Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 25/09/2008
Réagir Par

J-R Fontaine et J.JP Martin menacés d’inéligibilité

Jacques J-P MartinJean-René Fontaine : urbanisme, habitat et aménagementD’après nos informations, le tribunal de Melun aurait rendu cet après midi un jugement d’inéligibilité contre le maire actuel de Nogent-Sur-Marne, Jacques J-P Martin (UMP) et son adjoint Jean-René Fontaine. Cette décision ferait suite à un recours porté par un habitant de la ville, dès le 21 mars dernier, dénonçant la violation de plusieurs dispositions du code électoral lors des élections municipales. Parmi les motifs qui auraient été retenus : la location à un prix anormalement bas d’un local appartenant à la SAIEM (société anonyme d’économie mixte) comme permanence de campagne. Jean-René Fontaine, président de la SAIEM, serait également concerné car le code électoral prévoit que les entrepreneurs de services municipaux sont inéligibles. Cette décision pourrait faire l’objet d’un appel, ce qui reporterait la conclusion du différend à début 2009.

Le local de campagne de Jacques JP Martin appartenant à la SAIEM de NogentL’annulation du scrutin n’a toutefois pas été prononcée à ce stade.Local de campagne de Jacques JP Martin à Nogent : panneau SAIEM

Le local de campagne de Jacques JP Martin à Nogent-Sur-Marne (c)2008 nogent-citoyen.com

29 commentaires pour J-R Fontaine et J.JP Martin menacés d’inéligibilité
  • Il y aurait donc une justice dans ce pays ?

  • Enfin une bonne nouvelle !
    Comme dit Georges, enfin la justice est rendue, on retrouve une lueur d’espoir dans ce monde politique de pourris….espérons qu’il y aura des « gens biens » pour reprendre cette belle ville, qui mérite mieux que ce qu’elle a…

  • Question toute bête : quel est l’auteur anonyme du recours contre le Maire J.JP MARTIN ? Cet auteur semble se délecter d’avance de toute situation pouvant nuire au premier Magistrat de la ville.

    Décidément la défaite est difficile à digérer et la haine recuite semble ressurgir de ses bas fonds.

    Depuis sa réélection que constatons- nous ? Nous avons un Maire aux commandes, tout entier à sa tâche et pour le bien des Nogentais.

  • La question n’est pas de savoir qui est l’auteur des recours mais si oui ou non il y a bien eu violation de plusieurs dispositions du code électoral lors des dernières élections. Si oui, alors les fautifs doivent être sanctionnés; si non, eh bien le maire peut continuer tranquillement son travail (par exemple s’occuper du quartier des Maréchaux qui a subi une petite flambée de violence cette semaine…).

  • Ne mélangeons pas tout : l’incident des Maréchaux est regrettable mais ce genre de situation est rare à NOGENT grâce à une police municipale active que l’opposition voudrait réduire en nombre.

    Le Maire fait son travail de responsable, pour la ville et les Nogentais, ce qui n’est pas le cas d’une CERTAINE OPPOSITION MALVEILLANTE qui cherche à nuire par tous les moyens possibles sans prendre en compte l’intérêt général.

  • L’intérêt général est certainement que les règles et les lois soient respectées. Je répète que je ne sais pas si les accusations sont fondées : à la justice de trancher.
    Quant aux incidents des Maréchaux, c’est vrai que c’est rare à Nogent. Cela est dû autant à la sociologie de Nogent (c’est facile avec un nombre réduit de personnes socialement défavorisées…) qu’à la police municipale qu’il serait par ailleurs idiot de réduire, je suis d’accord avec vous.

  • Il est bien clair que le recours a été déposé à l’instigation d’un membre ou d’un sympathisant de la liste divers droite aux dernières election municipales.
    Les griefs invoqués sont bien minces : les comptes de campagne de la liste Martin ont été validés par la commission de contrôle;et Mr Fontaine présidait la SAIEM en tant que bénévole.
    Une procédure en appel-si elle s’accompagne d’un suivi juridique consistant, ce qui n’a peut être pas été le cas dans la procédure en premère instance-devrait définitivement dégonfler l’affaire.
    Au pire si le jugement était confirmé-y compris en appel-deux conseillers municipaux monteraient en lieu et place des deux personnes invalidées et le conseil municipal recomposé élirait en son sein un nouveau maire. Scénario peu commun, peu probable et plutôt compliqué, car le nouveau conseil pourrait au bout d’un an démissioner en bloc pour provoquer de nouvelles élections pour à l’issue de celles réélire Jacques MARTIN !
    La suite nous dira ce qu’il en est : quoi qu’il en soit cette démarche purement politicienne n’a qu’une victime : les nogentais.

  • M. Morfin tente de nous prouver que M. Martin est intouchable… C’est triste pour la démocratie ! Si M. Martin a triché, ce qui semble être le cas, il doit être sévèrement sanctionné.
    En effet, les victimes sont les nogentais : Ils ont élu une personne malhonnête !

  • Suite à l’article paru dans le Parisien du 27.09.2008 concernant le recours en annulation des élections municipales engagé par un « électeur », il est prématuré de porter un jugement de valeur fondé en droit.

    Dès lors, M. GEORGES serait bien inspiré de modérer son langage à base de rumeurs et d’affirmations à la limite de la diffamation qui n’ont d’autre but que de retourner l’opinion contre le Maire et ainsi créer une atmosphère détestable dans la ville.

    Dans tous les cas, je continue à faire confiance au Maire et à son équipe solidaire pour qu’ils poursuivent leur action municipale contrairement à une certaine opposition très opportuniste et moins soucieuse des intérêts de la ville et des Nogentais.

  • Je suis étonnée par les réactions de M-F Godin et B. Morfin.
    C’est étonnant de pointer du doigt cette « opposition ». Même si le recours vient de chez eux ou d’un sympathisant, qu’est ce que cela peut bien faire ? Elle joue son rôle en dénonçant des abus, non ? Et demain s’il y a une condamnation, diront-ils que c’est l’opposition qui a poussé le Maire et JR Fontaine à la fraude électorale ? « Voyez-vous c’est de leur faute monsieur le Juge, l’un d’eux tenait monsieur le Maire et l’autre son stylo ! »
    A lire leurs argumentaires, on pourrait penser que le Tribunal Administratif de Melun a pété un boulon. J’adore le fait de minimiser le délit ! « Oui bon, ils ont fraudé, mais les griefs sont bien minces (qui vole un oeuf….)! C’était pour l’intérêt général ! Puis la condamnation est peu sûre parce que le juge se rend bien compte que c’est compliqué de dégager le coupable et de procéder à de nouvelles élections ».
    Un vrai sketch ! Vous gérez mal la ville mais vous nous faîtes bien rire.

  • Réponse à Ninon B.

    Votre commentaire n’est pas un sketch mais une mauvaise comédie digne de Courteline !

    Fraude électorale ? C’est n’importe quoi !

    Cette « opposition », dont le chef de file qui devrait peut-être « BALAYER DEVANT SA PORTE », n’est jamais présent aux conseils municipaux et n’a, pour tout argument, qu’une critique simpliste et négative. Rien de constructif dans tout cela sinon la volonté de salir ou de détruire, à l’image de ce « sympathisant », présent au conseil municipal du lundi 29.09.08, à l’origine du recours contre M. MARTIN.

    Où est la véritable opposition souhaitée, qui pourrait, à travers un dialogue sincère, apporter sa contribution positive aux affaires de la ville ?

  • Je suis nouvellement nogentaise et n’ai pas en main toutes les cartes et toute votre implication qui semble très affective MF GODIN.

    J’arrive dans une ville où preuve à l’appui et aveux du Maire, on m’explique le mensonge sur le trop plein d’impôts remis sur les comptes d’un fumeux incendie. Je ne suis pas rassurée.
    Après les élections, pleine page dans le Parisien on m’explique qu’un Président d’une société d’économie mixte est élu au conseil municipal. Re-Ah ! Décidément le code général des collectivités territoriales n’est pas le point fort de ces élus.
    Cette société d’économie mixte dirigé par un élu loue au Maire sortant un local à prix cassé pour une campagne alors que la Crise écrase la population moyenne. (En une phrase 3 infractions et une grosse injustice.)
    Je lis un rapport de la cour des Comptes catastrophiques sur la gestion de la ville. Je paie des impôts et je ne suis pas contente.
    Je regarde les sièges attribués aux conseillers municipaux dans le magazine de Nogent et constate qu’un élu sur les 5 de l’opposition a un siège dans un comité consultatif ou autre !!
    Où est la démocratie ? La majorité ne semble pas disposée à faire face à une véritable opposition avec laquelle entamer un dialogue sincère.
    Je ne suis pas de droite. Je n’ai pas de préférence dans ce conseil. Je suis juste un peu moins conne (comme beaucoup de nogentais) que ce que les élus de cette ville pensent. « Ne pas prendre des gens pour des cons mais ne pas oublier qu’ils le sont ». Malheureusement la population change et les élus devront suivre. Nous nous réveillons et nous demandons des comptes.

    Vous faites référence à Georges Moineaux qui a écrit quelque part : « Payer ce qu’on doit est le meilleur moyen de ne pas s’exposer à payer un jour plus que son dû. » La location de 350€ à coûter un siège de Maire. Je suis heureuse de vivre dans un pays où une justice est rendue. Comment peut-on s’imaginer être au dessus des lois ?

    Avec tout le respect que je vous dois.

  • Réponse à NINON B.

    Chouette alors ! NOGENT a trouvé son nouveau sauveur en la personne de NINON, la nouvelle nogentaise, qui a une très haute opinion d’elle-même mais une bien piètre opinion des Nogentais et de leurs édiles.

    Brandissant son drapeau de la révolte aux couleurs indéfinies, elle se propose, semble-t-il, d’éc lairer et de guider un peuple de bénêts « abusés » par des dirigeants (indignes ?) pourtant élus démocratiquement.

    Bonne chance donc à cette nouvelle électrice qui marche à l’affect et à l’écoute des ragots pour mettre du charbon dans la machine. A moins qu’elle ne décide de retourner là d’où elle vient pour y exercer ses talents c ar déc idément, NOGENT, qui n’est vraiment pas de son niv eau, n’a franchement pas besoin d’elle.

  • Sans même la connaitre, j’aime bien Ninon! Elle est entrée dans l’enclos …
    J’ai un faible pour les gens qui osent!

  • J’allais oublier le plus important : il dit quoi, exactement, ce jugement?

  • Question à Jacques HEURTAULT.

    S’agit-il d’une nouvelle Anne Ninon de Lenclos dans son pré carré ?

  • Je ne sais pas … Je suis certain d’une chose : Nogent n’est ni un pré (beaucoup de béton!) ni un carré. Je la trouve sympa …C’est tout!

  • A MF Godin :

    Quelle violence dans vos propos ! Quelle agressivité !! Etes-vous à l’image de votre Maire ? Mon Dieu, parler de démocratie et insulter ceux dont l’opinion est différente !
    Je ne me considère pas comme un porte parole ! Je reste factuelle. C’est vous qui avez une haute opinion de vous-même. Vous avez des références, une tournure de style et un vocabulaire que vous n’utilisez pas à bon escient. Ces références alignées les unes à la suite des autres font de votre argumentaire une amphigourie. Vous étalez votre culture et ne répondez pas à mes affirmations qui sembleraient-ils sont des ragots. J’ai dit que les élus de Nogent prenaient leurs administrés pour des imbéciles mais que les populations ont changé et à présent elles réfléchissent. A quel moment ai-je insulté les Nogentais ?
    Par ailleurs, je ne marche pas à l’affect ! Donnez moi autre chose que votre acrimonie pour me convaincre. Vous semblez plus impliquée que moi dans ce débat. Je pose des questions et relève ce que je lis. Le Parisien est donc un journal de ragots ? Vous n’avez rien entendu et compris de mon précédent message.

    Changez de ton et allez dans le dictionnaire chercher la définition de Démocratie. Démos = le peuple…Malheureusement pour votre premier magistrat de la ville.

    N’utilisez pas les tribunes du peuple pour les insulter. Ouvrez votre blog et tirez à vue sur les oppositions, les électeurs qui s’expriment, sur les fondements du Droit et sur la Justice quand elle fait son travail. Pas ici.

    Heureusement tous les méfaits de la démocratie exercée par les élus de cette ville sont remédiables par d’avantage de démocratie. Ici.

    Monsieur Heurtault, je vous remercie pour votre ouverture d’esprit et votre belle référence. Ninon de Lenclos, symbole de la femme libre et indépendante. Merci, vous aurez compris que je réfléchis par moi-même et ne suis dupe de rien.

  • Message à l’intention de Ninon.
    1. Madame Godin , après avoir soutenu, au début, Marianne Montchamp, a soutenu Monsieur Martin. C’est évidemment son droit le plus strict.
    2. Moi, je soutiens, depuis 1995, Estelle Debaecker, ancien maire de 1995 à 2001. Je ne suis pas élu. Je gère un blog très indépendant.
    3. C’est Joël Lunot, candidat sur la liste d’Estelle, qui a introduit le recours. C’est grâce à son action que les budgets de Monsieur Martin ont été annulés, etc …
    Voilà. je n’ai pas le temps d’en dire plus maintenant.

  • Réponse à Ninon B.

    Du calme Madame NINON ! Rengainez votre ire et réfrénez vos angoisses ! Les Nogentais ne sont pas les sots que vous croyez mais bien au contraire des gens sages et réfléchis qui n’ont pas envie de se laisser insulter (vous les avez traité de « cons ») par la première venue. Ils regardent avec un certain amusement teinté d’ironie cette nouvelle nogentaise qui, assurément mal informée, se laise aller à médire et à porter des jugements à l’emporte-pièce à partir d’affirmations gratuites ou de rumeurs infondées.

    Eh ! oui Madame NINON, un peu de tenue vous irait mieux !

    Soyez zen et apprenez à regarder autour de vous avec plus de sérénité et un zeste de philosophie tout en intégrant les choses de la vie.

  • Pour Jacques HEURTAULT.

    Réponse à votre point 3 :

    Votre prudence apparente montre bien le caractère dissimulé que vous avez en entretenant volontairement la suspicion et le doute.

    « ôte-toi de là que je m’y mette » ne serait-elle pas votre conclusion ?

  • Madame (mademoiselle ?) Godin :

    Décidément vous ne comprenez pas ce que vous lisez. Il n’est pas étonnant que vous viriez de bord comme me l’apprend monsieur Heurtault. C’est pour cela que vous ne faites pas de politique mais cherchez à couler votre ancien « poulain » avec qui vous avez apparemment eu un différend, si je sais lire entre les lignes de monsieur Heurtault.

    Le mot « Cons » n’était pas destiné aux nogentais, ceux qui reliront comprendront mes propos.

    Je baisse les bras. « Absentem lædit, qui cum ebrio litigat « .

    « Rengainez votre ire et réfrénez vos angoisses ». Là je suis MORTE DE RIRE !! Vous avez un petit calepin contenant du vocabulaire à placer absolument pour briller en société ? Vous voulez épater la galerie ?
    Les gens brillants sont les plus simples.

    Je tiens à saluer monsieur Lunot pour son acte citoyen.

    Démocratiquement.

  • « affirmations gratuites », « rumeurs infondées » ?
    Laissons parler la Justice… Je suis confiant !
    Nogentais depuis 25 ans, je ne me sens absolument pas insulté par Ninon B.

  • Si Monsieur martin avait bien voulu m’écouter, il aurait retiré sa plainte en diffamation à mon encontre. Il l’a maintenu et … il a perdu! Sans la moindre ambiguité.
    L’histoire à venir de Nogent nous dira, à tous, si ce que nous avons dit, Estelle Debaecker et son équipe (dont je suis), si c’est hélas nous qui avions raison …
    Je tiens hélas pour quasi certain une nouvelle hausse très importante des impôts avant la fin du mandat de Monsieur Martin (sauf, bien entendu, s’il est déclaré inéligible dans quelques mois). Je souhaite avoir tort!

  • Pour NINON B.

    Le forum est un excellent support de communication favorisant l’échange d’informations vraies et d’opinions contradictoires dans un esprit de courtoisie réciproque. Encore faut-il en avoir le désir sincère.

    Or, vos commentaires politiques GRINCANTS et vos exercices littéraires PRETENTIEUX s’éloignent de la simple polémique et vous campent en MODELE MEPRISANT et en DONNEUSE DE LECONS faisant étalage d’un PSEUDO SAVOIR.

    Pour paraphraser quelqu’un, je dirai tout simplement :

    Madame LA CENSEURE, BONSOIR !!!!…..

  • Soyons plus serein et objectif sur ce forum : l’affaire ne fait que commencer.
    Le jugement du tribunal administratif a été rendu conformément à l’avis du commissaire du gouvernement.
    Il n’y a pas , contrairement à ce qui avait été demandé, d’annulation des dernières élections municipales.
    La faiblesse des griefs invoqués par le plaignant et l’écart de voix conséquent du scrutin y ont été pour quelque chose.
    L’annulation rendue est donc partielle et ne concerne que deux conseillers municipaux élus sur la liste Ensemble pour Nogent : Jacques JP Martin et Jean René Fontaine. Inégibilité d’un an pour le premier (à compter fde la date où le présent jugement sera devenu définitif), annulation de l’élection en qualité de conseiller municipal pour le second.
    Le s conseillers municipaux incriminés ont la possibilité de se pourvoir en appel devant le Conseil d’Etat, d’ici un mois.
    Le jugement en appel doit être rendu dans les six mois.
    Enfin le jugement en première instance est suspensif : le conseil municipal peut donc dans l’état actuel poursuivre sa mission au service des nogentais.

  • Bravo, M. MORFIN pour la clarté de votre explication qui va dans le même sens que l’article du PARISIEN du 04.10.08.

    Dans cette affaire beaucoup de fumée pour pas grand chose de la part d’une opposition exsangue qui mène un combat d’arrière -garde malsain en tentant d’envenimer la situation.

    Pour moi, je suis sereine et garde toute ma confiance en l’équipe en place.

  • Croyez vous vraiment que le Conseil d’Etat va se laisser influencer par je ne sais quel climat « malsain »? Il est bien au dessus de tout ça! Le plus sage, c’est de le laisser faire son travail. Monsieur Martin, dont on dit qu’il a décidé de faire appel, va pouvoir préparer sa défense.
    J’ai juste une question : qui va payer les honoraires de ses avocats? Pas la commune, j’espère!

  • Laissons au Conseil d’Etat le soin de rendre son jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *