents adoptifs. En définitive, malgré l’opposition d’une partie, je crois qu’il faudrait permettre aux catholiques de se marier et d’adopter des enfants. Exactement comme les informaticiens et les homosexuels. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :