Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 14/01/2008
Réagir Par

Quel commerce pour Nogent ?

Anick Lorente © Franck BarylkoCitoyenne nogentaise et dirigeante du cabinet de conseil en stratégie d’immobilier commercial Oxygène (en charge notamment de la re-commercialisation de la rue de la République, à Marseille, pour l’ANF), Anick Lorente donne son point de vue. Pour elle, l’offre commerçante en centre ville pourrait être enrichie et plus accessible grâce à quelques modifications en matière de circulation et un peu de volontarisme quant à l’emplacement des activités commerciales (évitant par exemple que banques et agents immobiliers s’installent systématiquement aux emplacements les plus centraux).

Est-il pertinent de développer davantage l’offre commerciale sur Nogent ?

Anick Lorente : Oui, bien sûr. La coexistence de plusieurs magasins de prêt à porter de différents niveaux de de gamme, de chausseurs, de boutiques de lingerie, magasins bio, librairies… et l’arrivée d’enseignes nationales comme Au Nom de la rose, Monceau Fleurs, le Bonhomme de bois… par le biais de franchisés indépendants, en témoigne.

« Développer le commerce de bouche »

Surtout, le commerce de bouche peut encore être enrichi compte tenu de la population. Nous avons la chance d’avoir une poissonnerie mais il ne reste plus en cœur de ville (sur les axes Grande rue et Héros Nogentais) qu’une seule boucherie et un seul fromager.

Quelles modifications urbanistiques pour favoriser le commerce ?

Anick Lorente : Nous avons la chance de disposer de 2 parkings, l’un en face de la Mairie – proche du Monoprix et des commerces situés au bout de la Grande rue, l’autre au niveau du marché, à deux pas de la Grande Rue, qui permettent de se garer facilement pour venir faire son shopping.

« Créer une boucle commerçante : Grande rue – rue des Héros nogentais »

La rue des Héros Nogentais, qui accueille déjà boucherie, magasin bio, Franprix et désormais G20 pourrait accueillir quelques commerces de bouche supplémentaires, à proximité du parking et du Grand marché – en complément de celui-ci qui n’est pas ouvert tous les jours. Ceci impliquerait pour déambuler des trottoirs plus larges et plus agréables, et donc un sens unique de circulation (opposé à celui de la Grande rue). L’alternance de sens de circulation dans les petites rues reliant les deux axes faciliterait la communication entre les deux.

En revanche, il faut laisser le Monoprix là où il est. Situé en face de la Mairie et de son parking, il attire les piétons depuis le début de la Grande rue quasiment jusqu’à la gare, et contribue au dynamisme du commerce dans cette dernière portion, après le cinéma.

Concernant l’augmentation des activités de service type banque ou agent immobilier dans les emplacements les plus centraux aux détriments d’autres types de commerce, comment faire pour limiter cette tendance alors que la ville n’est pas propriétaire du foncier ?

Anick Lorente : Il existe de toutes nouvelles dispositions réglementaires (décret n°2007-1827 du 26 décembre 2007) en matière de préemption sur les fonds de commerce et les baux commerciaux permettant à la commune de préserver un certain type d’activités commerciales sur un périmètre donné. Il ne s’agit pas d’empêcher ces activités de s’installer dans le centre, mais de les orienter plutôt au début des rues adjacentes, afin de limiter le nombre de ces vitrines opaques qui cassent la dynamique commerçante, au profit de commerces qui ont au contraire besoin d’ être vu de manière spontanée pour se développer.

6 commentaires pour Quel commerce pour Nogent ?
  • Bonsoir,

    Je suis nogentais depuis déjà 20 ans…et votre article attire mon attention…

    Madame Lorente préconise de ne pas déplacer le Monoprix. Pourtant, le maire actuel a un projet encore très flou de déménager le monoprix sur la place du marché sous prétexte qu’il est en difficulté financière! Je ne suis pas convaincu que mettre en concurrence le Monoprix avec les marchands de légumes et fruits soit la solution de régler le commerce de bouche.

    Je me souviens du Félix Potin sur la place de l’ancien Marché qui a fermé, voilà + de 10 ans pour laisser place à la BNP Paribas!

    Rue du Jeu de Paume se trouvait un bistrot qui a laissé la place aux ACM! Il y a 2 banques HSBC qui à mon avis ne reçoivent pas beaucoup de visiteurs…!

    J’ai observé cette mutation pendant les 10 dernières années et cela ne s’améliore pas, puisque le banques et coiffeurs prolifèrent (Pas moins de 30 boutiques installées dans toute la ville – Vu le prix où les employés sont payés…!).

    Il y avait un projet en 1994 de faire la rue centrale entièrement piétonne, mais les commerçants se sont opposés, sous prétexte qu’ils perdraient leur clientèle…résultat aucun nouveau projet n’est venu à ce jour.

    Le Maire actuel prétend qu’en changeant les règles d’urbanisme comme supprimer le retrait des immeubles sur la rue, cela facilitera le commerce. Faux, j’ai vu dans d’autres villes des magasins où les immeubles étaient en retrait, et même à Nogent sur Marne la Maison de Valérie située Grande rue près de la place Leclerc!

    Et d’ailleurs, je ne vois aucun rapport entre les règles d’urbanisme et le commerce de proximité (La loi Royer n’a d’ailleurs en aucun effet sur la préservation du petit commerce…!).

    Néammoins, comme est dit indirectement sur et article, les élus possèdent des outils permettant de favoriser davantage certains types de commerce par rapport à d’autres!

    Cordialement.

  • On trouve un article intéressant dans Les Echos du 11 février en p30 sur les transports collectifs en Ile de France et notamment la Ligne A du RER qui est menacée d’embolie.

    Cet article se termine par le constat suivant : « A la différence de certaines lignes de RER SNCF ou de métro, les élus concernés ne semblent pas prendre la mesure de la menace ».

    Prenant le RER A, comme beaucoup de Nogentais, notre trajet quotidien en direction de Paris et La Défense est devenu au fil des années un véritable calvaire (temps de trajet pouvant triplé) et je m’étonne de ne JAMAIS en entendre parler ni de notre maire actuel, ni des candidats à la prochaine élection : aucune prise de conscience, aucune proposition de pression concertée sur la RATP et le Syndicat des Transports d’île de France.

    C’est pourtant un sujet essentiel pour la majorité de Nogentais qui travaille à Paris.

    A titre d’exemple, ce matin La Defense était à 1h30 de Nogent par le RER A !!

    Bien cordialement

  • la concentration des banques dans le centre de nogent pose un vrai problème. Le haut du boulevard de strasbourg est désert.

    La liste exprime gauche souhaite mettre en place un programme ambitieux en matière d’urbanisme en concertation avec les riverains et commerçants. Il vise notamment à développer les rues piétonnes et encourager une répartition plus harmonieuse des commerces et notamment des institutions financières (a minima des guichets de retrait).

  • maman c est trés bien ce que tu fait toutes mes félicitations !!!!!!!! bisous maman je t aime

  • Le HSBC en bas (ou en haut je sais jamais dans quel sens la prendre !!) de la grand rue est fermé définitivement ! Ils vont sur l’autre agence située un peu plus haut !
    Pour mettre quoi à la place ? Les paris sont lancés ! Faites vos jeux …..

  • cela ne nous intéresse pas du tout… nous on est de Vincennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *