Publicité
Publicité : Ordival 94
Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 28/02/2008
Réagir Par

Réunion publique du PS, en présence d’Harlem Désir

Réunion publique du PS,  en présence d’Harlem Désir
Publicité

Réunion PS avec Harlem DésirC’est devant un auditoire de 70 personnes environ que William Geib et son équipe ont présenté mardi soir la liste Progrès et Solidarité soutenue par le Parti socialiste, les Radicaux de gauche et le Mouvement républicain et citoyen, soulignant le respect de la parité et la diversité de ses colistiers. Invité d’honneur de cette réunion : l’ancien président de SOS racisme, actuellement député européen et membre du secrétariat national du Parti socialiste,  Harlem Désir.

William Geib a consacré le début de son intervention à son engagement pour une gestion rigoureuse et transparente des finances de la ville, qui associera les citoyens à travers les conseils de quartier. La volonté de transparence se traduira par la présidence de la commission des finances confiée à un élu de l’opposition. Après un audit des finances confié à un cabinet indépendant, des économies seront recherchées en diminuant les effectifs de la police municipale et en revenant sur les aides non obligatoires aux écoles privées. Les taux d’imposition ne seront pas augmentés.

Emmanuelle Fouquet a ensuite proposé une politique du logement qui aura pour objectif de développer une offre de logement social diversifiée et répartie sur le territoire de la ville, tout en favorisant l’accession à la propriété. La communauté d’agglomération sera l’instrument du développement économique en recommandant la création d’une pépinière d’entreprises et en créant un plan local de déplacement. Elle a réaffirmé la nécessité de maîtriser l’urbanisme tout en acceptant une certaine densification.

Michel Mastrojanni a présenté les enjeux d’une politique de santé propre à permettre l’accès aux soins d’une population sur laquelle pèsent les moindres remboursements et les franchises médicales. La principale mesure sera la création d’un service municipal de santé respectant les tarifs conventionnés. Au chapitre de la santé publique, le dossier du site de l’école Marie Curie sera repris et la décontamination menée à bien.

William Geib a repris la parole pour présenter la politique de solidarité intergénérationnelle qu’il compte mettre en œuvre : des services publics aux horaires plus souples ; la création de crèches dont deux prioritairement à proximité des moyens de transport ; la création d’un service municipal de Bourse des temps où les Nogentais s’échangeront leurs compétences (ex : cours contre jardinage) ; la définition d’un plan éducatif local de lutte contre l’échec scolaire et enfin le développement de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Robert Abo a pour sa part détaillé les mesures définissant l’écosolidarité opposée à « l’écocitoyenneté de la droite locale ». Parmi celles-ci : la création d’un service municipal de développement durable ; les économies d’énergie ; le renouvellement de l’éclairage public et encore l’aide aux Nogentais souffrant des nuisances sonores.

Marie Lavin a présenté une politique culturelle qui se veut ouverte à la recherche de synergies entre différents partenaires (Cité des artistes, Cité de l’immigration…) et ambitieuse,  avec le développement d’une médiathèque agrandie.

William Geib a conclu en présentant sa liste comme la seule alternative de gauche à des listes de droite.

A son tour, Harlem Désir s’est exprimé pour défendre une politique de gauche pour les Nogentais, protectrice contre les conséquences de la politique du gouvernement actuel. Elargissant son propos, il a fait des élections municipales un enjeu national. La victoire de la gauche qu’il souhaite la plus large possible serait la traduction du mécontentement des Français à l’égard de l’action de la droite et la condamnation du comportement de Nicolas Sarkozy.

A la question posée par un participant sur les alliances de deuxième tour, William Geib a répondu que celles-ci ne pourraient se faire qu’après un large accord sur les propositions sur le logement, la santé, la solidarité et la culture figurant dans son programme. Il a ajouté qu’il pourrait reprendre les discussions entamées sans succès avec les Verts et le Modem avant le premier tour mais qu’une alliance avec une liste de droite est inenvisageable.

(Réunion suivie et billet rédigé par Louis et Gabriel Jean-Jospeh)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Réunion publique du PS, en présence d’Harlem Désir
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi