Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 16/01/2008
Réagir Par

William Geib (PS) se positionne sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance

William Geib (PS) se positionne sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance
Publicité

William Geib Candidat PS Nogent Sur MarneMilitant  PC dans sa prime jeunesse (15 ans en mai 68) avant d’embrasser une carrière de banquier,  désabusé par la défaite de la gauche en 1974, William Geib est toujours resté impliqué dans la vie de la cité même sans engagement partisan. Il a été longtemps président d’associations sportives, notamment de l’Entente sportive de Villiers sur Marne (2500 adhérents). Le virus de la politique le reprend à son retour d’expatriation, il y a deux ans.

Décidé à rejoindre le PS après l’investiture du candidat, quel qu’il soit, il s’investit à fond dans la campagne des présidentielles, au point de se faire repérer par ses camarades pour les municipales. Socialiste pragmatique, il ne vise pas à révolutionner la ville en faisant table rase de l’existant – y compris de la police municipale- mais à le compléter pour parer aux injustices, en créant notamment une maison de santé-dispensaire avec des généralistes et spécialistes au service des habitants. Ses atouts pour la campagne : une gauche modérée unie dernière lui et une droite au minimum divisée entre trois adversaires irréconciliables, laissant entrevoir une fenêtre de tir dans le cadre d’une quadrangulaire… En attendant, voici ses propositions concernant les questions de l’urbanisme, de la fiscalité et de la participation des citoyens.
 

Sur l’urbanisme

Quels objectifs en terme de densification ?

William Geib : Je pense que la densification doit restée maîtrisée. Je préconise un développement du logement en cohérence avec le celui des emplois, car la densification prend son sens là où les personnes ont du travail.

Quel projet urbanistique ?

William Geib : Je suis pour une vision d’ensemble qui préserve des quartiers pavillonnaires dans lesquels il n’est pas nécessaire de construire un immeuble à chaque opportunité foncière, sans toutefois concentrer la densification sur les mêmes zones comme par exemple le boulevard de Strasbourg.  Sur la méthode, je m’engage à définir le PLU et le PLADD en concertation avec les citoyens, en m’appuyant notamment sur  les comités de quartier.  Je souhaite également travailler sur les déplacements. Nogent est une ville de transit matin et soir et beaucoup de personnes prennent leur voiture pour traverser la ville jusqu’au RER A ou au métro de Vincennes. Un couloir de bus, par exemple boulevard de Strasbourg, pourrait inciter ces personnes à descendre par les transports en commun si elles vont plus vite qu’avec leur voiture. Je souhaite également instaurer un chemin piétonnier- piste cyclable qui sillonne la ville, pas forcément en ligne droite, mais permette de relier les deux bouts de la cité en vélo en toute sécurité.

 

 

Quelles propositions pour améliorer le l’offre de logement social et répondre aux critères de la loi SRU ?

William Geib : Mon objectif est d’atteindre les 20 % sur l’ensemble des logements et je m’engage à atteindre au minimum 15 % au terme des 6 ans, tous types de logements sociaux confondus. Je m’engage également à imposer un quota de 20 % de logements sociaux sur chaque nouvelle construction. Au-delà des constructions neuves, je propose pour parvenir à cet objectif  de rénover des logements anciens pour en faire des logements sociaux, en travaillant notamment avec l’association Solidarités nouvelles pour le logement qui rachète, avec d’aide de subventions, des habitations vétustes pour les réhabiliter et accompagne en parallèle des personnes en grande précarité.

Gestion du site Marie Curie, que fait-on ?

William Geib : D’abord, nous devons décontaminer, en demandant l’aide de l’Etat. Si l’on applique le principe pollueur payeur, c’était bien une usine d’Etat qui se trouvait là auparavant. Nous pourrons alors décider de la destination de ce lieu, en fonction de son degré de décontamination. Je ne pense pas qu’il soit souhaitable d’y construire un immeuble afin de préserver des hauteurs conformes à celles du quartier. Cela peut aussi devenir un parc public et dans ce cas ne pas impliquer le même budget travaux, au niveau des fondations notamment, tout en maintenant le même niveau de sécurité et de décontamination.

Sur les finances municipales

Comment dégager de la marge de manœuvre pour mener à bien les projets sans faire exploser les impôts locaux ?

William Geib : Nous devons poursuivre la construction de l’intercommunalité, source de synergies et de partage des coûts notamment sur le transport ou la culture, n l’étendant par exemple à Joinville le Pont, Vincennes ou Fontenay.
Pour développer l’économie et la taxe professionnelle, je suggère de nous appuyer sur notre cadre de vie (bords de Marne, bois de Vincennes, proximité du RER, pavillon Baltard), véritable atout pour notre ville. Nogent a été déclarée ville touristique et nous pouvons jouer cette carte. Je propose de développer un petit centre de congrès dans le pavillon Baltard, avec au moins un hôtel au niveau du RER A. Nous devons ensuite travailler la liaison RER A – Baltard – Bords de Marne. Cet environnement est aussi propice à la création de festivals, en retrouvant pourquoi pas  l’esprit guinguette. En parallèle, nous devons aussi attirer des entreprises en créant par exemple un pôle de compétences lié à la recherche, même si pour l’heure, nous ne pouvons nous appuyer sur un existant.
Je ne souhaite pas supprimer la police municipale pour faire des économies car elle est utile, notamment au niveau des écoles ou dans les missions d’assistance,  mais l’ajuster et redéfinir ses missions. Je souhaite également conserver les contractuels qui travaillent aujourd’hui pour la ville.
Je ne suis pas opposé aux délégations de service sur le principe si le service aux usagers est de même qualité pour un moindre coût mais préconise des contrats courts, autour de 3 ans, et des clauses de révision annuelle. Je m’engage également à mener des enquêtes de satisfaction régulièrement et à définir le cahier des charges en concertation avec les usagers.

Quel objectif en matière d’imposition ?

William Geib : Je m’engage à ne pas augmenter les taux d’imposition mais ne peut en revanche assurer leur baisse comme le préconise l’ADCN (association locale de défense des contribuables), qui, dans sa charte pour les candidats, souhaite descendre à 15 millions € (valeur euros 2007) de recettes d’ici 6 ans sachant que ce montant est actuellement de 18 millions €. Il est en effet difficile de promettre une diminution de 3 millions € compte tenu des nouveaux transferts de responsabilités de l’Etat vers les collectivités locales, sans compter les  imprévus type Marie Curie.

Afin de garantir la transparence en matière de gestion municipale et de fiscalité, je créerai un comité des contribuables -composé de 5 hommes et 5 femmes représentatifs de la population nogentaise- qui aura accès aux débats à chaque commission des finances et aura une tribune dans le magazine de la ville. Je commanderai un audit dès le début de la mandature, en concertation avec ce comité et l’ADCN, et m’engage à mettre en ligne les conclusions de cet audit qui permettra d’affiner la feuille de route, avec les moyens et marges de manœuvre dont nous disposerons.

Sur la participation des citoyens

Quelles propositions pour développer la participation des citoyens ?

William Geib : Je compte m’appuyer sur les comités de quartier en les associant à gestion de leur ville, à commencer par leur quartier. Concrètement, nous leur demanderons en début de mandat de formuler des propositions pour améliorer la vie dans leur quartier (mobilier urbain, environnement…) qui donneront lieu à un cahier des charges chiffré et ajusté pour programmer leur réalisation.
En outre, les citoyens pourront toujours s’opposer à une décision qui ne leur convient pas grâce au référendum d’initiative populaire (si la demande émane d’au moins 10 % de la population)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
33 commentaires pour William Geib (PS) se positionne sur l’urbanisme, la fiscalité et la gouvernance
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi