Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 19/03/2008
Réagir Par

Et si l’on plongeait dans la Marne ?

Et si l’on plongeait dans la Marne ?

Port de Nogent © Nogent-CitoyenInstallation d’un musée, développement des restaurants, installation de passerelles, organisation de fêtes ou festivals, développement du tourisme… l’aménagement et la valorisation des bords de Marne a fait consensus auprès des sept candidats durant la campagne des municipales nogentaises, chacun y allant de ses propositions audacieuses. On imagine déjà la foule se précipitant depuis la gare pour piquer une tête dans la Marne avant d’aller guincher comme dans le célèbre Nogent, eldorado du dimanche de Marcel Carné, mais version XXIème siècle.

Certes la valorisation de cet ‘or bleu’ ne dépend pas seulement de la ville de Nogent mais aussi des communes avoisinantes, du conseil général et du conseil régional (concernant par exemple la gestion de l’intersection A4-A86). La Marne qui prend sa source dans le plateau de Langres et parcourt un peu plus de 500 km avant de se jeter dans la Seine, doit concilier plusieurs impératifs aux abords de Paris. Le potentiel touristique et plaisancier en est un mais aussi  l’urbanisation (trafic routier, rejet des eaux, production d’eau potable…).

A quand la baignade ?

Nogent, Eldorado du dimanche (photo extraite du film de Marcel Carné)Collectivités locales, établissements publics et associations planchent sur ces questions. Qu’il s’agisse du Conseil général du Val de Marne, avec son plan bleu actuellement en cours d’élaboration ou de Marne vive qui regroupe notamment une dizaine de communes (dont Nogent). Ce syndicat s’est ainsi assigné entre autres objectifs d’assainir suffisamment la rivière (eau, faune, flore) pour pouvoir s’y baigner à nouveau, d’ici 2030 ! (On pouvait, rappelons-le, s’y baigner jusqu’en 1970). Les choses pourraient même aller plus vite. Meaux a déjà ré-ouvert sa plage depuis l’été dernier, et plus près, les eaux de Saint Maur des fossés sont considérées comme accessibles à la baignade durant plusieurs semaines, chaque année.

Marne Vive s’occupe principalement de suivre les projets portés par les différents protagonistes, collecter les données, réaliser des études et favoriser la coordination. Concrètement, les actions menées par l’ensemble des acteurs vont du raccordement des rejets d’eaux usées aux réseaux d’assainissement à l’installation d’usines d’épuration, en passant par la gestion des eaux pluviales, l’entretien des berges, les aménagement paysagers et encore la maîtrise de la population des ragondins, redoutables rongeurs qui creusent leur terrier dans les berges et les fragilisent.

Nombreuses associations locales,  sportives mais aussi pédago-écologique comme l’association Au fil de l’eau (lire billet à son sujet) contribuent également à valoriser la rivière. Reste beaucoup de chantiers pour la ville. Les propositions du maire actuel, Jacques J-P Martin, durant sa campagne donnent une idée de ce qui pourrait se mettre en place : une maison de la Marne qui comprendrait un écomusée à l’emplacement de l’aération du tunnel de l’A86 (à côté de l’hémicycle),  une guinguette éphémère -de mai à juillet- en relation avec celle du Martin Pêcheur de Champigny, un partenariat avec Disneyland Paris pour organiser une découverte de la Marne en bateau qui partirait du parc d’attraction et s’arrêterait à Nogent, la revente de l’hôtel Nogentel en contrepartie de son réaménagement, sans oublier le dossier A4-A86 en concertation avec les autres collectivités locales.

Liens utiles :

Plan bleu (Conseil général)
Syndicat Marne vive
Association Au fil de l’eau
Association culture guinguette

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
5 commentaires pour Et si l’on plongeait dans la Marne ?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi