Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 20/09/2008
Réagir Par

Journées du patrimoine à Nogent sur Marne

MotoDollarLancées en 1924 par un fabricant de vélos charantonnais, l’entreprise Delachanal, et rapidement fabriquées dans une nouvelle usine à Joinville le Pont, les motos Dollar ont connu leur heure de gloire dans les années 30 avant de subir la crise d’avant-guerre. Deux superbes exemplaires sont visibles chez un passionné, avenue de Diane, durant ces journées du patrimoine. L’occasion d’aller voir le chalet des canotiers, dans la même rue. Construit en 1882, il accueillait dans des meublés les amateurs de canotage durant la bonne saison. On peut y voir quelques canots et apercevoir la reconstitution avec objets de l’époque d’une de ces chambres de location. Le sentier paradisiaque qui dessert le chalet et ses voisins vaut aussi le détour. A quelques pas de là, avenue Charles V, le Jardin enchanté, ouvre également ses portes tout le WE.

Le programme complet des journées du patrimoine, qui se terminent dimanche soir, sont en ligne à l’adresse suivante : http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/sites/all/themes/jep2008/programme/geographique.php 

Cet article est publié dans , avec comme tags Informations pratiques, Nogent, , Portes ouvertes
2 commentaires pour Journées du patrimoine à Nogent sur Marne
  • Chic, Cécile est de retour et son blog va pouvoir de nouveau s’animer.

    A propos de culture, je souhaite parler de la mémoire de NOGENT. Le spectacle musical, toutes générations, « QUAND NOGENT NOUS TRANSPORTE », présenté Dimanche 21.09.08, par la compagnie Marne en Scène et le quadrille de NOGENT, sous un soleil éclatant, nous a émerveillé par sa fraîcheur, sa gouaille, sa gaité, dans le cadre du théâtre de verdure du jardin des Coignards.

    Une excellente idée de la Municipalité de montrer aux jeunes comment nos grands parents, avec des moyens simples, savouraient des moments de bonheur.

    Cette manifestation, toute en finesse est drôle. Rien n’a été oublié : le petit jeune au langage « branché », surpris d’abord, mais séduit ensuite par cette fête très enlevée, animée par des italiens au son de leurs accordéons, la danse, le petit vin blanc, des petits bonheurs tout simples, même un petit côté canaille (les amants derrière les haies des Coignards : soutien gorge, slip, châpeau voltigeaient!!!! pas en vrai bien sûr!

    Un excellent moment de convivialité apprécié par les Nogentais et autres, venus nombreux au deux séances.

    Et pour finir :
    « Car c’est toujours pareil
    Tant qu’y aura du soleil
    On verra les amants au printemps
    S’en aller pour fauter
    Dans les bois, dans les prés
    Du côté de Nogent »

  • Dans les prés ! Pour sûr !
    Avez-vous connu le « Pré aux Vaches »
    en face Nogent, là où est maintenant
    le terrain de camping, à deux pas
    de 4 guinches ?
    (Petit Robinson-Chez Gégène, Max…
    sans parler de ceux de Nogent)

    Tant qu’y aura du soleil ?
    C’était plutôt sous la lune…
    Et pas qu’au printemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *