Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 19/06/2008
Réagir Par

Réactions au projet RER A : le PS s’abstient

William GeibReprésentant de la liste Progrès et Solidarité (PS) au sein du jury, William Geib a préféré s’abstenir. « Seul le projet Eiffage correspondait aux critères d’équilibre financier, il s’agit donc d’un non choix! », a-t-il indiqué en sortant de la réunion. L’ancienne tête de liste a en outre plaidé pour l’intégration de logements sociaux.  Ceci devrait être étudié à l’occasion des réunions thématiques prévues par la municipalité afin de finaliser le projet.

Cet article est publié dans avec comme tags , Nogent, , Progrès et solidarité, , RER A, William Geib
3 commentaires pour Réactions au projet RER A : le PS s’abstient
  • Une fois encore, Nogent-sur-Marne décroche la queue du Mickey en matière de construction de logements sociaux.

    http://www.localtis.info/servlet/ContentServer?c=artVeille&pagename=Localtis%2FartVeille%2FartVeille&cid=1214541078256

    Selon un rapport publié par la préfecture de la région Ile de France, Nogent-sur-Marne a atteint seulement 31,5% de l’objectif fixé par la loi SRU sur la période triennale 2005-2007. Vincennes qui figure aussi parmi les mauvais élèves et dont la densité est importante fait pourtant mieux que Nogent-sur-Marne avec 51,4%.

    Le manque de volonté politique en la matière est donc patent.

    Cela finira par coûter cher à la ville qui échappe pour l’instant aux pénalités car celles-ci sont – me semble-t-il – reversées à la communuaté d’agglomération Nogent-Le Perreux.

    Sur un plan plus anecdotique, on notera qu’en revanche William Geib et MA Montchamp bénéficieront désormais de locaux pour abriter leurs permanences. Une conception bien étrange de la démocratie locale qui écarte d’autres mouvements politiques qui se contenteront de la maison des associations pour se réunir.

  • Pour ce qui relève des logements sociaux, on peut aussi ajouter les observations suivantes :

    extrait d’interview de janvier 2008 sur ce même site

    http://www.nogent-citoyen.com/urbanisme-fiscalite-gouvernance-jacques-j-p-martin-sexplique-20/01/2008.html

    Jacques J-P Martin : La proportion de logement social sur Nogent se situe aujourd’hui aux alentours de 11%. Le Perreux tourne autour de 6 %. Nous versons donc une amende dans le cadre de la loi SRU, qui pour Nogent, est de l’ordre de 180 000 € à 200 000 €. Cette amende est toutefois restituée à la communauté d’agglomération pour construire des logement sociaux et l’argent reste dans nos communes. Concrètement, je souhaite respecter le principe des 20 % de logements sociaux en flux (nouvelles constructions) et non en stock. C’est ce qui s’est passé durant ma mandature.

    puis dans ce CR de la Communauté d’Agglomération
    http://www.leperreux94.fr/IMG/pdf/CRCC16avril2008.pdf
    M.FONTAINE indique qu’aucun changement d’attitude du gouvernement n’est à attendre en ce qui concerne l’article 55 de la loi SRU qui instaure le taux de 20% de logement social comme un impératif à respecter ;Or il est extrêmement difficile de rattraper le stock , nous nous attachons déjà à faire en sorte que 20 à 25% du flux soit consacré au logement social, compte tenu de la difficulté supplémentaire que nous n’avons pas la maitrise du foncier, sauf à procéder à des expropriations ce que nous ne voulons pas. La préemption n’est pas un outil suffisant pour réserver des terrains. Nous compensons cette lacune en exerçant des pressions de plus en plus forte sur les promoteurs afin qu’ils réservent dans leur programme les 20 à 25 % de logement social.

    En récapitulant, on comprend que les 20% en flux constituent un objectif pour la municipalité. Le Maire a été relativement clair sur ce point avant et pendant la campagne électorale (que l’on partage ou pas son point de vue est un autre problème).
    La question est ici de savoir si l’aménagement du pôle RER A intégrera cet objectif.

  • Pour ces 2 commentaires :
    David JOURDAN a un esprit critique systématique!….
    Il devrait plutôt inciter les conseillers élus de l’opposition (W.GEIB, E.DEBAECKER, MA MONTCHAMP), souvent absents, a assister aux séances du Conseil Municipal pour exprimer directement leurs remarques et présenter des solutions concrètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *