Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 05/10/2008
Réagir Par

Inéligibilité : Michel Mastrojanni répond au communiqué de Jacques J-P Martin

Michel Mastrojanni (PS)Suite au communiqué de Jacques J-P Martin concernant le jugement d’inéligibilité prononcé vendredi dernier, Michel Mastrojanni, conseiller municipal PS de Nogent Sur Marne, a réagi en rappellant les autres chefs d’accusation évoqués dans le jugement. Voici le contenu de sa missive : « Monsieur le Maire,
Michel Mastrojanni (PS)Une mise au point après votre communiqué.Vous estimez que le tribunal, sur les quinze griefs contenus dans le recours, n’a retenu que celui concernant le coût de votre permanence de campagne. Or, à la lecture du jugement, j’observe qu’au moins trois autres irrégularités ont été reconnues par les juges, même si elles ne motivent pas leur décision finale :
1) la violation du code électoral au sujet d’une parution dans « Nogent le magazine »
2) des « manoeuvres » constituées à l’occasion de réunions publiques avec diverses professions nogentaises
3) la publication, sur le site internet de la commune, d’une information tendancieuse contre l’une de vos adversaires.
 Ces précisions relèvent de la simple lecture studieuse d’un jugement particulièrement nourri. »

21 commentaires pour Inéligibilité : Michel Mastrojanni répond au communiqué de Jacques J-P Martin
  • LES NOGENTAIS SE DEMANDENT QUI EST CE MONSIEUR MASTROJANNI ET CE
    QU’IL FAIT POUR LA VILLE. C’EST UN ILLUSTRE INCONNU TRES FORT POUR
    LA CRITIQUE MAIS TRES FAIBLE POUR LES PROJETS ET L’ACTION.

  • Il faut tenir pour absolument certain que le Conseil d’Etat ne retiendra pas davantage les arguments que le Tribunal Administratif n’a pas retenu, considérant que l’écart de voix est tel que ces irrégularités ne peuvent être de nature à légitimer une invalidation de toute l’élection. Jurisprudence absolument constante quand le terme « irrégularités » est retenu et non celui de fraude( par exemple un bourrage massif des urnes que, à ma connaissance, à Nogent, personne n’invoque).
    Une précision à l’intention de Monsieur Pratar : Michel Mastrojanni est le responsable local du Parti Socialiste à Nogent. On peut penser ce que l’on veut du Parti socialiste mais on ne peut pas faire comme si il n’existait pas … même si, au plan national, il n’est pas au meilleur de sa forme!

  • HEURTAULT, MASTROJANNI, même combat dans leur lutte acharnée à vouloir démolir à tout prix le Maire actuel à travers un salmigondis qu’eux seuls savent décrypter.

    Mais les Nogentais qui veillent au grain et à la bonne gouvernance démocratique de la ville ne se laisseront pas influencer par d’aimables ludions en mal de responsabilités et qui n’ont d’autre but que de s’installer à la place du calife.

    M. MASTROJANNI, lui même homme pressé, socialiste pur sucre et grand pourfendeur des injustices a une occasion unique d’exercer ses talents en déposant sa candidature au très prochain congrès du PS pour le reconstruire.

  • Ce Monsieur Mastrojanni, n’est-ce pas ce Monsieur au grand coeur qui
    a éTé contre la dénomination d’une place Lazar Ponticelli à Nogent ?
    Et maintenant, il fait du « YAKA » « FAUCON » en etant le seul a s’ecouter parler.
    Avec des militants de ce niveau, le congres de Reims va surement etre
    un moment de grande emotion pour la France!

  • Invraisemblable Madame Godin … Je vais finir par demander à Jacques Martin d’intervenir pour que vous vous calmiez … un peu (mais pas complètement car je sais que c’est impossible!).

  • Mme Godin et M. Pratar souhaitent, visiblement, anéantir toute forme d’opposition. Ils sont les bons petits soldats du futur ancien Maire. Leurs arguments sont tellement ridicules qu’ils finiraient par faire rire… Malheureusement, lorsque l’opposition est muselée, c’est la démocratie qui est bafouée.
    Continuez à aboyer si cela vous fait du bien ! Ce n’est pas celui qui crie le plus fort qui a raison…

  • Ce monsieur Georges doit aussi se préparer pour aller a Reims avec ses
    amis elephants socialistes en compagnie de l’illustre monsieur Mastrojanni
    qui encore une fois fut contre la dénomination d’une place Lazar PONTICELLI A
    NOGENT. Nul doute qu’il eut préferé qu’elle soit la place EMMANUELLI OU ROYAL

    Les gens qui refusent le resultat des urnes pour s’en remettre aux decisions des
    tribunaux ne sont pas des démocrates . Ce sont des briseurs de democratie.
    ils ont ete battus et continueront a l’etre.ils continueront à faire leur sillon
    non pas en faisant des propositions mais en refusant l’hommage unanime
    de la nation a Lazar Ponticelli et la victoire de Jacques jp MARTIN aux elections
    municipales.
    Monsieur Georges ou monsieur Mastrojanni.Les Nogentais vous disent: VOUS
    NOUS FATIGUEZ. A VOTRE PLACE, NOUS AURIONS HONTE.

  • M. Pratar se met à faire du Godin…
    Quel arrogance ! Arrêtez de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas !
    Quel est le rapport entre la place Ponticelli (prétexte à une unanimité !) et l’annulation de l’élection du maire ???
    Quand on ne respecte pas la règle du jeu, on doit être sanctionné…

  • Les petits esprits s’échauffent.

  • Monsieur Georges.
    quel est votre projet politique pour les nogentais?
    quel est votre poids politique?
    Lorsque l’on vous retire les paillettes,idem Madame ROYAL,il ne reste rien.
    Et bravo pour votre contribution qui enchantera vos amis socialistes a REIMS!

  • Réponse à M. HEURTAULT.

    Tour à tour égoûtier, maître d’école, père la morale et maintenant père fouettard (bravo la goujaterie !) M. HEURTAULT perd ses nerfs aidé en cela par un auxiliaire de service, M. GEORGES, qui tient avec servilité la queue de la poèle à frire….. les méchants.

    Au fait, quelle leçon avez-vous tiré des dernières élections municipales où vos championnes toutes catégories se sont fait étriller lamentablement par un électorat lucide ?

    Conclusion : un peu de sang- froid s’il vous plait et gardez toute votre énergie et votre souffle pour …. aider les gens de votre clan à émerger et deuxièmement prouvez vos capacités réelles ou supposées à résoudre les problèmes en étant de vrais promoteurs d’idées et des bâtisseurs crédibles d’un futur espéré.

  • Comparer Jacques Martin à Lazare Ponticelli, je ne suis pas sûr que cela soit vraiment très pertinent. Mais peut-être est-ce une façon de dire que c’est la fin d’une époque?

  • J’aimerais avoir les autres points reconnus mais non retenus. Où peut-on se procurer le rendu du Tribunal Administratif ?

    Je n’en reviens pas !

  • Je lis avec intérêt ce blog.
    Dans son titre, il évoque la notion de citoyenneté, cela me laisse songeuse quand je lis le style vindicatif et insultant de certains contributeurs. Un peu de courtoisie et de raison seraient les bienvenues. Ce n’est pas ainsi que nous contribuerons à améliorer la gestion de notre ville.
    J’écris ce mot au risque de paraître ridicule aux yeux de certains.

  • Monsieur Willot. Je suis désolé de vous dire que vous ne comprenez rien du tout.
    Arriver à un tel niveau d’incomprehension est plus que désolant.
    Quand on pense que monsieur Lazar Ponticelli (Dont je rappelle encore une fois que
    l’un des conseillers municipaux socialistes restant..ne voulait pas qu’une place
    lui soit dédiée) avait encore a la fin de ses jours,une grande jeunesse d’esprit,
    ce n’est apparemment vraiment pas votre cas.
    Vous etes surement vous aussi un tres vieil elephant du PS en route pour Reims.

  • Pour Ninon : les détails du jugement sont disponibles sur le lien suivant :
    http://gillesm.neuf.fr/webftp/TAMelun250908.pdf
    Quant à M. Pratar… je le laisse dans ses cauchemars d’invasion d’éléphants !

  • Merci Georges.
    Je vais bien lire tout ça.

  • Malheureusement le PS a toujours été trés absent de Nogent. Il apparait lors des échéances électorales et dispparait dans la nature. Son leader actuel, lors de son dernier mandat n’a eu de cesse d’intervenir sur sa rue. Effectivement, son quartier est trés à plaindre !
    Quid de son action pour les plus démunis, pour la qualité de vie, pour l’école….?
    Quant à la droite elle ne cesse de se déchirer, s’entretuer, se rabibocher !
    Quel triste spectacle ! A quand des élus sans la grosse tête qui souhaitent que chacun trouve sa place dans Nogent ? A quand un peu de sérénité dans les des débats ? Nous avons de la chance d’être dans une démocratie. Personne ne détient la vérité, nous devons profiter des échanges pour avancer.

  • J’ai lu…Et j’ai halluciné !

    Monsieur le Maire s’est pointé devant un Juge du Tribunal Administratif en osant montrer le dernier loyer payé par l’ancien locataire du commerce transformé en permanence. Un montant de quelques centaines d’euros. Le Maire affirme au juge qu’il s’est annexé sur l’ancien loyer.

    Comme je vous le dis ! Droit dans les yeux, devant le pouvoir judiciaire ! Il ne s’agissait pas d’un loyer mais d’un reliquat de loyers impayés !!! Ce que lui souligne le Juge. Ce dernier donne d’ailleurs le vrai montant : un peu plus de 900€. Le Maire se défend en disant que les locaux étaient vétustes et que devait être appliqué un bail précaire. Le Juge lui demande pourquoi alors dans sa défense il a été écrit que seuls quelques coups de peinture avaient été suffisants. Et bing ! Le nez dans sa mytho !!

    J’espère que le Conseil d’Etat sanctionnera plus fermement. Il a été vachement clément le juge du TA. Il a accepté de se faire prendre pour un con sans broncher.

    Mentir comme ça sans avoir peur, moi j’en ai eu des frissons dans le dos. Car si on ment bien campé sur ses deux jambes et sans baisser les yeux devant un juge…Qui sommes-nous nous autres petits contribuables ?? Sortez les assiettes, le menu des 6 prochaines années : Couleuvres à la sauce Nogentais !

  • A quand des baux précaires pour les jeunes qui s’installent ? non, il vaut mieux s’aider entre gens de « bonne famille ». Demandez aux locataires du viaduc ce qu’ils pensent de la hausse de loyer de 300% sur 5 ans. Merci Monsieur Fontaine!

  • Effectivement, moi pour plus de 100 m2 à rafraîchir pour 350€, je m’installe également dans la précarité !

    Nous avions eu un Ministre a qui un grand appartement, au moindre coût, avait coûté un Ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *