Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 17/01/2008
Réagir Par

Amina Yelles s’exprime sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance

Amina Yelles Candidate Exprime Gauche Muncipales 2008 à Nogent sur MarneLe militantisme, Amina Yelles est tombée dedans petite, dans sa famille, en Algérie. Devenue professeur de lettres en France, après des études de sociologie et d’anthropologie, elle a préféré l’engagement syndical et associatif (ATTAC, RESF…) à celui d’un parti. Une absence d’étiquette qui lui donne toute latitude  pour conduire une liste, Exprime Gauche, qui associe aussi bien le PCF et les Verts (à titre officiel) que des proches de la LCR, des ex PS et des non encartés. Une équipe variée dont l’embryon a germé à l’occasion de la mobilisation contre le traité constitutionnel européen en 2005 et dont les convictions communes sont celles de l’alter-mondialisme, la gauche anti-libérale et l’écologie. Sur la ligne de départ des Municipales, Amina Yelles incarne le rassemblement autour d’une gauche radicale.

C’est en duo avec Régis Coadou, deuxième sur la liste, qu’Amina Yelles a répondu aux questions concernant l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance.

Sur l’urbanisme

  

Quels objectifs en terme de densification ?

Exprime Gauche : Se positionner pour ou contre la densification n’a pas de sens, c’est comme dire si l’on est pour ou contre la pluie. Il s’agit d’une tendance inéluctable depuis déjà des années. Mieux vaut donc l’anticiper plutôt que de faire la politique de l’autruche et laisser les promoteurs la conduire un peu partout, de manière anarchique. Le développement d’immeubles de hauteur raisonnable, entourés de verdure, n’est pas forcément une catastrophe tant au niveau paysager que de la qualité de vie.  En témoigne le quartier du bois de Vincennes.

Quel projet urbanistique ?

Exprime Gauche : Notre réponse passe par un PLU, élaboré en concertation avec les citoyens et en cohérence avec le SDRIF (schéma directeur régional Ile de France). Il constituera une clef de voûte pour édifier la politique de la ville au niveau des logements, des déplacements, des équipements à prévoir (écoles, crèches…), de la mixité sociale et encore de la préservation de l’environnement. Ce PLU doit se définir dans la durée, car il est par exemple impossible de faire 30 % de logements sociaux (préconisations SDRIF) sur une seule mandature.
Parmi nos priorités, nous souhaitons redynamiser le boulevard de Strasbourg en y développant le commerce et rendant cet axe plus agréable pour les piétons grâce à une circulation ralentie (limitée à 30 km heure). Nous envisageons aussi d’y installer un couloir de bus.
Autre priorité : le quartier des Maréchaux que nous souhaitons désenclaver. Nous imaginons notamment de rendre piétonne la rue Raymond Josserand le week-end afin que les enfants puissent jouer au ballon, faire du skate ou du vélo à leur aise.

Quelles propositions pour améliorer le l’offre de logement social et répondre aux critères de la loi SRU ?

Exprime Gauche : Notre objectif est de tendre vers les 20 % en construction HQE. Nous nous engageons à imposer 25 % de  logement social dans les nouvelles constructions de plus de 700 m2. Nous n’envisageons en revanche pas la construction de nouvelles barres ou tours, qui défigureraient la ville. Nous proposons l’édification de plusieurs résidences sociales spécialisées : une en logements étudiants près du RER, une pour les personnes âgées (dont certaines ont de graves difficultés financières), une accueillant des logements thérapeutiques pour handicapés et enfin des logements passerelle gérés par Emmaüs avec une vocation de réinsertion. Ce type de logements sociaux spécialisés, nécessaire, présente en outre l’avantage de bénéficier de subventions importantes et sera moins coûteux pour la ville. Notre objectif, grâce au logempent social, sera aussi de permettre aux jeunes quittant le domicile familial de rester sur Nogent s’ils le souhaitent.

  

Gestion du site Marie Curie, que fait-on ?

Exprime Gauche : Nous souhaitons bien sûr décontaminer avant de décider de son devenir, en sollicitant l’aide de l’Etat.

  

  

Sur les finances municipales

  

Comment dégager de la marge de manœuvre pour mener à bien les projets sans faire exploser les impôts locaux ?

Exprime Gauche : Nous envisageons de réduire le budget de la police municipale (1,4 millions €) de moitié en recentrant ses missions et  en déployant une partie des personnels ailleurs.
Nous nous engageons également à dénoncer le contrat d’association avec les écoles privées – qui coûte 400 000 € à la commune – alors que ces dernières continuent de sélectionner leurs recrues et ne jouent donc pas à armes égales avec les établissements publics. Ce budget sera entièrement redéployé au service des écoles.
Nous pensons d’autre part générer des économies en déployant une gestion plus durable à l’occasion des remises aux normes, restructurations…qui permettront notamment de réduire les dépenses d’énergie. Dans cet esprit, nous pensons aussi dégager des économies sur la gestion du centre nautique dont le bassin extérieur de 50 mètres est actuellement chauffé  même en plein hiver. Nous estimons au total à 2 millions les gains réalisables sur les dépenses de fonctionnement et envisageons de les redéployer à 50/50 sur de nouveaux services et pour l’investissement
Concernant l’attraction des entreprises : nous sommes favorables au projet de réhabilitation autour du RER A pour créer des bureaux.
Si nous sommes contre les machines à sous en bord de marne, nous adhérons en revanche à l’idée de développer davantage le tourisme et de faire renaître les guinguettes, feux de la Saint Jean, Fête du petit vin blanc… afin de remettre en perspective l’identité culturelle nogentaise.

  

Quel objectif en matière d’imposition ?

Exprime Gauche : Nous ne souhaitons ni les augmenter ni les diminuer. La marge de manœuvre financière que nous dégagerons sera réinvestie pour mener à bien notre politique au service de tous les Nogentais.

  

Sur la participation des citoyens

  

Quelles propositions pour développer la participation des citoyens ?

Exprime Gauche : Notre objectif est que les Nogentais s’approprient leur ville, se responsabilisent. Nous sommes par exemple favorables à ce que les locataires des HLM participent à leur gestion. Surtout, nous souhaitons nous appuyer sur les comités de quartier comme de micro-républiques, en leur confiant certaines décisions, en décentralisant en quelque sorte certains pouvoirs du maire. Pour cela, nous envisageons d’inviter des techniciens aux réunions de quartier afin de nourrir leur réflexion. Le dialogue avec les citoyens passe aussi par la transparence. Nous nous engageons à mettre à disposition en mairie -et en ligne- tous les documents ayant vocation à être rendus publics en conseil municipal. Nous nous engageons également à être transparent au niveau du recrutement du personnel, de l’attribution des logements et des subventions aux associations – avec un droit de regard de l’opposition.

5 commentaires pour Amina Yelles s’exprime sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance
  • Usuellement, je jette un coup d’oeil rapide sur les propositions dites « alter ».

    Je suis assez bluffé par certaines des propositions de Amina Yelles qui me semblent assez éloignées des discours outrés qui peuvent être prononcés les leaders de la gauche de la gauche au niveau national.

    On retrouve quelques classiques tels que les subventions aux écoles privées ou la police municipale : je trouve ces prises de position plutôt « courageuses » eu égard au contexte nogentais.

  • Au moins à Nogent vous le choix des candidats, nous à Bry sur Marne entre un maire sortant totalement autocrate qui à viré plus des 2/3 de sa liste et une opposition de gauche représenté par des nuls, le cadre de vie qui fait le charme de notre ville va prendre une grande claque. Vite sauvonsbry.blogspot.com

  • Vu le niveau de la criminalité à Nogent, c’est plutot le soutien acharné de Martin à Sa police municipale (et Son pouvoir de placer d’office en hopital psychiatrique ceux qui le dérange) qui me parait une position « courageuse » pour ne pas dire suicidaire. D’ailleurs toutes les autres listes entendent changer les objectifs de la police municipale et réduire son budget.
    Je voudrais tout de même souligné que nos principales mesures sont en direction du développement durable (construction HQE, circulations douces) et du logement social (construction de 25% de logements sociaux en flux).

  • 12 policiers municipaux au Perreux, 12 policiers municipaux au Raincy … 47 policiers municipaux à Nogent! Cherchez l’erreur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *