Politique locale | | 23/01/2008
Réagir Par

Laurent Dupuis se positionne sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance

Laurent Dupuis © Nogent-municipales.com 2008Conseiller en management de l’innovation et Nogentais depuis 5 ans, Laurent Dupuis –jusqu’alors sympathisant UDF- est entré en politique aux premières heures du Modem, en mai dernier. «Le déclic a été la bipolarisation du débat lors des présidentielles, tendant à éclipser les projets des autres candidats. Cela m’a choqué. Lorsque j’ai entendu François Bayrou faire son discours pour la création du mouvement démocrate, je me suis inscrit immédiatement.» Appelé le surlendemain par Séverine de Compreignac, candidate aux législatives, il participe à plusieurs meetings et se voit proposer la position de suppléant. La suite : campagne enthousiaste, développement de l’équipe nogentaise (rapidement 70 adhérents au Modem) et décision de s’attaquer aux municipales en constituant dès la rentrée cinq groupes de travail (finances et développement économique, urbanisme et développement durable, qualité de vie, gouvernance et démocratie locale, nouvelles solidarité et coût de la vie).

Dans cette campagne très concurrentielle, Laurent Dupuis et sa liste Nogent passionnément  s’appuient sur les bons scores de l’UDF puis du Modem aux présidentielles et législatives 2007 tout en défendant un changement d’ère. C’est avec Laurent Bodin, son directeur de campagne, qu’il a détaillé ses positions concernant la gouvernance, l’urbanisme et la fiscalité.

Sur l’urbanisme

Quels objectifs en terme de densification ?

Nogent Passionnément : Nous ne partageons pas la vision proposée par le SDRIF (Schéma directeur régional d’Ile de France) qui ne place pas l’humain au cœur du dispositif urbain mais se veut d’abord utilitariste. Concentrer les habitants à côté des transports n’est pas une fin en soi, et il serait regrettable de recommencer les erreurs des années 60, qui ont vu la construction de tours et d’ensemble aujourd’hui remis en question. Nous serons donc pro-actifs pour faire évoluer le SDRIF. Pour autant, la densification est inéluctable. Nous serions démagogiques de prétendre pouvoir la stopper. Nous nous engageons en revanche à l’encadrer et l’accompagner plutôt que de la subir, à veiller notamment à ce que les équipements (crèches, écoles, commerces) suivent, ainsi qu’à préserver l’aspect paysager (en imposant par exemple un retrait minimal vis à vis de la rue.)

Quel projet urbanistique ?

Nogent Passionnément : Globalement, nous voyons plutôt la densification limitée aux grands axes comme le Boulevard de Strasbourg mais nous souhaitons avant tout élaborer un projet partagé. C’est pourquoi nous nous engageons à mettre en place un PLU en concertation avec les citoyens. Les problématiques d’urbanisme comme celles du lien social ou des services aux citoyens sont liées comme dans un Rubick’s Cube et nous travaillerons à les articuler ensemble.
Concernant le secteur de la Marne, nous sommes favorables au développement de sa dimension touristique, tournée vers les loisirs et le sport. Nous proposons du reste d’installer deux passerelles,  l’une qui relierait le stade Sous la Lune au parc du Tremblay, l’autre qui se situerait en aval du pavillon Baltard et permettrait aux joinvillais de l’autre côté de la Marne de rejoindre facilement le RER A – créant ainsi du trafic pour les commerces situés à proximité. Nous nous engageons également à reconfigurer le pôle hôtel – piscine –bowling.

Concernant la régénération urbaine autour du RER A, nous ne sommes pas hostiles à l’implantation de bureaux et nous efforcerons d’y encourager l’emploi, aussi pour les Nogentais.

Quelles propositions pour améliorer l’offre de logement social et répondre aux critères de la loi SRU ?

Nogent Passionnément : Il ne nous semble pas réaliste de passer de 12 % à 20 % de logements sociaux au terme d’une mandature mais nous nous engageons à réhabiliter les logements actuels qui ne l’ont pas encore été et mettrons en œuvre deux mesure pour en développer de nouveaux. La première consiste à racheter les habitats vétustes afin de les transformer en logement social. Nous souhaitons pour cela travailler avec l’association Solidarité Nouvelle pour le Logement qui a déjà un projet en cours à Nogent. Cette association ne se contente pas de réhabiliter les logements mais accompagne aussi les nouveaux occupants et les aide à se réinsérer. Nous nous engageons également à imposer aux promoteurs un quota de logements aidés dans le cadre des nouvelles constructions et veillerons à ce qu’il ne s’agisse pas de constructions au rabais.

Gestion du site Marie Curie, que fait-on ?

Nogent Passionnément : Notre priorité sera de décontaminer le site en travaillant en partenariat avec des associations indépendantes type CRIIRAD.

Sur les finances municipales

Comment dégager de la marge de manœuvre pour mener à bien les projets sans faire exploser les impôts locaux ?

Nogent Passionnément : Nous concentrerons l’administration dans des bâtiments communs pour mutualiser davantage les coûts et faciliter le travail en équipe. Nous développerons également les synergies avec Le Perreux dans le cadre de la communauté d’agglomération mais aussi avec les autres villes comme Joinville, Fontenay et Champigny. Nous avons des projets communs à déployer avec ces villes, que cela se fasse ou non dans le cadre d’une communauté d’agglomération. Nous nous appuierons de plus sur un audit (rendu public) et des benchmarks réalisés sur d’autres villes aux population et niveau de service comparables pour améliorer la gestion de la ville.
Pour développer les ressources, nous proposons de développer la taxe professionnelle en nous appuyant notamment sur des thématiques liées à l’identité de notre ville comme l’art et le tourisme. Nous nous engageons également à développer le commerce en le diversifiant et en l’intensifiant dans les quartiers où il est insuffisamment développé. Pour dynamiser le parcours commerçant en centre-ville, nous souhaitons notamment développer des activités sur la place du Marché afin de rendre ce lieu attractif en permanence. Ce projet, stratégique pour la ville, sera défini en concertation avec les citoyens.
Afin de stimuler le développement économique, nous proposons en outre de développer un fond d’investissement de proximité, qui constituera une opportunité pour les redevables de l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) qui le souhaitent (soit plus de 1 000 foyers sur Nogent pour un montant moyen de 7 841 €), d’y investir (en conterpartie d’une réduction de l’ISF) et de voir ainsi l’argent utilisé pour développer des initiatives économiques dans leur ville.

Quel objectif en matière d’imposition ?

Nogent Passionnément : Nous souhaitons tendre à une imposition proche des villes de taille, population et services aux usagers, comparables. Nous ne souhaitons pas, en revanche, baisser les impôts aux dépens des services et équipements.

Sur la participation des citoyens
 

Quelles propositions pour développer la participation des citoyens ? 

Nogent Passionnément : Nous nous engageons à nommer un médiateur de la ville et créerons des comités consultatifs relatifs à nos cinq axes de travail (détaillés dans le paragraphe d’introduction). Ces comités consultatifs thématiques seront ouverts à tous les citoyens intéressés et un peu expérimentés sur les thèmes traités.
En outre, nous nous engageons à aller jusqu’au processus référendaire à l’occasion de certains grands enjeux, afin de ne pas décider de manière arbitraire entre deux solutions également envisageables mais résultant de choix politiques différents.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
17 commentaires pour Laurent Dupuis se positionne sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi