Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 12/11/2009
Réagir Par

Solidanse : 4 heures de spectacle non stop – et gratuit – à Baltard

SolidanseC’est un spectacle métissé alliant hip hop, modern-jazz, musique latino, africaine… de plus de 4 heures que proposeront les associations Quartiers dans le Monde et Ebony and Ivory ce dimanche 15 novembre après-midi au Pavillon Baltard, dans le cadre du festival Un Notre Monde organisé par le Conseil général. Un florilège de prestations jouées par des associations de danse du Val de Marne engagées dans des actions de solidarité, ainsi que des compagnies venant de Guadeloupe, Angleterre, Suisse et encore Allemagne.
Dimanche 15 novembre, de 13h à 18h L’entrée est  gratuite, sur réservation  par mail : solidanse@gmail.com ou quartiers_monde@yahoo.fr, ou encore par téléphone : 06 14 95 65 38
Voir aussi : comment se rendre au Pavillon Baltard (12 avenue Victor Hugo 94130 Nogent sur Marne)

Cet article est publié dans , avec comme tags Agenda, Concert, FB, Festival Un Notre Monde, Nogent,
Un commentaire pour Solidanse : 4 heures de spectacle non stop – et gratuit – à Baltard
  • SPECTACLE CHARLES DUMONT.
    Oui, je sais, je suis hors sujet. Nous avons apprécié le spectacle non stop de SOLIDANSE, mais il est dommage que NOGENT-CITOYENS ne parle pas du spectacle donné par Charles DUMONT au BALTARD, le 22 novembre qui a été un évènement et un véritable enchantement pour le public présent, venu nombreux.

    Dans une 1ère partie « Passion » concerto Ballet-chansons, nous avons vu Charles DUMONT interpréter des chansons qui se mariaient admirablement au ballet formé par un couple de danseurs de l’Opéra de MILAN, d’une grâce exceptionnelle, accompagnés par un grand orchestre tout à fait remarquable.

    La 2ème partie consacrait un récital de chansons plus récentes ou nouvelles, incarnées d’une voix chaude et prenante par Charles DUMONT qui exprimait une sensibilité et une profondeur d’âme touchantes.

    Le final, en forme de feu d’artifice, a évoqué de manière émouvante la grande figure d’Edith PIAF qui reste à jamais ancrée dans nos coeurs.

    Toutefois, concernant la salle BALTARD, quelques remarques sont à faire :

    1) Dans le « carré or » où se trouvent les places les plus chères, il serait logique qu’en dehors des 2 ou 3 premiers rangs réservés aux places d’honneur ou au « fan club », que les autres rangées de chaises de ce parterre soient numérotées, pour ne pas que le public ayant réservé longtemps à l’avance et payé le prix le plus fort se retrouve relégué au fond de la salle, n’importe où.

    2) L’obligation de déposer son manteau au vestiaire, à raison de 2 Euros par personne a un caractère excessif dès lors que les spectateurs sont venus en famille (souvent 4 à 6 personnes) et que, par ailleurs, la structure du BALTARD génère souvent des courants d’air et des zones de grande fraîcheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *