Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 10/03/2008
Réagir Par

Jacques J-P Martin : “J’attends un désistement de Marie-Anne Montchamp, conformément à ses engagements”

Jacques J-P Martin © Nogent-Municipales 2008Les réactions de Jacques J-P Martin au lendemain du premier tour :

« Les résultats  correspondent à ce que j’attendais. En tant que maire sortant, il fallait que j’arrive en tête et creuse l’écart avec Estelle Debaecker et Marie-Anne Montchamp. J’ai été surpris par l’écart de score entre Marie-Anne Montchamp et Estelle Debaecker.

J’ai également été supris par la relative contreperformance de la gauche, notamment du PS, la liste Exprime Gauche ayant en revanche fait un score honorable. Concernant la droite,

j’ai mal vécu le spectacle que nous avons donné d’une UMP divisée au premier tour. Il ne correspond pas à celui des présidentielles et des législatives où nous avions fait front uni. J’attends aujourd’hui un désistement de la part de Marie-Anne Montchamp, actuellement suspendue de l’UMP. Elle en avait accepté le principe si elle était distancée au premier tour, lors de la réunion d’investiture nationale de l’UMP. Concernant Estelle Debaecker, je ne peux envisager une combinaison électorale avec une personne qui a été en opposition frontale durant tous les instants de la mandature, aux dépens de l’avancement des dossiers, même si je respecte son combat politique – et le fait qu’elle n’ait jamais quitté le navire.

Je ne ferai pas non plus alliance avec la gauche car cela ne serait pas cohérent électoralement. Ce qui ne veut pas dire que nous ne pourrons pas travailler ensemble, passée l’élection.

Il reste donc deux listes avec les quelles j’ai souhaité entamer des discussions : celle de Marc Arazi et celle de Laurent Dupuis (Modem). En dernier lieu, je suis préoccupé par le taux d’abstention qui a été de 4 % supérieur à celui des élections de 2001. J’espère que la participation sera plus importante au second tour, quelque soit le vote des citoyens, car c’est le quotidient des habitants qui est en cause. »

7 commentaires pour Jacques J-P Martin : “J’attends un désistement de Marie-Anne Montchamp, conformément à ses engagements”
  • Une certitude : le prochain maire sera re-Martin ou Monchamp. On peut le regretter, mais SÛREMENT PAS Estelle (13% !).
    Je n’imagine pas Monchamp rejoindre Martin, et redevenir son adjointe.
    13% pour un ancien maire, c’est décevant, mais significatif : quel serait le score au 2ème tour?
    – En se maintenant Isabelle Debaecker prendrait la responsabilité de la réélection de Martin :
    >>> Je ne voudrais pas être à sa place dimanche aux résultats <<<

  • @ Dixneuf:
    Je partage votre analyse: Estelle n’a plus aucune chance de l’emporter à moins d’un ralliement improbable de Marie-Anne Montchamp…mais comment la candidate arrivée en seconde position pourrait elle s’effacer devant celle qui est restée au pied du podium ? C’est triste à dire mais je pense que MEDB doit son échec à son attitude hautaine envers le MoDem et les autres candidats modérés (Arazi et Gieb). Elle ne méritait donc pas une seconde chance et les électeurs l’ont bien compris: le culte de la personnalité qu’elle a reproché pendant tant d’année à R.Nungesser a finalement eu raison d’elle.

    Il ne lui reste plus qu’à aller au boût de sa logique et à se maintenir coute que coute pour conserver une place dans l’opposition municipale.

    Pour Montchamp, c’est plus compliqué:
    – soit elle rentre gentiment au bercail de l’UMP en se désistant: la liste Martin obtient alors 60 % des voix au second tour et on est repartis pour 6 ans. Par contre, c’est Gieb qui devient chef de l’opposition municipale puisqu’il dispose d’un réservoir de voix à gauche et au centre.
    – soit elle se maintient: si elle gagne, c’est tout benef et l’UMP devra bien faire avec elle mais si elle perd, elle se grille complêtement.

  • Phillipe a dit : »Il ne lui reste plus qu’à aller au boût de sa logique et à se maintenir coûte que coûte pour conserver une place dans l’opposition municipale. »
    Dixneuf ajoute :  » et faire élire Martin »

  • Il y a deux grandes variables :
    Debaecker peut rejoindre ou soutenir montchamp (dur après les attaques passées)
    Si elle le fait Monchamp peut être élue.

    Le MODEM peut rejoindre Martin et obtenir des postes aisément et sans danger. Ils remplacent partiellement les gens du nouveau centre, comme ça ils règlent aussi leurs comptes entre eux et ça ne coute pas grand chose à Martin. Martin est élu (même si Debaecker rejoint montchamp). Oubliée l’indépendance du MODEM

    Ou bien le MODEM peut faire le pari d’une alliance avec la gauche en mettant l’accent sur l’urgence d’agie pour l’écologie au niveau mondial mais aussi à Nogent. Il y a 40 ans on se baignait ans la Marne, s’y baigner à nouveau dans 6 ans, c’est possible.
    Ca a plus de sens encore s’il y a une vaste alliance avec Arazi, gauche indépendants et centre droit contre la droite nungessérienne.

    Ce qui risque de se passer hélas, c’est le poids des logiques d’appareil et le choix par chaque liste de la sécurité. Le Modem avec Martin, Monchamp et Debaecker qui font un dernier tour pour l’honneur et la gauche écologiste et citoyenne maintenue encore une fois dans l’opposition.
    Dans 6 ans Nogent ira alors probablement encore plus mal …

  • Antoine citoyen Nogentais says:

    Une ville qui place sur le podium les trois candidats sortants N’EST PAS UNE VILLE QUI VEUT DU CHANGEMENT au Conseil Municipal.

    Surtout, donc, ne changeons rien : repartons pour 6 ans d’un conseil où l’équipe du Maire-rentrant se déchirera avec l’équipe du Député-pas-devenu-Maire et avec l’équipe de l’Ancien-Maire-re-Sorti.

    Un Conseil qui sera ainsi efficace et utile à sa ville…

    Ce soir je vis à nogent-sur-MORNE. Mais l’écrire c’est déjà un peu panser la plaie.

    Antoine

  • C’est pas beau de mentir comme un arracheur de dent !
    Montchamp n’a pas rempli ses fonctions à la region et veux nous faire croire qu’elle remplira son mandat de député et de maire ?
    Laissez moi rire !

  • @ François

    Vous aviez oublié une hypothèse : celle d’un MODEM qui demeure indépendant car convaincu que les choix qui s’offrent à lui sont des miroirs aux alouettes.

    Je l’ai dit ailleurs mais je suis fier de le répéter : nous ne sommes pas prêts à tout en politique, nous ne sommes pas prêts à sacrifier nos principes pour aller à la soupe.

    Nous n’aurons donc aucun élu. La bonne nouvelle c’est que nous sommes déterminés à poursuivre notre action. Nous ne manquerons de vous en tenir informés … les abeilles n’ont pas vocation à disparaître du paysage politique nogentais.

    Nous serons ainsi particulièrement vigilants pour faire respecter les principes de transparence et de libre accès à l’information (promesses des listes présentes au second tour), nous serons très attentifs sur les subventions versées aux associations, nous ne manquerons pas de commenter les budgets et de comparer promesses et réalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *