| Val de Marne

A lire : Les guinguettes des bords de Marne

Guinguettes des bords de MarneAu vrai pêcheur à la jambe de bois, le restaurant de la mère la Frite, les Bibelots du diable… autant de guinguettes des bords de Marne où le Parisien venait s’encanailler à la belle époque, guinchant avec les grisettes la valse ou le chahut-cancan, danse d’autant plus irrésistible qu’interdite, au son du branle-poumon.

Certes il n’y avait pas que d’honnêtes danseurs, baigneurs ou adeptes du canotage qui venaient bambocher près de la rivière. Entre René la Canne, Etienne la Virgule ou Léon le Flambeur, les truands avaient aussi leur rond de serviette chez Gégène et autre. C’est du reste à Nogent-sur-Marne, au pied du viaduc que furent abattus en 1912 les derniers membres de la bande à Bonnot. De cette épique époque aux années 1960 où twist et yé-yé ringardisèrent ces caboulots, Caroline Guilleminot revient sur cette histoire locale avec moult illustrations, expressions, recettes et paroles de chansons, dans son livre Guinguettes des bords de Marne qui vient de paraître en avril 2014 aux éditions de Borée (96 pages, 18 euros).

Et pour aller guincher ce weekend, quelques adresses :

Ce contenu a été publié dans Culture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire :

Important :Utilisez toujours le même nom pour contribuer sur le site. Si vous ne voulez pas que vos commentaires soient dépubliés par le modérateur, évitez les identités multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

S'abonner à nos informations :

E-mail :
Facebook :
Twitter :