Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 01/04/2008
Réagir Par

SNL : du logement social associatif

Pierre Anquetil, directeur de SNL 94 et Oriane Pichaut, architecte SNL 94L’histoire de l’association SNL (Solidarités nouvelles pour le logement) commence en 1988, sous l’impulsion de deux responsables d’entreprises du bâtiment. Leur idée : acheter un logement grâce à la solidarité d’autres habitants du quartier – et des subventions, le réhabiliter et y accueillir des personnes en détresse sociale, le temps qu’elles aillent mieux et trouvent un logement durable. Pendant toute la durée du bail, un binôme de bénévoles du quartier les visite régulièrement pour vérifier que tout va bien.  Deux dimensions s’imposent d’emblée : la création de logements et l’accompagnement. Objectif : reconstituer et organiser une solidarité de quartier. Le contrat de location est généralement d’un an mais peut-être renouvelé et prolongé tant que les personnes n’ont pas emménagé dans de bonnes conditions ailleurs.

Financement : dons, subventions et emprunt sur 30 ans

Après une première initiative dans le 19 ème arrondissement parisien, l’association se structure et commence à essaimer, en s’appuyant toujours sur des habitants bénévoles, pour la prospection foncière puis l’accompagnement des locataires. L’achat des appartements ou maisons est financé par des dons (entre 10 et 20 %), un emprunt sur 30 ans avec le 1% logement (entre 10 et 20 %) et via des subventions (Etat, région, conseil général et municipalité). Un certain nombre de conventions sont en effet passées par l’Etat et les collectivités locales car il s’agit de logements sociaux reconnus, type PLAI (réservé aux plafonds de ressources les plus bas). L’attribution des logements s’effectue avec la municipalité qui dispose des dossiers de ménages en grande difficulté.

700 logements en Ile de France

Aujourd’hui, SNL, reconnue par l’Etat comme « association de bienfaisance » depuis 1995,  est présente sur toute l’Ile de France. Elle dispose de 700 logements qui ont déjà accueilli plusieurs milliers de personnes et s’appuie sur 6 fédérations départementales, dont celle du Val de Marne, 120 groupes de bénévoles locaux (au total plusieurs milliers de bénévoles) et crée une cinquantaine de nouveaux logements chaque année. L’association qui compte quelques salariés (directeur de fédération départementale, travailleurs sociaux et architectes) finance son fonctionnement par une commission sur les loyers équivalant à 250 € par an et par logement ainsi que des subventions principalement du Conseil général en raison des différentes missions auxquelles elle contribue (médiation locative, accompagnement social, développement de logements sociaux diffus (c’est-à-dire intégrés dans la ville et non regroupés dans une seule tour).

30 logements et 7 groupes locaux dans le Val de Marne

L’association SNL Val de Marne, installée à la cité Henri Barbusse, à Joinville, fédère 7 groupes locaux et dispose d’une trentaine de logements dont la moitié sont actuellement en travaux ou en cours d’acquisition. Elle compte 5 permanents dont 3 à temps partiel : 1 directeur, 1 architecte, 2 travailleurs sociaux et 1 comptable.

Bientôt 2 logements à  Nogent sur Marne et 2 au PerreuxMaison SNL Nogent sur Marne

A Nogent, l’association compte à ce jour une petite dizaine de bénévoles et s’apprête à réhabiliter un pavillon en centre-ville, boulevard de Strasbourg. «Cette affaire est arrivée par la Fondation Abbé Pierre qui l’a obtenu en legs mais nous l’a revendu au prix des domaines car elle n’a pas vocation à faire du logement », explique Pierre Anquetil, directeur de SNL 94. Achetée 200 000 €, avec 230 000 € de travaux en perspective, la bâtisse qui devrait accueillir un étage supplémentaire sera séparée en 2 duplex de respectivement 2 et 3 chambres, donnant chacun sur un petit jardin. Au total, la surface habitable passe de 50 à 125 m2. « Nous profitons également des travaux pour diminuer au maximum la dépendance énergétique, en isolant au maximum et en installant un chauffe-eau solaire. Outre l’aspect développement durable, cela permet de réduire les charges pour les locataires », indique Pierre Anquetil. Les logements seront prêts fin 2008.
A côté, au Perreux, l’association a signé un bail de 18 ans avec le diocèse de Créteil qui a mis à disposition 2 anciennes salles de catéchisme à proximité de l’église Notre Dame de Grâce, avenue Pierre Brosselette. En contrepartie de ce prêt, l’association s’engage à transformer le lieu en appartements aux normes.

Comment aider l’association ?

Si vous souhaitez contribuer au développement de l’association sur la ville de Nogent, vous pouvez rejoindre l’équipe de bénévoles en place. Vous pouvez aussi signaler des logements vacants à réhabiliter ou encore faire des dons (déductibles des impôts jusqu’à 75 %). En revanche, il est inutile de demander un logement car l’attribution s’effectue en liaison directe avec la municipalité, en fonction des dossiers.
Contact de l’association SNL 94
Pierre Anquetil 01 45 11 29 33
Mail : contact@snl-valdemarne.org
Site Internet SNL Val de Marne
Lien direct vers la page « comment agir » du SNL

Autres liens :

Rapport sur le mal-logement par la Fondation Abbé Pierre

10 commentaires pour SNL : du logement social associatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *