Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 07/03/2008
Réagir Par

Social, loisirs, santé, développement durable : les propositions de Amina Yelles

Amina Yelles Marché de Nogent © Nogent-Municipales 2008Quelles propositions pour accompagner les personnes porteuses de handicap ?

Nous aménagerons la ville aux normes européennes concernant le handicap et l’accessibilité en intégrant largement les associations concernées.

Comment aider les personnes âgées ?

Nous développerons la mixité générationnelle en créant une résidence pour étudiants qui intégrera des logements pour personnes âgées autonomes. Ce projet devrait prendre place au sein du projet immobilier du RER A. Nous impliquerons également les scolaires dans  les maisons médicalisées. Concernant la prise en charge des personnes dépendantes, notre objectif est de compléter l’infrastructure existante en attirant les subventions.

Quelles propositions en matière d’accueil de la petite enfance ?

Nous nous engageons à créer une centaine de places supplémentaires en accueil collectif. Et afin d’optimiser le nombre des places en crèche, nous élargirons les possibilités de roulement et d’horaires décalés ainsi que proposerons des horaires plus souples le matin et le soir.

Nous créerons une maison de l’enfance qui servira de point de rencontre aux personnes qui gardent les enfants mais aussi aux parents, et qui intégrera une dimension de loisirs avec notamment la ludothèque. 

Nous mettrons à la disposition des parents un point d’information plus développé sur la petite enfance, leur permettant de prendre connaissance de tous les modes de garde.

Quelle position par rapport à la sectorisation scolaire ? Quels objectifs en matière de mixité sociale dans les écoles ?

Nous souhaitons maintenir la carte scolaire car c’est l’un des seuls instruments efficaces de la mixité sociale. Nous stimulerons également les rencontres entre écoles afin de permettre aux enfants de chaque établissement de mieux se connaître en partageant des connaissances via des exposés des uns et des autres, sur leur pays d’origine ou sur l’histoire de la ville par exemple.
Nous remettrons en question la subvention de 400 000 € attribuée aux écoles privées car celles-ci continuent de sélectionner les élèves, ce qui va à l’encontre de la mixité sociale.

Quelles propositions pour améliorer l’accès aux soins pour tous ?

Nous créerons une maison de la santé sur le principe des anciens dispensaires, avec des généralistes et spécialistes de toutes les disciplines (y compris en psychiatrie) aux tarifs de la sécurité sociale.

Quelles propositions concernant la gestion des activités culturelles et sportives (infrastructures, fonctionnement, tarification…) ?

Pour le sport comme la culture, nous nous engageons à mettre en place une tarification liée au quotient familial.

Concernant la culture, nous mettrons en œuvre une vraie politique culturelle pour créer un pôle en liaison avec Champigny et Fontenay, dans une perspective d’aide et de soutien à la création. Nous chercherons pour cela des subventions et ferons appel au sponsoring local (pour les fournitures, costumes…). Nous ferons un bilan des structures existantes (Baltard, Watteau…) et réfléchirons à la manière de les exploiter davantage, en respectant les exigences de notre politique culturelle. Nous souhaitons procéder à la municipalisation de la MJC et du conservatoire, mais sur le long terme afin de ne pas porter préjudice au personnel en lui laissant le temps de passer les examens requis dans le cadre de structures municipales.

Concernant le sport, l’une de nos priorités sera de trouver des espaces provisoires que que les jeunes des Maréchaux puissent pratiquer. Puis, nous créerons un pôle sportif près du RER E.
Nous reverrons le contrat de gestion du centre nautique passé avec la société Vert Marine pour rendre les tarifs plus accessibles et aménager les horaires. Surtout, nous arrêterons de chauffer le bassin extérieur en plein hiver.

Quels engagements en matière de développement durable ?

Nous élaborerons un agenda 21 ambitieux (bilan carbone, bilan énergétique des bâtiments municipaux, plan de  réduction de consommation, encouragement des constructions de bâtiments passifs recourant par exemple, produisant leur propre chaleur,  respect des normes HQE, poursuite de la réhabilitation des logements sociaux également dans le respect de ces normes, panneaux de signalisation routière à base de capteurs solaires, réduction de la flotte de véhicules municipaux, intégration des critères environnementaux dans les marchés publics de la ville, commerce équitable…)
Nous promouvrons le Bio  en  créant un marché Bio en partenariat avec l’association AMAP http://amap-idf.org/ et  en revenant à une cuisine centralisée pour les cantines,  à partir de produits Bio.
Nous sensibiliserons les citoyens à l’environnement et au développement durable en créant un  Espace info énergie qui pourra être mutualisé dans le cadre de l’intercommunalité. Nous entamerons un grand débat sur l’économie d’énergie et travaillerons avec les écoles.
Nous doterons la ville d’une véritable charte en matière d’implantation des antennes relais.

Un commentaire pour Social, loisirs, santé, développement durable : les propositions de Amina Yelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *