Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 20/02/2008
Réagir Par

Marie-Anne Montchamp a réuni 300 personnes mardi soir

Réunion Nogent avec vous © Nogent-Municipales 2008300 personnes ont rempli la salle Charles de Gaulle ce soir pour venir écouter Marie-Anne Montchamp. Une affluence record. Entrée en scène par le fond de la salle, au rythme de la musique scandée par la foule, la députée n’est pas venue pour détailler son programme, déjà en ligne sur son site de campagne, mais pour l’incarner.

Objectif : faire passer des messages clefs « l’amélioration de la ville, c’est 50/50 : la municipalité, et les citoyens ; il n’y  a pas eu de maire depuis Roland Nungesser ; il faut se mettre autour de la table, se concerter ; nous devons dire la vérité aux Nogentais, assumer avec eux les problèmes qui se posent à nous sans mentir, oser en parler lorsque quelque chose ne va pas ; halte au dérapage fiscal, nous reviendrons dans la strate ;  il y aura toujours une case combien ça coûte à côté de ce que nous voulons faire ; il est temps de se réveiller, je veux le faire dans l’ouverture ; n’ayez pas peur… » A ses côtés, une interprète du langage de signe a rendu compte des échanges in extenso.

Prétexte à la discussion : une courte vidéo présentant quelques questions de citoyens, sur la pollution, la jeunesse ou encore  le développement économique, suivie de réponses-propositions. L’occasion pour la députée de souligner les désagréments liés aux nuisances sonores et embouteillages,  de proposer de fluidifier la circulation par un aménagement optimisé des feux, d’insister sur la prioritaire dépollution de Marie Curie ainsi que sur la stratégique recherche de subventions plus faciles à  obtenir lorsque l’on a sa place dans l’hémicycle. L’occasion encore de regretter un fonctionnement de l’intercommunalité qui ne bénéficie pas suffisamment à Nogent par rapport au Perreux, de plaider pour un centre de loisir qui se prolonge au collège et regagne le centre-ville, de promettre le stationnement gratuit en centre-ville pendant les premières minutes « il ne faut pas être pénalisé lorsque l’on hésite trop longtemps entre la baguette et le mille feuille », de plaider pour le haut débit afin d’attirer les entreprises et de s’engager à favoriser l’implantation de celles-ci dans des quartiers résidentiels. Une présentation assez courte, s’appuyant essentiellement sur des principes de gouvernance et une compréhension des problèmes des gens.

Le second temps de cette réunion a été la présentation de l’équipe au grand complet, sur la scène.(la liste devrait être officiellement déposée demain).

Quelques questions ont ensuite fusé.
Quand déplacera-t-on le centre de loisirs actuellement situé au niveau du stade et de la Marne et loin du centre-ville ?
– Ce sera l’une de nos priorités. Nous nous mettrons tout de suite autour de la table, plans en main et idées en tête pour trouver une solution. Le bon sens et la négociation faciliteront les choses.
Quelles seront les deux réalisations dont vous serez la plus fière en 2014 ?
–  Le retour de la fiscalité dans la strate et l’agrément de se promener à Nogent et sur les bords de Marne dans des conditions agréables. Avoir fait de Nogent une ville dont on se dit que c’est celle où il faut être dans l’Est parisien… sauf qu’on y construit plus rien et que la seule solution est d’y réhabiliter le patrimoine existant en conservant son esprit.
Comment allez-vous aménager la carte scolaire ? Mon enfant a été successivement à Galliéni, Guy Moquet et Paul Bert en l’espace de  3 ans, je suis mécontente.
– Ces situations ne doivent pas durer. Un enfant de maternelle doit faire ses 3 ans dans sa petite école avec ses petits camarades. Concernant la sectorisation, je suis favorable à une stratégie de la réussite scolaire qui passe par des projets personnalisés de réussite et permettent à chaque enfant de trouver place dans l’école qui lui convient le lieux en fonction en de son caractère, ses copains, sa fratrie et sa localisation géographique.
 Après quelques autres échanges, la réunion s’est arrêtée vers 21h 30, en musique.

12 commentaires pour Marie-Anne Montchamp a réuni 300 personnes mardi soir
  • Beaucoup de promesses, beaucoup de vague (au singulier!), aucun chiffrage sérieux … Madame Montchamp a été l’une des plus dépensière lorsqu’elle était la Première Adjointe de Monsieur Martin. Celui-ci n’a pas tort de le rappeler, opportunément! Bien évidemment, ça ne le dédouane pas de ses propres responsabilités!
    A force de raconter tout et n’importe quoi, on perd toute crédibilité. Cela vaut aussi bien pour Monsieur Martin que pour Madame Montchamp. Solidaires dans la gestion ils étaient, solidaires dans la défaite ils devront être … Il faut assumer!

  • Antoine citoyen Nogentais says:

    Souvent on peut entendre un Député qui veut se faire élire Maire d’une ville, dire aux habitants de celle-ci :

    « si vous m’élisez comme Maire je vous obtiendrai tout un tas d’avantages et de subventions vu que je suis déjà votre Député ».

    Cette affirmation électorale heurte profondément ma sensibilité républicaine.

    Car le Député, dans notre Constitution, défend normalement l’intérêt de tous les Français.

    Par exemple on peut lire dans la brochure d’accueil à l’Assemblée Nationale
    http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/bienvenue-2.asp
    que :
    « contrairement à une idée reçue, le Député ne représente pas uniquement sa circonscription mais la France toute entière. Il détient un mandat national et c’est en pensant aux intérêts de tous les Français où qu’ils vivent qu’il doit prendre ses décisions. »

    Certes la même brochure ne conteste pas que « chaque Député noue une relation étroite avec sa circonscription d’élection dont il défend les intérêts à Paris en matière d’emploi ou d’équipements ».

    Mais ce second rôle relationnel serait-il lui-même fondamentalement différent lorsqu’un Député devient Maire d’une des villes de sa circonscription ?

    Cela voudrait-il dire que le Député qui est aussi Maire dans sa circonscription serait nécessairement conduit à plus favoriser sa propre ville que les autres villes de sa circonscription ?

    Et les autres villes de la circonscription, dont il n’est pas Maire, seraient-elles moins digne de l’intérêt du Député, moins dignes d’obtenir des subventions et ce serait alors tant pis pour elles ?

    Et enfin le Député attendrait-il de devenir le Maire d’une des villes pour pouvoir en défendre enfin efficacement les intérêts à l’échelon National ?

    La réponse est bien entendu NON à ces quatre questions.

    NON le rôle du Député ne change pas lorsqu’il devient Maire. C’est un nouveau rôle, très différent, qui s’ajoute au premier.

    NON le Député ne doit jamais favoriser, en tant que Député, la ville dont il est le Maire.

    NON le Député ne doit pas négliger, en tant que Député, les villes dont il n’est pas le Maire.

    NON le Député ne doit pas attendre d’être aussi Maire pour agir pour une circonscription et l’ensemble de ses villes.

    Il y a au contraire l’obligation déontologique absolue pour le Député d’une équité parfaite entre toutes les villes de sa circonscription au motif, précisément, du conflit d’intérêt potentiel entre le Maire et le Député.

    Et plus généralement le Député ne doit jamais confondre son rôle avec celui de Maire s’il cumule les deux mandats.

    Le fait d’être Maire pour un Député crée simplement des obligations supplémentaires en tant que Maire. Mais aucune nouvelle obligation ou passe-droit en tant que Député, fort heureusement pour la République.

    En pratique je pense que l’équité des Députés est bien la règle dans notre République car nous sommes dans un Etat de Droit.

    Nos Députés servent d’abord et avant tout en votant les lois l’intérêt de tous les Français.

    Et ensuite, chaque fois que possible, l’intérêt de toutes les villes de sa circonscription.

    Sans le favoritisme qui serait au seul motif que le Député est, par accident, le Maire de l’une des villes de la circonscription.

    C’est cela la France que je connais et que j’aspire à voir perdurer.

    Ce qui renvoie nécessairement l’argument évoqué en introduction
    (« je vous aurai de bonnes subventions en tant que Maire car je suis votre Député »)
    au rayon des innombrables promesses vides des périodes électorales.

    Creuses mais tristement banales.

    Je souhaite une autre conception de la politique locale.

    Sincères salutations
    Antoine
    Citoyen Nogentais

  • J’ai été à la réunion publique de madame Montchamp.
    Je l’ai trouvée sincère et de son équipe émanait une véritable impression de bonne entente et de complicité.
    Nouvellement nogentaise, j’entends un peu ce qu’il se dit. Je comprends la position de cette femme, qui a été un temps prise entre un engagement avec une équipe dans laquelle elle ne parvenait plus à se faire entendre.
    Elle a une grandeur d’âme peu commune, démissionner sans acculer le Maire en place. Aujourd’hui elle en paie les frais, mais les personnes intelligentes qui se pencheront sur ce dilemme, voteront juste.

    Je suis peu satisfaite de Nogent, je songe à en partir. Il ne s’y passe rien. J’espère que les nogentais auront le bon sens d’aller vers leur intérêt. Payer cher dans une ville où il ne se passe rien, c’est perdre tout sens commun.

    Anaïs, qui regrette d’avoir quitté Paris.

  • Bonjour Anaïs!
    Vous vous en êtes apperçu : à Nogent on paye cher! C’est depuis que Monsieur martin est maire … Avant, du temps d’Estelle Debaecker, Nogent ressemblait beaucoup au Perreux , la commune voisine. Même niveau d’impôts locaux, notamment … Pourquoi cela a-t-il changé? Parce que le couple infernal Martin Monchamp a ouvert les vannes de la dépense … pour s’apercevoir ensuite qu’il n’y avait plus d’argent dans les caisses … Au lieu de « mouiller la chemise » pour réparer ensemble les conneries qu’ils avaient faites ensemble, Madame Montchamp à préféré partir, abandonner le navire!
    Ce n’est pas bien d’agir ainsi! Si on n’est pas d’accord, on se bat! C’est ce que nous avons fait, Estelle Debaecker et son groupe Alliance pour Nogent (je suis conseiller municipal sortant).
    Toute la bataille sur la vérité des comptes financiers de la ville, c’est nous … et rien que nous! Nous en sommes fiers. Si aujourd’hui, les Nogentais commencent à comprendre ce qui se passe, c’est à notre action persévérante qu’ils le doivent! Nous avons les solutions même si nous savons que ce ne sera pas facile! Il faut deux à trois ans pour bousiller une structure, une entreprise … quelquefois moins! Il en faut le double pour redresser, jour après jour, la situation! C’est ainsi! NOUS SOMMES PRÊTS!

  • Bonjour,

    Moi aussi je me suis rendu à cette réunion publique et j’ai beaucoup aimé la présentation générale du programme et en effet l’équipe à l’air très chaleureuse. J’ai beaucoup d’espoir le futur de notre ville avec cette équipe !

  • Ne soyez pas naïf, Eric! Madame Montchamp a été la première adjointe de Monsieur Martin. Fondamentalement, c’est elle la principale source de la dérive des dépenses de fonctionnement. elle avait la RESPONSABILITE du personnel communal. Il y a aujourd’hui, 550 personnes inscrites à l’effectif de la mairie de Nogent! Toutes proportions gardées, c’est à peine moins qu’à Paris (18,3 agents pour 1.000 habitants à Nogent contre 21,8 pour 1.000 habitants à Paris; j’ai pris comme bases parisiennes 48.000 agents municipaux et 2.200.000 habitants).
    Madame Montchamp savait dès Novembre 2003 que la situation de la ville était catastrophique! Elle n’a rien dit … Elle aurait dû s’associer à Estelle Debaecker pour contrer Monsieur Martin! Nous aurions ainsi été au moins 12! Puis 14, voire 15 ou 16 … Nous aurions alors pu renverser Monsieur Martin qui aurait été sur la corde raide pendant 4 ans! C’est long 4 ans … Il n’aurait jamais tenu jusque là …

  • Bonsoir Monsieur Heurtault,
    Je connais très bien votre blog que je fréquente quasiment depuis qu’il existe ! Je crois donc à peu près connaitre tous les gros dossiers en cours pour la ville (en grande partie grâce à vos explications) et je dois dire que je trouve ça très intéressant de se plonger dans les comptes et la vie d’une municipalité. Vous êtes très bien documenté et c’est ce que j’apprécie d’ailleurs chez vous mais sans naïveté je crois que Madame Montchamp, son équipe et son programme pourront donner un vrai dynamisme à notre ville. C’est un choix réfléchi en toute connaissance de cause. Je trouve que sa démarche (de démissionner du conseil municipal en 2004) était une décision logique sans aucun calcul politique. Certaines personnes trouvent que c’est de la lâcheté, moi je trouve que c’est plutôt une opposition forte et claire (même si je peux comprendre un avis différent). Pour résumer, je pense que vous pourrez comprendre mes positions comme je peux comprendre les vôtres tout à fait louables. Il est très clair dans tous les cas, que je n’ai aucune envie de porter mon bulletin vers le maire sortant …

  • Il y a eu, hélas! un calcul politique de la part de Madame Montchamp …
    Si Madame Montchamp était entrée en dissidence ouverte avec Monsieur Martin, elle n’aurait pas obtenue l’investiture de l’UMP pour la députation lorsqu’elle a décidé de reconquérir son siège après avoir quitté ses fonctions de secrétaire d’Etat aux personnes handicapées. Elle n’aurait alors pas été élue député ni en 2005 (démission du gouvernement Raffarin) ni en 2007, dans la foulée de l’élection de Nicolas Sarkozy! Elle h’aurait alors pas eu la moindre légitimité à se présenter au poste de maire, à Nogent …
    Je vous remercie pour les appréciations très positives que vous portez sur mon blog. Je m’efforce de développer des arguments de haut niveau et je refuse toujours les bassesses.

  • Monsieur Heurtault,

    J’ai lu vos réponses. J’ai posé des questions. Vous avez raison de taper sur Martin et Montchamp puisqu’ils sont dans l’opposition. Mais je n’aime pas ce programme qui consiste à attaquer vos adversaires. Mes voisins m’ont expliqué qu’en 2001, les élections avaient tourné au pugilat. Pourriez-vous m’expliquer pourquoi mme Debaecker, a protégé un fonctionnaire qui utilisait un véhicule de service pour se rendre à un rendez-vous privé dans Paris ? (Même si elle en avait le droit, puisque c’est certainement ce que vous me répondrez, vous avez donc considéré comme normal le fait que le nogentais paie l’essence alors qu’il n’y avait rien de professionnel et d’urgent ? Cette dame n’avait pas de voiture et effectuait donc tous ses rendez-vous aux frais du contribuable ?!!) Pourquoi ne pas avoir déclaré la vérité vraie à l’assurance ? Cela aurait valu de belles économies pour Nogent et J.Martin aurait dû trouver une autre excuse pour l’augmentation d’impôts !
    Après la démission de M.Montchamp, les impôts ont continué d’augmenter ! Cela prouve bien, que M.Martin est dans la dépense et qu’il n’a besoin de personne pour ça. Je me suis renseignée auprès d’agents communaux que j’ai l’occasion de croiser tous les jours, le service de proximité… Les dérives de personnel ont explosé après le départ de M.Montchamp, cela prouve bien qu’elle a eu un rôle de frein à un moment !
    J’ai compris de ce qui m’a été rapporté, qu’elle a tenté en vain de se faire entendre. La démission a été certainement ce qu’il y avait à faire de plus loyal envers son parti, sa tête de liste et les nogentais…
    Ne m’en voulez pas, mais à Nogent, le débat tend vers le n’importe quoi. Je ne crois pas les trois-quarts de ce que j’ai entendu. Cependant, j’apprécie de ne rien entendre de méchant, de faux, de dégradant pour ses adversaires de la part de M.Montchamp. J’apprécie cette noblesse et cette représentation que je me fais des vrais politiciens. Beaucoup de finesse pour éviter ce qu’on aimerait lui entendre dire de mal sur ses adversaires. On sent tout de même que cette dame a une position Nationale. Je ne saurai trop conseiller aux autres candidats d’adopter le même comportement.

    Anaïs, un peu moins indécise.

  • Bonsoir Anaïs!
    Je vais essayer de répondre d’une manière très synthétique à votre long commentaire.
    1. Estelle est profondément honnête. Dans la mesure où, conformément à l’usage, non seulement à Nogent, mais dans toutes les grandes villes de France, elle a accordé le bénéfice de l’usage, à titre privé, d’un véhicule de service à la Secrétaire Générale de la Mairie (le plus haut poste administratif au sein du personnel communal), elle eut gravement fauté contre l’honneur en soutenant, dans le but de « sauver » (on se demande bien comment!) les intérêts de la ville que Madame Laforest (Secrétaire Générale) utilisait ce véhicule d’une manière non autorisée. Le véhicule était assuré pour un usage privé … Aujourd’hui, Monsieur Francou, qui occupe les mêmes fonctions que Madame Laforest dispose d’un véhicule de fonction (depuis peu, quelques mois tout au plus) … payé par la commune. Ce n’est pas une modeste Clio! C’est un véhicule de bien plus haute gamme. Du temps de Madame Laforest, les salaires des agents de ce niveau étaient très faibles eu égard aux responsabilités … La pratique qui semble vous choquer était COURANTE. Elle s’est amplifiée depuis, dans toute la France!
    2. En 2001, j’étais candidat sur la liste d’Estelle. L’atmosphère était lourde. Je m’en souviens, en effet. Je n’ai jamais entendu parler de pugilat. Pas plus que pour cette campagne… Connaissez vous seulement les sbires de Monsieur Martin? Si pugilat il y a eu ou risqué d’avoir, ce sont eux seuls qui en porte la responsabilité. C’est leur style!
    3. Avez vous seulement une petite idée de ce que Estelle a enduré pendant toutes ces années? Savez vous qu’il a fallu toute la sollicitude de ceux qui l’entourent pour qu’elle refuse de « jeter l’éponge », c’est à dire d’abandonner? Estelle est une femme loyale et courageuse! Dès 1995, je l’ai senti … C’est mon instinct (il faut en avoir pour faire de la politique!) qui m’a conduit à appeler à voter pour elle alors que j’étais 11ième sur la liste de gauche conduite par Michel Devynck, colistier de Marianne Montchamp aujourd’hui, contribuant ainsi d’une manière significative à faire battre Roland Nungesser qui, après 36 ans de mandat, en voulait 6 de plus!
    4. Dès le début de la campagne, Estelle et ses colistiers ont choisi de ne diffuser le programme que par morceaux thématiques. Nous assumons ce choix. Pour ce qui est des attaques, elles n’ont d’autres but que de dire les choses telles qu’elles sont. Après mûre réflexion, je pense que si Marianne Montchamp devenait maire, la situation serait encore pire … Marianne Montchamp, vous le dites vous même, a une ambition nationale. C’est son droit! Mais Nogent mérite beaucoup mieux qu’un maire à temps très partiel. Maire de Nogent, c’est un job à temps plein! Et même très plein!!
    5. Il est inexact de dire que les impôts ont continué d’augmenter après son départ … Les hausses intervenues sont presque ridicules comparativement aux deux bonds successifs de 2002 et de 2004 (+17% et +25%)!
    6. Oui, Martin est dans la dépense … Si il est réélu, les impôts vont à nouveau augmenter d’au moins 25% (en deux ou trois fois …)!
    7. Un élu doit être loyal avec ses électeurs, pas avec son parti. Estelle, avec sa non appartenance à quelque parti politique que ce soit (moi même, je viens de quitter le MoDem), est en position de force pour rassembler les Nogentais qui n’aspirent qu’à une chose : que leur ville soit bien gérée par un Maire représentant bien la sensibilité moyenne des habitants. Cette ville est traditionnellement modérée. Son premier Maire élu après la Libération était un Radical, c’est à dire un centre gauche. Aujourd’hui, Nogent vote, sans contestation possible, nettement à droite (en nombre de voix) mais pas très à droite (en terme de positionnement politique). C’est une ville de Centre droit.
    8. Estelle, pour ce qui la concerne, est d’abord soucieuse de maitriser les DEPENSES … Avez vous remarqué, si vous y étiez, ce qu’elle a dit quant à la méthode de préparation du budget, lors de la réunion publique où tous les candidats étaient présent? On traite les recettes d’abord afin de fixer l’enveloppe et de s’interdire absolument toute hausse d’impôt … Et ce n’est qu’ensuite que l’on traite les dépenses qui doivent être confinées à l’intérieur de l’enveloppe des recettes!
    Je me suis efforcé d’être clair. je me rends compte que je n’ai pas pu faire court … Mais il fallait que vous ayez à votre disposition de bons et solides instruments pour alimenter votre réflexion.
    Bonne soirée Anaïs! Bonne nuit! Faites de beaux rêves … dans un Nogent retrouvé!

  • Monsieur Heurtault,

    Merci de votre réponse. Je ne suis pas complètement décidée, mais ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que je ne voterai pas pour Monsieur Martin.

    Après votre mail, j’ai cherché des infos sur le secrétaire général. En plus de la voiture de fonction haut de gamme, il a un appartement de fonction.
    J’aimerais que l’équipe qui sera élue dans deux semaines, prenne en compte le fait que les nogentais ne sont pas des vaches à lait.

    Anaïs.

  • Bonsoir Anaïs,
    Vous ne savez pas tout … Estelle Debaecker a fustigé, sur son blog, l’attribution d’une voiture de fonction d’un tel standing à Jacques Francou. Elle a reçu une demande de droit de réponse, en recommandé avec avis de réception. Jusque là, rien d’anormal … Mais le texte du droit de réponse contenait de grossières attaques contre Estelle Debaecker. Elle a donc refusé de le publier sur son blog. Que croyez vous qu’il s’en suivi? Une citation directe à comparaitre en correctionnelle pour diffamation! Rien que cela … Moi aussi, je suis « en correctionnelle » trainé par Monsieur Martin … Pour ce qui me concerne, il ne m’a même pas demandé un droit de réponse! Pour l’instant, j’en suis à 3.500 euros hors taxe de frais d’avocat … Jugement le 21 Mars.
    Pour en revenir à notre sujet central qui est : « ne pas prendre les Nogentais pour des vaches à lait ». il faut appliquer la loi. Un Directeur général des services a droit à un logement de fonction. La loi ne dit pas de quel logement il doit s’agir. D’où les dérives possibles et … bien vraies.
    Pour quiconque connait Estelle, on peut être sûr que ce type de comportement de « copinage » est sévèrement combattu. Je ne vous cacherai pas que cela lui a fait perdre des voix … Il ne faut pas demander à estelle de faire sauter un PV! La réponse est toujours la même : Non! C’est elle qui a raison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *