Société | Nogent-Sur-Marne | 04/04/2014
Réagir Par

De Nogent Démocratie à l’Alternative pour Nogent

Composée des membres du micro-parti Nogent Démocratie, créé en janvier 2011, mais aussi d’autres personnes , notamment les représentants locaux du Modem, des membres de l’UDI et des personnes de la société civile, l’Alternative pour Nogent compte s’ancrer localement au-delà des municipales 2014.

La liste qui disposera de trois élus d’opposition au sein du Conseil municipal, Michel Gilles (photo), Anne Stehle et Laurent Bodin, continuera à exister en tant qu’entité politique locale. En termes d’organisation, elle s’appuiera sur la structure de Nogent Démocratie, rebaptisée Alternative pour Nogent. Objectif : s’installer durablement dans le paysage nogentais pour accompagner les élus d’opposition dans leur travail et préparer  la municipale de 2020.

Concernant les futures échéances électorales, comme les élections départementales de 2015 qui concerneront désormais des cantons doubles représentés par des binômes mixtes de conseillers généraux, la question d’y participer n’a pas encore été posée. « Pour l’instant, nous soufflons« , indique Michel Gilles. Ce dernier s’était présenté aux cantonales de 2011, mais à l’époque, le canton ne contenait que Nogent. En 2015, le canton comprendra la quasi-totalité de Nogent et Le Perreux.

Dans l’immédiat, c’est au sein du Conseil municipal que la formation politique devra jouer son rôle. Parmi les grands sujets à venir : urbanisme (projet immobilier du RER A, rénovation du marché…), équipements publics (nouvelle école, nouveau gymnase) et finances. « Nous serons vigilants concernant le cadrage financier de l’ensemble des promesses qui ont été  faîtes durant la campagne et l’avancée des projets en cours. Concernant la Cité d’affaires Nogent- Baltard, il importe par exemple de savoir si le contrat de programme a effectivement été signé« , indique Michel Gilles. « Nous veillerons également au respect des engagements concernant le statut de l’opposition et  la transparence sur les dossiers. »

Candidat en 2014 après avoir siégé dans l’opposition 6 ans, Michel Gilles confirme qu’il ne souhaite pas être le champion de 2020 mais souhaite préparer l’équipe relais. «  Je siégerai au Conseil municipal tant que ma présence sera utile, notamment sur les questions techniques« , précise la tête de liste. Sa principale déception ? « Que nous n’ayons pas réussi à nous entendre dès novembre 2013 avec les autres candidats d’opposition. J’espère que cette erreur pourra être collectivement évitée en 2020. »

4 commentaires pour De Nogent Démocratie à l’Alternative pour Nogent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *