Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 10/04/2008
Réagir Par

Manifestations lycéennes à Nogent sur Marne

Manifestations lycéennes à Nogent sur MarnePlusieurs centaines de lycéens d’Edouard Branly, Paul Doumer et Louis Armand ont défilé hier et aujourd’hui dans les rues de Nogent, en milieu de matinée, pour protester contre la suppression des postes d’enseignants d’ici la rentrée prochaine. A Nogent, le mouvement a pris depuis deux jours une ampleur particulière au sein du lycée Louis Armand.

-> Notre article sur les manifestations lycéennes du 14 octobre 2010 à Nogent-sur-Marne est ici !

7 commentaires pour Manifestations lycéennes à Nogent sur Marne
  • Sans rentrer dans le débat sur les suppressions de postes dans l’Education Nationale, pouvons nous savoir si la mobilisation des jeunes (et de leurs profs…) est importante à Nogent ? Louis Armand serait « bloqué », et une certaine mobilisation à Branly ce matin avec un départ à la manif parisienne ?
    Par ailleurs (et sans rapport), il semble que M.A. Montchamp est suspendue 3 ans de l’UMP, pouvez-vous confirmer ?

  • La suspension est bien confirmée, elle a été décidée hier à l’UMP. Concernant les manif étudiantes, je cherche plus d’infos.

  • Comment ne pas rentrer dans ce débat justement? Les manifestations de jeuens ont deux causes: une qui touche directement les élèves de Louis Armand, la préparation du bac pro qui passe de quatre ans à trois pour, tout simplement, faire des économies.
    La deuxième raison c’est, nous le savons tous, la suppression des postes d’enseignants. Je vous rapelle que le seul Val de Marne se voit amputé de 50 postes d’enseignants dans les collèges et de 209 dans les lycées. Conséquences pour les jeunes ? Fermeture d’options qui favorisaient la réussite au bac, nombre croissant d’élèves dans les classes, diminution, voire suppression des dédoublements de classe ou des heures de soutien, regroupements d’élèves de filières différentes, refus des redoublements en terminale notamment. Cela les élèves le savent et ils le refusent à juste titre.

  • La majorité des manifestants ne sait pas pourquoi elle est dans la rue… Je sais de quoi je parle, je suis prof.
    A titre indicatif, j’ai une classe qui a déserté mon cours, hier, car un contrôle était prévu. Je les ai entendus parler. « On va dans la rue manifester. Comme ça on sèche le contrôle ». Bonjour les motivations !
    De plus, certains profs encouragent les élèves à manifester. Consternant !
    Je rappelle juste qu’il y a moins d’élèves et on voudrait davantage de profs ! Mathématiquement, c’est incohérent !
    Les ZEP (zones d’éducation prioritaires) ont d’énormes moyens pour des résultats quasiment inexistants !
    Pas de doute : il faut dégraisser le mammouth !!!
    Le système est verrouillé par des syndicats très puissants, alors que de moins en moins de personnes sont syndiquées… Au nom de qui parlent-ils ?
    Autre exemple : les profs qui manifestent contre les heures supplémentaires (qui supprimeraient des postes) sont ceux qui en font le plus !
    J’adore mon métier ! Dommage qu’il soit parasité par des considérations partisanes dont les élèves sont totalement étrangers !

  • Je ne pense pas que « la majorité des manifestants ne sait pas pourquoi elle est dans la rue ». Même si je ne conteste pas que certains aient des motivations plus … personnelles.
    On devrait profiter de la baisse du nombre d’élèves pour, qu’à l’avenir, nous n’aillons plus de classes surchargées… Particulièrement dans les ZEP justement. Et il est faux de dire que ça ne marche pas même si les réels résultats ne se verront qu’à moyen terme.
    Il est logique que les profs participent également, ils sont concernés. Quant au « verrouillage syndical », n’exagérons pas.
    Ce n’est pas l’Education nationale qui doit faire les frais de la rigueur budgétaire !… Je préfèrerai que l’on gèle les constructions de « joujous pour militaires » type porte-avions à plusieurs milliards d’euros et que l’on donne de vrais moyens à l’Education, au moins qu’on maintienne les budgets de cette dernière.

  • Georges dit:
    10 Avril 2008 à 20:40h
    (…)
    Je sais de quoi je parle, je suis prof.
    (…)
    ______________________
    Otez-moi d’un doute, vous n’etes pas prof de rhétorique?

    😉

  • Excusez moi je suis une élève du Lycée Général Edouard Branly, et je sais pourquoi je manifeste, il va y’avoir des suppressions de plusieurs filieres dont L et ES pour les fusionner en un bac unique. Personnellement j’en ai pas tres envie, je suis une littéraire et j’ai pas envie qu’à cela se rajoute l’économie & sociale.Des postes d’enseignants vont etre supprimer soit 11 000 et 80 000 d’ici 4 ans. Je n’éprouve pas l’envie de me retrouver avec des classes qui s’alourdissent, déja qu’on est 30 dans une classe alors imaginez :s. Dans mon lycée, mes professeurs nous conseillent de manifester.J’avoue que je suis certaine qu’il y a des élèves dans mon lycée qui manifestent juste pour le plaisir de faire l’école buissonniere mais ce n’est pas mon cas et ça le sera jamais.Le Lycée Edouard Branly est en Colère !! La Majorité des lycéens le sont aussi.Cela continuera jusqu’à ce que l’on ait gain de cause.Rassurez vous je pense que d’ici les vacances tout se calmera.Aujourd’hui il y avait blocus devant Branly, je n’en dirais pas plus car c’est vraiment long à détailler.En vérité, aujourd’hui, les manifestations et blocus se font à l’échelle nationale d’apres ce que j’ai entendu. Ceci va durer jusqu’à Samedi inclus. Je rapelle que les lycéens de Edouard Branly ont cours le samedi matin, hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *