Politique locale | | 13/03/2008
Réagir Par

Marc Arazi s’explique

Marc Arazi s’explique

Marc Arazi Marché © Nogent-Municipales 2008Après avoir rejoint la liste du maire sortant, avec deux colistiers, Anne Renoux et Laurent Bernat, Marc Arazi s’explique.

Pourquoi avoir fait alliance avec une liste clairement UMP, après avoir insisté sur l’indépendance durant la campagne du premier tour ?

“Nous avons fait campagne pour défendre des idées fortes,

notamment concernant l’urbanisme, l’environnement et la démocratie locale. 5,72 % des Nogentais nous ont fait confiance pour mettre en oeuvre ces propositions. Il nous a semblé plus utile de les représenter en agissant concrètement au sein du conseil municipal. L’accord signé avec Jacques J-P Martin après négociation sur ces 3 sujets (urbanisme, environnement, démocratie locale) respecte les propositions que nous avons développées et nous donne les moyens de les mettre en place.  Je précise que nous siégerons au conseil, sans étiquette.  Je regrette que le Modem n’ait pas fait le choix d’une alliance pour représenter au sein du conseil municipal les plus de 9 % des habitants de la ville qui ont voté pour cette liste.

Comment travailler avec Jacques J-P Martin après avoir eu une attitude d’opposition à son égard, notamment en tant que président de l’ACN ?

Je n’ai pas fait campagne contre des personnes mais pour défendre un projet. Je suis en désaccord avec certains de ses choix politiques mais reconnaît et respecte chez lui sa très bonne connaissance de la ville et le travail qu’il lui consacre. Concernant les choix politiques, nous avons conclu un accord qui nous permettra justement de défendre nos positions et nous garantira d’influer sur les décisions.

Pourquoi ne pas avoir choisi l’alliance avec Marie-Anne Montchamp ?

“En raison de l’alliance Marie-Anne Montchamp – Estelle Debaecker”

Y-a-t-il eu concertation avec les co-listiers avant la prise de décision ?

“L’alliance avec Jacques J-P Martin s’est décidée tardivement car nous avons appris l’alliance Montchamp-Debaecker dans l’après midi de mardi. Tout s’est ensuite joué très vite pour négocier le programme et prendre une décision. Nous avons essayé de contacter tous les colistiers par téléphone. Nous avons pu joindre une vingtaine de personnes dont certaines étaient franchement opposées à cette fusion je le reconnais,  mais il s’est dégagé une majorité favorable. Le maire sortant nous proposait 4 places mais, compte-tenu des délais et papiers nécessaires pour boucler la liste, nous n’avons pu proposer que 3 personnes : Laurent Bernat, Anne Renoux et moi. Je souhaite préciser que les colistiers qui ont publié un communiqué pour se retirer de Nogent c’est maintenant, le lendemain, n’ont pas, eux, pris la peine de m’en prévenir avant.

Que va devenir Nogent c’est maintenant après les élections ?

Je souhaite que ce mouvement continue et se renforce, toujours sans étiquette.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
23 commentaires pour Marc Arazi s’explique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi