Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 27/02/2008
Réagir Par

Marc Arazi s’engage sur la culture, l’accès aux loisirs, la petite enfance…

Marc Arazi Marché © Nogent-Municipales 2008Après Jacques J-P Martin et William Geib, c’est au tour de Marc Arazi de décliner ses propositions en matière de développement durable, culture, enfance, handicap…

Quelles propositions pour accompagner les personnes porteuses de handicap ?

Nous nous engageons en préambule à ne pas faire de démagogie électoraliste sur cette question mais à nous engager dans la durée et de manière cohérente, après concertation avec les associations compétentes en la matière. Concernant l’accessibilité dans la ville, elle doit être intégrée dans le PLU. Il y a actuellement des quartiers où même pour des gens valides c’est compliqué de circuler à pied ! Ceci passe notamment par l’amélioration des trottoirs, des alarmes sonores pour les malvoyants…

Comment aider les personnes âgées ?

La problématique n’est pas la même pour les seniors ‘actifs’ et les personnes dépendantes. Pour les premiers, nous souhaitons créer une grande association transversale de retraités dynamiques qui ont du temps et des compétences à partager (informatique, aide aux devoirs…).

Pour les personnes dépendantes, il y a déjà des structures comme Nogent présence mais qui ne répondent pas encore exactement aux attentes en la matière. Le rôle du maire est justement de faire en sorte qu’elles puissent fonctionner le mieux possible.
Si l’objectif est de garder les personnes chez elles le plus longtemps, les maisons de retraite sont également indispensables. Nous nous engageons sur cette question à donner la priorité aux Nogentais et à être transparents dans le choix des attributions.

Quelles propositions en matière d’accueil de la petite enfance ?

Cet enjeu nous rappelle la nécessité de disposer des équipements suffisants pour accueillir les nouveaux habitants et, pour cela, de ne pas négliger le développement économique de la ville en attirant aussi des entreprises, et pas seulement des résidents. A court terme, une vision d’ensemble des besoins est nécessaire pour éviter de gérer en permanence la pénurie. Ensuite, il faut faire des arbitrages. En étudiant le dossier, je me suis par exemple rendu compte que certaines crèches coûtent beaucoup moins cher que d’autres et permettraient, à budget égal, de proposer davantage de places.

Nous créerons également un relais d’assistantes maternelles afin de favoriser le développement des vocations et d’améliorer la liaison entre les parents, les assistantes maternelles  et la  ville.

Quelle position par rapport à la sectorisation scolaire ? Quels objectifs en matière de mixité sociale dans les écoles ?

Je suis fondamentalement pour l’école publique et pour la mixité sociale. Je suis favorable à la sectorisation, en la rééquilibrant si nécessaire en concertation avec les écoles et associations de parents d’élèves.

Quelles propositions pour améliorer l’accès aux soins pour tous ?

Nous créerons une Maison de la santé et de l’environnement car ces deux problématiques sont liées et nous souhaitons sensibiliser les citoyens aux problèmes de pollution. Dans ce cadre, nous rationaliserons les infrastructures actuellement dispersées dans la ville (Pmi rue Cabit, CCAS bd Galliéni…) au sein d’un même bâtiment dans lequel nous intégrerons une structure d’accès aux soins d’urgence, éventuellement en embauchant des internes.
Et bien sûr, nous reverrons immédiatement la charte des antennes relais afin d’en interdire l’installation à proximité des établissements scolaires !

Quelles propositions concernant la gestion des activités culturelles et sportives (infrastructures, fonctionnement, tarification…) ?

Nous nous engageons à mettre en place une tarification en fonction du quotient familial à la MJC comme au conservatoire.

Nous envisageons de déplacer le musée (actuellement installée en étage à proximité de la bibliothèque) afin de l’installer de manière plus centrale. A la place, nous installerons une médiathèque et une artothèque (prêt d’œuvres d’art). Nous souhaitons en effet que l’art aille vers les gens et proposerons également d’exposer des oeuvres (peinture, sculpture, photos) dans tous les lieux publics ( écoles, maisons de retraites, bibliothèque…) Afin de garantir la transparence et que seul l’intérêt culturel prévale, nous créerons une commission d’attribution des choix d’expositions à Nogent.

Nous organiserons un événement qui donne une image et une âme à la ville, en partenariat avec des associations.

Nous rapprocherons la Maison des association du centre ville en l’installant éventuellement dans une demeure remarquable.

Afin de proposer des respirations dans la ville et de favoriser les échanges, nous récréerons des espaces ludiques type terrain de pétanque, en plein centre.
Nous souhaitons en outre créer des dynamiques collectives autour du sport en proposant par exemple des circuits en roller, un point de rencontre jogging…Nous organiserons de même une journée du sport en mélangeant sport amateur et de compétition.

Concernant les infrastructures sportives, nous nous engageons à  évaluer les besoins sur le long terme car le livre blanc actuel est déjà obsolète. 

Quels engagements en matière de développement durable ?

Au-delà de la Maison de l’environnement et de la santé, évoquée précédemment, nous réaliserons un audit environnemental. Nous encouragerons le covoiturage et les déplacements à vélo et à pied, en installant des stations de vélo type Vélib et en développant un parcours entre les deux gares de RER et les bords de marne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *