Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 01/10/2008
Réagir Par

Prochainement deux stations Vélib à Nogent

VélibDeux stations de Vélib devraient prochainement être installées à Nogent sur Marne, l’une avenue Georges Clémenceau, à côté de l’actuelle station de taxi, en bordure de la voie de RER A, l’autre rue Paul Doumer (à côté du centre des impôts et de la police municipale). Il n’est pas possible dans le cadre du contrat actuel, d’envisager d’autres stations plus loin dans la ville. En effet, l’installation de ces deux premières bornes (de 50 bicyclettes chacune) est conclue dans le cadre d’une extension du contrat existant entre Somupi, la société exploitant le Vélib (une filiale de Decaux et Publicis) et la ville de Paris. Cette extension ne peut s’envisager au-delà d’un certain périmètre des portes de Paris (1,5 km), et sa gestion restera du ressort de la capitale. La création de stations complémentaires devra faire l’objet d’un nouveau contrat suite à appel d’offres.

15 % des usagers du Vélib ne sont pas parisiens
Opérationnel depuis juillet 2007, le dispositif Vélib compte actuellement 20 600 vélos répartis sur 1451 stations. Il a donné lieu depuis un an à 32,5 millions d’utilisation et compte 215 000 abonnés annuels. 15 % de ses usagers ne sont pas parisiens. La tarification se décompose en un abonnement (d’1€ la journée,  5 € la semaine ou 29 € l’année) et un coût horaire. La première demi-heure est gratuite, la deuxième demi-heure coûte 1 €,  la troisième 3 € et  les demi-heures suivantes sont facturées 4 €, ceci afin d’inciter à ne pas monopoliser un vélib entre deux trajets.

A quand l’Autolib ?
Lors du conseil municipal du 29 septembre, Jacques J-P Martin a également évoqué une réflexion en cours sur le dispositif Autolib. Calqué sur le principe du Vélib, il s’agit ici de mettre à disposition des voitures électriques. Le service, initié par Paris, devrait ouvrir en 2010 avec 4000 voitures (dont 2000 dans la capitale et 2000 en banlieue) hébergées dans 700 stations. La gestion serait effectuée via un syndicat mixte intercommunal. La participation de la ville de Nogent sur Marne dans ce dispositif n’est toutefois pas encore actée.

Cet article est publié dans avec comme tags Banlieue, Nogent, Région capitale,
11 commentaires pour Prochainement deux stations Vélib à Nogent
  • Bravo pour cette décision car elle va dans le sens de la modernité (oui oui, j’ai bien dit de la modernité !) Par là j’entends aussi bien nouveauté qui a fait ses preuves dans bien de grandes villes européennes que tendance, qui est une branche à mon sens très importante du modernisme.

    Maintenant et pour utiliser souvent mon vélo, la ville n’est pas exactement très plate et il y a un risque important de retrouver la majorité des vélib ….. au bas de la ville. A Paris, il faut voir comment ils régulent tous cela dans des quartiers comme Butte Chaumont ou Montmartre …… Mais bon ce n’est qu’une question d’organisation et tant qu’il n’y a que ça comme problème , tout roule !

  • a Paris, ils ont une system de bonus, quand vous retournez votre velo a une station Velib a l’hauteur vous gagnez des minutes gratuites

  • Va falloir bien s’échauffer pour monter le Boulevard de Strasbourg !!! Des tirres fesses auraient été plus judicieux !!! Je blague !!!!!

  • C’est plutot une bonne nouvelle pour les nogentais !

  • waouh, quelle bonne idee a Norwege, j’aimerai bien voir le meme systeme pour descendre en roller!!! meme descendre sur les sde Marne je suis terrifiee!!!!!

  • j’avoue en avoir souvent réve dans la montée du Baltard ou de la rue du Port. En attendant il serait bien d’avoir de vraies pistes cyclables là où c’est possible et des contresens. On sait que les cyclistes sont en sécurité lorsqu’ils sont face aux véhicules. Et quel bonheur de ne pas avoir à faire de détours. Pour finir à quand des attaches vélos aux abords des deux marchés ?

  • C’est un excellent début.

    Quelques commentaires :
    i) Concernant l’implantation, la proximité immédiate de la station RER A de Nogent aurait du être privilégiée. Le choix du côté de la station taxi nécessite la traversée de l’avenue Georges Clémenceau.
    De plus les usagers Vélib devront traverser l’avenue Geroges Clémenceau + le carrefour Leclerc pour se rendre à Nogent.
    Un emplacement de station vélib sur le trottoir de l’avenue de Joinville aurait été plus judicieux car piéton avec les transports en commun sans traversée de l’avenue de Joinville, proximité de Baltard et accès direct en Vélib pour le centre de Nogent. A défaut directement av des Maronniers devant l’entrée principale de la station (le trottoir est suffisamment large).

    ii) pourquoi ne pas avoir maintenu le projet d’une station vélib à proximité de la gare RER E Nogent Le Perreux ? Elle aurait permis de délester les transports publics sur la liaison RER A – RER E qui reste un point noir en bus notamment sur la ligne 120 (temps et fréquences aux heures de pointe, saturations aux heures d’entrée et sortie scolaire, blocage les jours de marché, blocage chronique au carrefour Doumer/de Gaulle le matin, non respect des horaires le soir au départ du RER Nogent, départs le soir sans arrêt marqué (traversée de Nogent en 4 mn à vide) soi disant pour des raisons de sécurité en réalité pour « rentrer » plus vite au dépôt de la Maltournée).

    iii) est il envisagé une concertation avec les communes voisines ? Par exemple l’implantation de stations Vélib à proximité :
    – du RER A Fontenay sous bois
    – du RER A Joinville le Pont
    – du RER A & E Val de Fontenay
    – du RER A Neuilly Plaisance (commune du Perreux)
    – renforcement des implantations sur Vincennes (à proximité du RER A Vincennes et de la ligne 1 Berault).

    Très cordialement.

  • La nouvelle est bonne, mais avec 100 vélos pour plus de 30 000 habitants, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *