Politique locale | Nogent-Sur-Marne | 03/05/2009
Réagir Par

ZPPAUP à Nogent sur Marne

ZPPAUP Nogent sur MarneActuellement en cours d’enquête publique, le projet de ZPPAUP à Nogent (voir définition et présentation de ce dispositif) se propose de fixer un certain nombre de règles pour préserver les quartiers de la ville qui symbolisent son patrimoine architectural et paysager. En voici en bref les grandes lignes.

Historique
Le projet de ZPPAUP a été lancé à Nogent fin 2005, suite à un premier inventaire patrimonial réalisé en 2003. Une mission d’étude a été confiée au cabinet Blanc-Duché en 2007. Après une première confrontation auprès de la Commission régionale du patrimoine et des sites, qui a conduit à restreindre en partie le zonage, le projet a été adopté lors du conseil municipal du 15 décembre 2008. Il fait actuellement l’objet d’une enquête publique, depuis le 6 avril et jusqu’au 15 mai. Durant toute cette période, le public peut prendre connaissance du projet en se rendant au service d’urbanisme et faire part de ses avis au commissaire enquêteur (voir billet).

Les grandes lignes du projet
Deux zones ont été définies, l’une étant insérée dans la seconde. La première (entourée en noir sur la carte) concerne le centre historique à savoir essentiellement la Grande rue Charles de Gaulle et ses abords. La seconde zone (entourée en jaune) a pour vocation d’englober des quartiers résidentiels homogènes. Elle concerne le quartier du bois, les villas et rues transverses du début de la rue de Fontenay, le quartier du coteau avec un accent sur les rues Victor Hugo et Victor Bash, l’ensemble scolaire Val de Beauté-Branly, la rue Baüyn de Perreuse et la promenade Yvette Horner. Sont également concernées une partie des rues André Pontier et Emile Zola, puis les deux quartiers en amont et aval de la mairie qui accueillent des maisons des architectes Damotte et Tissoire. En dehors de ces quartiers d’habitation, les rives de la Marne figurent intégralement dans la ZPPAUP.

Zonage pointu
Ne figurent pas le quartier des Viselets, celui des Maréchaux, les abords du boulevard de Strasbourg et le quartier du Port. Le projet initial prolongeait la zone jusque dans le quartier résidentiel du port d’un côté et débordait davantage au nord du centre ville pour inclure notamment la cité HBM boulevard de Strasbourg mais ce premier zonage a été critiqué comme trop large lors du premier avis de la commission régionale du patrimoine et des sites. Malgré ces restrictions, la ZPPAUP permet tout de même d’entourer une majorité des résidences de villégiature originales et des maisons d’architectes du siècle dernier. Il fait en revanche l’impasse sur des quartiers résidentiels comme le quartier des Viselets ou celui du Port, certes homogènes, mais non spécifiques à la ville de Nogent sur Marne. Un certain nombre de bâtiments remarquables n’y figurent pas non plus, à l’instar de la Datcha (quartier du port) mais sont déjà protégés de manière spécifique.

Remplacement partiel des périmètres autour des monuments historiques
La ZPPAUP remplace les périmètres de protection de 500 mètres autour des monuments historiques de la ville (autour du Pavillon Baltard ainsi que de l’église Saint Saturnin et de l’hôtel des Coignards), à l’exception de celui concernant le jardin tropical qui dépend de la ville de Paris.

Un règlement qui reste souple
Le règlement diffère en fonction des types de bâtiments (s’ils ont un intérêt ou grand intérêt architectural, s’ils sont intégrés dans des espaces homogènes, isolés, s’ils ne présentent pas d’intérêt mais se situent à proximité de sites d’intérêt architectural ou paysager…) et des secteurs (centre historique, berges de la Marne, coteau…). Il précise un certain nombre de principes et d’objectifs sans forcément tout indiquer à la virgule près. Les autorisations impliquant d’importantes modifications dans ces quartiers sont de toutes les façons soumise à l’avis conforme d’un architecte des bâtiments de France. Le règlement s’intéresse aussi à la végétation et fait un certain nombre de préconisations pour privilégier le végétal dans les jardins. De même sont concernés les choix d’aménagement et de mobilier urbain pour les voies publiques.

Lire aussi billet sur le débat suscité par la ZPPAUP auprès des citoyens et représentants politiques.

Pour en savoir plus sur la ZPPAUP à Nogent :
Exposition au service d’urbanisme de la ville
Carte de la ZPPAUP par le cabinet Blanc-Duché
Présentation générale de la ZPPAUP sur Nogent par le cabinet Blanc-Duché
Proposition de règlement soumise à l’enquête publique
Qu’est ce qu’une ZPPAUP, présentation générale

Cet article est publié dans , avec comme tags Fontenay-sous-Bois, Nogent, ZPPAUP
Un commentaire pour ZPPAUP à Nogent sur Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *