Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 17/02/2008
Réagir Par

Seconde réunion publique du Modem :”revenir dans la strate”

Jean-Pierre Cornillaut Nogent-Municipales 2008Environ 70 personnes ont assisté à la seconde réunion du MoDem, qui s’est tenue jeudi 14 février dans la salle Emile Zola. Le sujet de cette seconde présentation : les finances. Après rappel des idées fortes du programme, déjà énoncées lors du premier meeting, c’est Jean-Pierre Cornillaud qui a pris la parole pour proposer une synthèse sur la gestion actuelle (élaborée à partir de documents la chambre régionale des comptes, de la mairie, de l’audit d’Ernst & Young ou encore des chiffres mis à disposition sur le site Bercycolloc puis présenter les propositions de la liste pour 2008-2014.
Le représentant du groupe de travail finances a insisté sur l’augmentation des dépenses de plus de 28 % en l’espace de 7 ans (pour une inflation de l’ordre de 15 %), et surtout sur celle des charges de personnel (+36%). Pointée également, l’augmentation de la pression fiscale (+57%) ainsi que de la dette (+ 300 € par personne). L’équipe s’est engagée à revenir aux taux d’imposition de la strate (villes comparables en termes de population) d’ici la fin de la mandature.

Impôts : revenir dans la strate

Pour y parvenir, elle entend faire des arbitrages sur quelques postes comme la police municipale (en redéfinissant ses fonctions) ou la communication, développer les synergies au niveau de la ville (en réunissant les différents services au sein d’un même bâtiment) et de la communauté d’agglomération, contrôler les prestations de service extérieures, rechercher les subventions, inventer des partenariats pour financer certains investissements et développer les ressources liées à la taxe professionnelle en encourageant les entreprises à venir s’installer.

Tirer profit de l’ISF nogentais

Sur ce point, la liste a rappelé son souhait de solliciter les redevables de l’ISF pour investir dans un fond d’investissement de proximité (FIP) en contrepartie de réductions fiscales, comme cela est prévu par la loi. Ce fonds qui devrait être porté par un établissement financier permettrait de financer des entreprises locales. La sélection des projets serait proposée par la communauté d’agglomération. Certains dossiers comme la réhabilitation du Nogentel pourrait être concernés par ce procédé.

Laurent Bodin a ensuite repris les grandes lignes du projet concernant le développement durable, déjà évoqué lors de la première réunion (charte d’écologie urbaine, journée de l’arbre…). La réunion organisée le jour de Saint Valentin s’est terminée autour d’une tisane… aphrodisiaque.

Un commentaire pour Seconde réunion publique du Modem :”revenir dans la strate”
  • Bonjour,

    Ce qui est frappant, c’est la difficulté pour obtenir des informations sur les finances de la ville. C’est d’ailleurs le cas dans beaucoup de communes, comme si en France on rechignait à la transparence sur les fonds publics! Tout citoyen devrait pouvoir accéder à l’ensemble des documents sans avoir l’accord du Maire. On pourrait également imaginer un document type annuel, obligatoire pour toutes les communes, dont la présentation serait compréhensible par tous. Allez, rêvons un peu d’une France ou l’on cesserait de prendre les électeurs pour des enfants à qui il ne faut pas tout dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *