Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 25/05/2009
Réagir Par

Décontamination-reconversion du site Marie Curie : 2 salles de sport à l’étude

Ancienne école Marie CurieLe site de l’ancienne école Marie Curie, rue Hoche, pourrait héberger deux équipements sportifs, une fois décontaminé de ses éléments radioactifs. Dans un premier temps, la décontamination du site a été  estimée à 6,2 millions €.

Décontamination estimée à 6,2 millions € et demande de subvention à l’ADEME

Le coût de la décontamination du site a été estimé par l’ANDRA à 6,2 millions €. Afin de contribuer au financement, la ville a démandé une subvention à l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), dans le cadre du programme de traitement des friches industrielles du plan de relance de l’économie. (Pour info, le plan de relance a budgété 20 millions € dans le cadre du traitement des friches industrielles et c’est l’ADEME qui est en charge de sélectionner les projets. Le site Charvet, à L’île Saint Denis(93), également pollué suite à l’entreposage de radium au début du XXème siècle, figure parmi les projets retenus.

Deux salles de sport à l’étude

En parallèle de cette démarche, une étude de faisabilité concernant l’implantation de deux salles de sports sur le site a été demandée au cabinet d’architecture Sylviane Saget -auteur du gymnase Christian Marty, rue François Rolland, pour un montant de 23 920€. (cf compte-rendu des décisions du Maire du conseil du 4 mai 2009)

Rappel historique

Le site a hébergé l’usine d’extraction de radium de la célèbre chimiste Marie Curie, au début du XXème siècle, avant d’accueillir un groupe scolaire élémentaire dans les années 1960. Malgré plusieurs vagues de travaux pour décontaminer le site, la concentration de radon restait supérieure à la moyenne, notamment dans les sous-sols, et l’école a été fermée par le gouvernement en 1998 par principe de précaution. (Voir sur ce sujet, article sur le site de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire).

9 commentaires pour Décontamination-reconversion du site Marie Curie : 2 salles de sport à l’étude
  • Il serait intéressant de ressortir les réponses du maire de l’époque aux actions de ceux qui dénonçaient la légèreté, pour ne pas dire l’inconscience, des responsables de la construction sur un site infecté et de la négation, du refus d’admettre le moindre doute au sujet de la dangerosité. Je me rappelle des analyses clandestines faites un mois d’août par la CRIAD ainsi que des tracts distribués alors par Michel Laval (au nom des verts* ou d’une association ?) – Comme quoi l’expérience démontre qu’il faut prendre les déclarations des politiques avec beaucoup de circonspection. Mais là je suppose que je ne vous apprends rien !
    * depuis les verts on été noyautés par des agitateurs de l’extrême gauche, Antoine Wechter le président contraint de partir et de fonder le Mouvement Écologique indépendant (MEI) Existe-t-il encore ?

  • A l’époque Michel Laval n’était pas chez les verts mais au MEI, dont Antoine Wechter est toujours le leader. Les mesures de la CRIIRAD ont été faites sur de la terre que j’ai moi même envoyée après l’avoir récupérée sur le site. A l’époque nous devions faire le mur de nuit pour avoir accès au site.
    Cette école a fermé ses portes grâce à la FCPE des parents d’élèves et aux verts. Tout ceci avec le soutien de Michèle Rivasi et Noël Mamère qui a posé une question au gouvernement et de fait entraîné une prise de conscience par les ministres concernés des vrais problèmes de ce site. Ne pas oublier l’autisme des élus entre 69 et maintenant. Ecole posée sur un site contaminé.
    Factures d’une dalle en béton non construite. Seule école en France où jouer à la pâte à modeler est interdit. 8000 becquerel en sous – sol alors que la recommandation européenne était de 200. Un gardien d’école travaillant dans ce sous-sol etc.
    Il y aurait encore beaucoup de choses à dire quant à la gestion de ce dossier par les élus locaux. Ils se sont refilé la patate chaude et au final on se retrouve avec un parking vide, un terrain contaminé et des maisons aux sol et sous-sol douteux. Il est vrai qu’elles ne sont pas construites sur les remblais de l’usine Marie- Curie. Certaines ont appartenu aux salariés de l’usine qui apportaient du boulot à la maison et faisaient des expériences dans leur cave. D’autres Nogentais allaient chercher de la terre sur le site afin d’en recouvrir leur potager. Mais il est vrai que ce cher Monsieur Pelerin, l’homme qui a avait la capacité d’arrêter les nuages aux frontières, nous disait que le site était « sain ».

  • Vous avez sûrement raison mais les faits sont très rapprochés dans le temps.
    Quant à Wechter, il n’a pas, selon moi, l’étoffe d’un leader politique, trop honnête peut-être?

  • Ce n’est pas ce qui me viendrai à l’esprit ! Le meilleur serait mort depuis longtemps sans les financements de campagne. Wechter est sur les listes eelvà chaque scrutin.

  • Ce n’est pas ce qui me viendrait à l’esprit ! Le mei serait mort depuis longtemps sans les financements de campagne. Waechter est sur les listes eelv à chaque scrutin.

  • Désolée pour les fautes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *