Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 04/11/2008
Réagir Par

Tribunes libres

Couverture de Nogent Magazine Novembre 2008Après un échange de messages un peu vif entre la municipalité et le PS, concernant la tribune libre proposée par ce dernier sous la plume de Michel Mastrojanni, la mairie a finalement accepté de publier le texte du groupe Progrès et solidarité tel quel dans le numéro de novembre de Nogent Magazine.  
Couverture de Nogent Magazine Novembre 2008Aucun texte n’a en revanche été communiqué par le groupe Nogent avec vous dans ce dernier numéro. De son côté, le groupe Nogent Passionnément (Modem) attend toujours de pouvoir publier sa propre tribune, comme il en avait obtenu l’engagement de Jacques J-P Martin dans sa charte d’engagement démocratique. Sur cette question, évoquée par Michel Gilles (Nogent avec vous) lors des questions diverses du conseil municipal de septembre, le maire a promis une discussion lors d’une prochaine commission du réglement intérieur. A suivre. Le magazine municipal commence par un éditorial du maire à propos de la procédure d’inéligibilité actuellement en cours d’appel, sujet repris dans la tribune libre du groupe de la majorité, comme dans celle du PS.
Lien vers la version PDF du magazine.

7 commentaires pour Tribunes libres
  • C’est quand même très révélateur de voir comment notre maire procède par l’intimidation….
    1ère étape : menace de censure du texte du PS
    2ème étape : vu le remous que ça provoque et devant la détermination du groupe ps, recul d’un pas
    3ème étape : publication d’un éditorial + une tribune consacrée au sujet qu’il reprochait au ps d’aborder dans sa tribune !!

    En résumé, lui seul décide de ce qui parait dans le journal de la ville qui appartient (je crois) à l’ensemble des nogentais. Est-ce normal ?

  • Dans la rubrique « LIBRE OPINION » du magazine de NOGENT n° 49 de Novembre 2008, le groupe « PROGRES ET SOLIDARITE POUR NOGENT » révèle sa véritable inspiration idéologique, sectaire et malveillante en pratiquant sans vergogne le mélange des genres dans une revue qui est faite pour refléter la vie municipale et non pas instrumentaliser l’opinion.

    A lire M. MASTROJANNI, le Chef de l’Etat et le Maire de NOGENT ne seraient que de ….. dangereux autocrates cependant que lui-même et ses acolytes ne seraient que de doux agneaux qui incarneraient une démocratie ouverte, apaisée et ….. à l’eau de rose sans doute ?

    Il est important de remarquer que ces opposants sont tous très préoccupés de leur indemnité de Conseillers comme en témoigne chaque séance du Conseil Municipal.

    En vérité, cet article virulent qui se veut moralisateur porte en lui la propre condamnation morale de ses auteurs tant il est vrai que « TOUT CE QUI EST EXCESSIF EST INSIGNIFIANT ».

  • Je suis étonné par vos propos Mme Godin. Comme dans pratiquement toute municipalité – quelqu’en soit la couleur politique de droite ou de gauche -, le journal de la commune endosse souvent un rôle de « propagande » pour le travail de l’équipe en place. Certes il nous donne des informations sur la vie municipale de manière factuelle, mais souvent orienté de façon partisane. En ce qui me concerne je constate juste que cela est inévitable, et je suis étonné de votre naïveté sur ce sujet…
    Je pense donc que l’article de Michel Mastrojanni est bien vu dans le sens ou il met en lumière un fonctionnement du conseil municipal et du maire qui ne semble pas démocratique. Je n’y vois pas d’inspiration idéologique, sectaire ou malveillante, à moins que ce ne soit la référence à la monocratie et à R. Badinter ? Mais je n’ai peut-être pas les références et la culture politique qui me permettrait de mieux apprécier cela ?

  • On voit bien que Monsieur JOURDAN qui a l' »amabilité » de m’interpeller n’assiste jamais aux séances du Conseil Municipal. Il saurait au moins ce qui se dit réellement et dans un pur esprit démocratique.

    Il n’est pas sain d’écouter « la petite musique » de ses petits camarades qui rêvent tout éveillés de prendre la place du calife en s’armant de mauvaise foi et d’inertie.

    Il s’agit, en fait, d’une minorité faible et inconsistante qui essaie de faire beaucoup de bruit…. pour rien…

    Heureusement, il existe une majorité rassemblée qui continue de suivre la ligne directrice que lui a fixé le suffrage universel.

  • Bravo, Madame Godin, tout va bien !!

    (Et vive les oeillères !!)

    PS : vous avez raison, je n’ai jamais assisté à un conseil municipal, je compte bien le faire ; ceci dit : ou est la tribune promise au modem lors de la campagne ? ou est l’équilibre promis dans les commissions (même à l’assemblée nationale c’est plus équilibré !)… J’aimerai tant avoir vos certitudes !

  • Pour damien jourdan.

    Enfin, une bonne idée de votre part de vouloir assister aux séances du Conseil Municipal. Vous saurez tout.

    C’est la meilleure façon de quitter vos oeillères.

  • Effectivement, le MODEM attend toujours que la parole donnée soit respectée.

    L’engagement moral pris par la municipalité en place n’a pas été dénoncé et il semble qu’une commission est chargée de définir les modalités pratiques de cette libre expression destinée à faire vivre la démocratie de la parole dans notre ville.

    Je rappelle que les autres candidats présents au second tour avaient eux-mêmes accepté cette charte d’engagement démocratique. Sur un sujet aussi consensuel, il serait bon que la mise en place intervienne rapidement.

    David Jourdan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *