| Val de Marne

Vision et défis de la nouvelle rectrice de l’Académie de Créteil, Florence Robine

Se nourrir du terrain, développer la visibilité à l’international, s’appuyer sur le numérique… Florence Robine, nouvelle rectrice de l’Académie de Créteil, a témoigné lors d’un point presse de sa vision de la fonction et pointé les défis immédiats de l’Education nationale dans le Val de Marne, la Seine Saint Denis et la Seine et Marne. Plusieurs chantiers devraient être esquissés d’ici la fin du mois de février. La répartition des 835 nouveaux postes de l’Académie entre les trois départements sera connue en revanche d’ici quelques jours.

«C’est une académie jeune, l’académie de tous les possibles et j’ai beaucoup de chance de venir sur ce territoire», s’est réjouie en préambule la nouvelle rectrice, arrivant directement d’une réunion de rentrée au ministère. Tout en rappelant qu’elle s’attacherait à traduire les grandes orientations nationales au sein de ces trois départements du Grand Paris Est (l’Académie de Créteil est la seconde académie de France avec un peu plus de 220 000 élèves et 16 000 enseignants), Florence Robine a aussi fait passer ses convictions pour l’éducation.

Promouvoir l’expérimentation issue du terrain

«Mon père était professeur, ma mère secrétaire dans un établissement scolaire, et l’enseignement m’est apparu comme un parcours logique. J’ai passé vingt ans dans les salles de classe avant de devenir inspecteur général où j’ai travaillé plus particulièrement sur l’égalité fille garçon et l’ouverture vers l’international, et passé beaucoup de temps sur le terrain. C’est dans les salles de classe que naissent en permanence des projets innovants et des expérimentations. A nous de les accompagner. Il n’y a pas qu’un seul modèle», insiste la nouvelle rectrice, précédemment à la tête de l’académie de Rouen puis de Guyane.

Encourager le numérique

Autre conviction : la nécessité de s’appuyer sur le numérique, créateur d’intelligence collective et d’un nouveau rapport au savoir. Sur cette question, la rectrice évoque les projets de collège numérique équipés en fibre optique en insistant sur la nécessité de travailler sur les usages pédagogiques et pas seulement le matériel et les infrastructures. Pour l’heure, le symbole le plus évident de cet attachement aux nouvelles technologies est l’entrée de l’Académie de Créteil sur twitter depuis le 11 janvier, avec six tweets dès le premier jour pour rendre compte notamment de l’action de l’Académie en matière d’égalité filles-garçons ou encore de sa présence au salon APB (destiné à informer les élèves sur les filières Post-Bac et les modalités d’inscription en ligne aux différentes formations). (voir article : l’Académie de Créteil sur twitter)

Augmenter la visibilité à l’international

Développer l’aura de l’académie en tant que telle en dehors de France, indépendamment de l’académie Paris Versailles, constitue également un cap pour la rectrice. «Il est parfois plus facile pour des élèves de banlieue d’aller ailleurs en Europe qu’à Paris, le fait de se confronter à d’autres pays permet de relativiser les différences et de prendre confiance en soi. Je m’emploierai à ce que l’Académie de Créteil tienne son rang et soit plus visible au plan international, dans la continuité de ce qu’ont entrepris mes prédécesseurs comme par exemple la construction en cours du lycée international», pointe Florence Robine.

Dans l’immédiat, la nouvelle rectrice doit s’atteler à plusieurs chantiers, de la nouvelle organisation des rythmes scolaires à la formation des enseignants.

Rythmes scolaires

Concernant l’école le mercredi, les discussions sont en cours avec les municipalités et devraient aboutir à des orientations plus concrètes d’ici la fin du mois de février.

Scolarisation des moins de trois ans

La scolarisation des enfants de moins de trois ans fait aussi l’objet d’une étude avec les communes. «Il s’agit d’un travail de dentelle avec les municipalités qui ont des projets. Il n’est pas question de faire de l’accueil tous azimuts. Les structures doivent être adaptées avec mobilier, personnel et projet pédagogique spécifique», détaille la rectrice.

Un chantier concerne également l’accueil des primo-arrivants allophones, ces enfants arrivant de pays étrangers et ne parlant pas bien le Français.

Filière formation professionnelle

Parmi les défis immédiats du second degré (collège-lycée), la rectrice a insisté sur la question de formation professionnelle, rappelant que 51% des bacs en France sont des bacs professionnels ou technologiques bien que l’on parle essentiellement des bacs généraux, et que ces filières sont malheureusement massivement en échec à l’université. Et de citer des initiatives pour améliorer les taux de réussite comme les cordées de bacs pro BTS consistant en un accompagnement dès la terminale de groupes d’élèves motivés pour leur permettre de réussir en BTS.

Comment accueillir les 835 nouveaux postes de l’Académie de Créteil?

Au sein de l’Académie de Créteil, dont dépendent les établissements du Val de Marne, de Seine Marne et de Seine Saint Denis, il est prévu, pour la rentrée 2013, de créer 835 ETP (Equivalent temps plein) correspondant à environ 2500 étudiants, à raison de 405 ETP dans le premier degré et 430 dans le second degré. (voir article détaillé sur ce sujet)

Priorité aux remplacements et à la formation

Interrogée sur l’emploi et la répartition de ces postes au sein des départements, la rectrice indique qu’ils permettront en priorité de «réalimenter les remplacements» et rappelle la nécessité en premier lieu de les former, évoquant la création de la future ESPE de l’Académie (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) qui sera adossée à l’UPEC (Université Paris Est Créteil). Ce chantier devrait être précisé d’ici fin février.

La délicate répartition des postes entre 77, 93 et 94

Concernant la répartition des moyens entre les départements, la rectrice évoque «la nécessité de poursuivre le rééquilibrage des moyens vers le 77, en déficit par rapport aux deux autres départements, et de traiter spécifiquement le 93 qui a des difficultés, ce qui qui ne veut pas dire que l’on abandonne le 94» La répartition des nouveaux postes sera connue d’ici la mi-janvier.

Un programme sur plusieurs années

«Il y aura forcément des priorités, conclut Florence Robine. Par exemple, l’année 2013-2014 sera en bonne partie consacrée à la formation afin de former les enseignants nouvellement recrutés et leur permettre d’être opérationnels dès l’année suivante. Il est nécessaire de faire des choix et de hiérarchiser les priorités pour éviter de disséminer les moyens.»

Ce contenu a été publié dans Education, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Une réponse à Vision et défis de la nouvelle rectrice de l’Académie de Créteil, Florence Robine

  1. rochet dit :

    « _Un chantier concerne également l’accueil des primo-arrivants allophones, ces enfants arrivant de pays étrangers et ne parlant pas bien le Français. »
    bonjour,
    1)ces années précédentes , concernant l’affectation de jeunes collégiens(-de 16 ans) primo arrivants, nous avons eu des expériences d’attente de 5 à 7 mois. à ce jour de multiples dossiers sont encore en souffrance, 4 mois d’attente pour s’entendre dire que seuls les jeunes d’octobre 2012(tests d’orientation CIO ) sont affectés au compte goutte!!!!!!!!!
    2)Quel est votre avis et quels moyens mettrez-vous en place afin que les communes scolarisent les enfants d’âge scolaire 1er degrés primo arrivant???
    pouvez-vous nous répondre sur ces dysfonctionnements et intervenir afin que le droit puisse être respecter POUR TOUS.
    en espérant que la CONCERTATION avec vos partenaires de terrain soit une de vos priorités. merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :