Politique locale | | 30/09/2008
Réagir Par

Comme si de rien n’était…

Mardi dernier, deux bandes rivales de Nogent et Fontenay, soit environ une cinquantaine de personnes d’une vingtaine d’années, se sont affrontées à coup de barres de fer et d’armes blanches. Un violent règlement de comptes qui a fait une blessée grave et s’est soldé par la garde à vue d’une vingtaine de jeunes dont sept ont ensuite été déferrés au parquet de Créteil. Jeudi après-midi, on apprenait la possible inéligibilité du maire et celle de son adjoint Jean-René Fontaine, suite à une décision du tribunal de Melun. Une nouvelle commentée du reste par Jacques J-P Martin lui-même dans le Parisien de samedi.Deux événements à caractère exceptionnel et qui posent question. Les citoyens venus au conseil municipal de ce 29 septembre en quête d’explications seront pourtant restés sur leur faim.

Pas un mot sur ces deux sujets, ni en déclaration préalable, ni dans les questions diverses. Devant un public d’une quarantaine de fidèles du conseil, l’ordre du jour s’est déroulé dans une atmosphère quasi-détendue et plutôt constructive dans le rapport majorité-oppositions. Des sujets intéressants et concrets, comme la mise en place de conseils de quartiers élus, l’accueil d’un nouveau conseiller municipal, l’arrivée prochaine du Vélib à Nogent sur Marne et encore une réflexion sur le logement social (billet plus détaillé sur ces questions un peu plus tard). Un conseil municipal serein et agréable mais qui peut laisser songeur.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
5 commentaires pour Comme si de rien n’était…
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi