Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 18/03/2008
Réagir Par

Réactions d’Estelle Debaecker et Marie-Anne Montchamp, au terme de l’élection

Marie-Anne Montchamp et Estelle Debaecker © Nogent-Municipales 2008« En politique, il ne faut jamais se laisser abattre mais savoir rebondir » ainsi Marie-Anne Montchamp assume-t-elle les résultats du second tour. « Je m’incline, dans le plus strict respect de la démocratie, devant le choix des électeurs. J’ai analysé les victoires et défaites au niveau de la circonscription, afin de les remettre en perspective et souhaite partager cette réflexion avec mon équipe avec qui je définirai notre ligne de conduite. Je serai bien sûr présente au conseil municipal vendredi soir. »

Pas question non plus pour Estelle Debaecker de jouer la politique de la chaise vide. L’ancienne maire de la ville a également confirmé sa présence vendredi soir. A propos des résultats, son analyse est la suivante : « Nous avons disposé d’un bon report de voix, environ 95 %. Les électeurs de Marie-Anne Montchamp ont en revanche pratiqué un vote plus légitimiste au second tour, préférant se reporter sur le candidat officiellement investi par l’UMP. Concernant la perception de notre alliance, nous n’avons eu que quatre jours pour l’expliquer, ce qui est trop peu. Mais nous n’avions pas d’autre choix que de nous rassembler pour remporter l’élection donc je ne regrette pas de l’avoir tenté. »

A lire aussi :

8 commentaires pour Réactions d’Estelle Debaecker et Marie-Anne Montchamp, au terme de l’élection
  • Mme DEBAECKER, compte tenu de cette manoeuvre du deuxième tour et de certaines déclarations avant le premier, serait bien inspirée de retirer de son site la phrase : « Tout est politique aux politiciens, mais tout est morale aux honnêtes gens ».
    Méfions-nous toujours de ceux qui avancent derrière des valeurs moralistes.
    L’effet boomerang est la suite logique la plus courante. Malheureusement…

  • C’est le mariage de la carpe et de la lapine. Quelle cuisante
    defaite pour ces deux personnes!!

  • LES EXPLICATIONS FOURNIES PAR LES 2 EX CANDIDATES A LA MAIRIE DE NOGENT SONT ETONNANTES CAR CE SONT 2 PROFESSIONNELLES DE LA POLITIQUE (UNE DEPUTEE ET UNE ANCIENNE MAIRE).
    CURIEUSEMENT, ELLES DONNENT L’IMPRESSION DE 2 FEMMES EGAREES DANS UN COMBAT DOUTEUX AU SEUL BENEFICE D’UN ATTELAGE HETEROCLITE A LA RECHERCHE D’UN PORT PERDU.
    NOGENT A BESOIN DE DIRIGEANTS QUI SOIENT AU SERVICE DES NOGENTAIS ET DE LA CITE COMME CELA VIENT D’ETRE DECIDE PAR LES ELECTEURS.

  • Je suis d’accord avec marie-france, joseph et energumène

  • JJP Martin est aimé des nogentais car il est a leur ecoute.
    Ce n’est pas un arriviste qui a besoin de la politique pour survivre
    comme son ex-adjointe.Je souhaite que madame debaecker qui
    n’est pas une si mauvaise femme, elle, redevienne constructive.
    les nogentais n’ont plus rien a attendre de leur deputée qui va
    traverser une tres longue traversée du desert dans le meilleur des
    cas pour elle.

  • Après les tracts injurieux de l’équipe de JP Martin des 3 derniers jours de campagne, une fois le vote clos, vous vous acharnez dans la détestation mais comme le dit lui-même Energumène « L’effet boomerang est la suite logique la plus courante. »

  • STOP.
    le maire est élu!!
    si vous n’êtes pas content, vous pouvez déménager!!

  • Réponse à Gédéon.

    Qui êtes-vous pour dire de telles choses ? Pour qui vous prenez-vous monsieur ? Vous partagez la vie de Mme Montchamp pour être au fait de ce qui lui donne sa pitance ? Venez le dire avec votre vrai patronyme !

    Une traversée du désert ? Vous n’êtes pas un habitué de la politique monsieur. Sarkozy l’a eue aussi, aujourd’hui il est Président de notre République. Le boomerang vous allez le prendre de plein fouet, mais avant donnez un peu votre nom !

    J’en ai ma claque des commentaires haineux. Vous salissez une victoire a réagir de la sorte. J’ose à peine imaginer ce qu’il va advenir du personnel municipal qui n’était pas du « bon » côté » lorsque l’on voit de tels comportements de haine à l’encontre des administrés qui se sont investis dans la vie de leur Cité.

    Et non Erzog, personne ne déménagera. Nogent est aux nogentais. Nous sommes ici chez nous. Et si nous, nogentais, continuons à ressentir ce climat de tension et de petit esprit revanchard, une entrée en résistance pourrait être possible.

    Barbara Nogentaise et pour au moins les 6 années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *