Société | Nogent-Sur-Marne | 11/05/2010
Réagir Par

Aménagement du pôle RER A : les points qui coincent encore

Montant de la taxe due par le promoteur, nombre de places de stationnement, localisation des logements sociaux et volumétrie, quelques sujets de controverse persistent entre majorité et opposition à propos du projet de réaménagement de la gare RER A de Nogent sur Marne. Des désaccords qui ont animé la discussion lors du conseil municipal d’hier soir, lors duquel était voté le lancement de l’enquête publique sur ce projet. (voir précédents billets sur le projet RER A). Si la question de la volumétrie, surtout évoquée lors des précédentes réunions, n’a été qu’à peine esquissée, les conseillers d’opposition ont mis l’accent sur d’autres aspects.

Logements RATP place Pierre Sémard

«Pourquoi les logements sociaux qui étaient initialement prévus parmi les immeubles du projet principal, au-dessus de la gare et dans la descente Baltard, ont-ils disparu pour réapparaître de manière concentrée place Sémard, juste au-dessus de la voie de RER ?», s’est demandé William Geib pour le PS. «C’est la RATP qui souhaite valoriser la place Pierre Sémard dont une partie des terrains lui appartient, en y construisant des logements pour ses employés. Après discussion avec les conseils de quartier, nous prévoyons en revanche des commerces en rez-de-chaussée. En parallèle, il reste possible d’étudier la présence de quelques logements sociaux côté Baltard si nous trouvons une foncière disposée à étudier la question. De toutes façons, les logements sociaux seront soit en PLS, soit en PLUS mais pas en PLAI (ndlr : le PLS correspond au haut de gamme du logement social contrairement au PLAI, destiné aux revenus les plus modestes)», a répondu le maire, Jacques JP Martin.

La « mutualisation » des places de stationnement fait débat

Autre pierre d’achoppement entre majorité et opposition : la mise en commun des 500 places de stationnement prévues entre : nouveaux habitants, employés d’Eiffage, employés et visiteurs de la clinique Armand Brillard, clients de la résidence de services, personnes qui descendent en voiture pour emprunter le RER A ou qui viennent faire une course et enfin visiteurs du pavillon Baltard.

Montant de la taxe à payer par Eiffage : 7 ou 9 millions € ?

Dernière réserve par rapport au projet : le montant de la taxe PLD (pour dépassement du plafond légal de densité) que devra verser le promoteur à la ville pour dépassement de la densité prévue par le plan d’occupation des sols, et qui dépend directement du prix d’évaluation des terrains par les domaines. Pour Michel Gilles, les domaines ont évalué les terrains à 747 € le m2 et le montant de la taxe payée par Eiffage à la ville de Nogent devrait donc être de 9,2 millions €. (Explications de calcul : le montant de la PLD est calculé en multipliant le nombre de m2 de dépassement du POS par le prix du m2. Dans le cadre de ce projet, le nombre de m2 supplémentaires est d’environ 12300 m2). Or, le prix retenu dans le montage est de 600 € suite à un abattement pour travaux de dépollution, le montant de la PLD est donc d’environ 7 millions €. Le conseiller d’opposition conteste cet abattement pour dépollution car il est à nouveau défalqué dans un chapitre suivant au titre des charges diminutives de la valeur vénale. En outre, le conseiller considère que l’estimation des prix au m2 par les domaines tenait compte du fait que le projet intégrerait des logements sociaux, ce qui n’est plus le cas puisque les logements sociaux seront ailleurs, place Sémard. Sur ce point, le maire a indiqué que les estimations des prix des domaines seraient à nouveau confirmées avant la transaction finale et que s’il y avait lieu de procéder à une réévaluation, elle aurait lieu à ce moment là.

4 votes contre, 2 abstentions

Au final, l’approbation du dossier de déclaration de projet valant mise en compatibilité du POS et lancement de l’enquête publique a été acté. Ont voté contre : Michel Gilles, Michel Devynck et Marie-Anne Motchamp (par procuration) du groupe Nogent avec vous ainsi que Marc Arazi. Ce dernier (ex-tête de liste Nogent c’est maintenant, membre de la majorité municipale) n’a pas pris part au débat lors du conseil d’hier mais avait fait connaître ses réserves sur la volumétrie du projet lors des précédents conseils ainsi que sur son blog. Le PS s’est pour sa part abstenu.

Enquête publique début juin

Le maire s’est engagé à ce que l’enquête publique démarre dans la première quinzaine de juin et soit prolongée, ci nécessaire, à la rentrée. L’enquête sera assortie d’une exposition des pré-projets au service urbanisme ainsi que dans le hall de la mairie.

Ecouter le débat sur cette question en conseil municipal, entre les minutes 1h04 :16 et 1h40 :04.

Voir aussi les précédents billets sur ce sujet.

42 commentaires pour Aménagement du pôle RER A : les points qui coincent encore
  • A propos de l’enquête publique qui commencerait la première quinzaine du mois de juin et qui, selon la maire, serait prolongée en septembre, « si nécessaire » : quelles sont le critères qui fonderont cette nécessité ?
    A mon sens, une véritable consultation de proximité devrait être organisée. Ce projet est de très grande envergure et présente trop d’inconnues : dès lors une véritable consultation sur la base des bureaux concernés devrait être organisée avec une communication partagée et prise en charge par la Ville. La communication contre le projet actuel de la Ville serait partagée proportionnellement par les conseillers municipaux ayant voté contre. La Ville s’honorerait si elle organisait un tel referendum.

  • Le stationnement mal estimé, le PLD mal évalué en raison de l’imprécision sur les montants des domaines, les logements sociaux (le Maire recule sur cette question et a compris qu’il fallait complété ce parc en de »hors de la place Sémard) et les obligations de la Ville contractées par ailleurs non respectées, qu’en est il des équipements publics mis en avant dans le projet initial ? On parle de commerces, mais qu’en est-il de la médiathèque et de la crèche dont on ne connais pas encore lecoût des quelques places concédées par EIFFAGE à la Ville ? On a l’impression que ce projet annoncé à grands frais de comunication part en brioche …Le maire s’est habilement organisé pour ne pas démarrer le chantier avant les élections cantonales. En effet, un point n’a pas vraiment été relevé : que se passera t il pendant la durée du chantier, notamment en termes de stationnement ? Les maquettes nous éclaireront peut-être sur cette nouvelle inconnue.

  • Sur la question des parkings, Mr le Maire indique lors du dernier conseil municipal, sauf erreur de ma part, que les (530) PLACES DE PARKING SERONT ACCESSIBLES A TOUS car MUTUALISEES.
    Quelqu’un peut il confirmer ?

  • Sur la question du parking, j’ai fait un petit calcul
    cf http://m.gilles.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=296:le-stationnement-a-nogent&catid=38:logement&Itemid=60
    il manque entre 200 et 300 places
    le parking mutualisé est un leurre pour habiller le sous-dimensionnement du parking
    dans le contrat il est dit (au point 2.2) que :
    350 places sont réservées pour les bureaux et les logements (si on appliquait le POS il en faudrait 406)
    30 places sont réservées pour la RATP
    il n’en reste que 150 à se partager pour la résidence services (besoin 50 à 75 places), les commerces (besoin 34 places), la crèche (besoin 5 à 15 places), l’hôpital Armand Briard, et le public
    il est conseillé de réserver sa place 6 mois à l’avance !
    A qui profite le crime ?

  • @Cécile
    en relisant l’article, je note
    Or, le prix retenu dans le montage est de 600 € suite à un abattement pour travaux de dépollution, le montant de la PLD est donc d’environ 7 millions €.
    sauf que l’abattement a été appliqué deux fois dans l’annexe 9 du contrat
    cf http://m.gilles.free.fr/documents/urbanisme/contrat-3.pdf
    passage de 730 €/m2 à 600 €/m2
    et charges diminutives de valeur vénale avec un nouvel abattement de 3,85 millions d’euros pour travaux de démolition et de dépollution (ligne 1.3 du bilan financier)

  • Quid à terme des 35 places en surface de la place Pierre Sémard ?
    Quid des places de parking des futurs logements RATP ?

  • Bonnes questions
    cela alourdit encore le déficit en places de stationnement si jamais il n’y a pas construction de 140 places supplémentaires sur la place Sémard et maintien des 35 places de surface
    mais le maire a déclaré au conseil que j’affirmais des choses fausses en annonçant 33 000 m2…c’est pourtant ce qui est écrit dans le contrat
    faut-il croire ce qui est écrit ou ce que dit le maire ?

  • 140 places supplémentaires sur la place Sémard ?
    Il y aurait donc construction d’un parking sous terrain ?
    Cela n’est pas annoncé dans le « réaménagement » de la place Pierre Sémard dans La lettre de Nogent : « Centre d’affaires Nogent Baltard – Le Projet » Mars 2010 page 10 …

    Etonnant !?

  • 4800 m2 dont 60 logements et des commerces
    l’article 12 du POS exige de l’ordre de 140 places
    mais heureusement, à Nogent, les règles du POS sont régulièrement contournées
    …vous l’avez compris, « on » nous enfume

  • Après lecture de votre article sur votre blog, vous annoncez un parking Pôle Baltard a un seul étage alors que la 2ième vidéo de la réunion dite de SYNTHESE du 11 janvier dernier (4’10 à 4’18) nous montre un pkg à 2 étages ???

    Je n’y comprends plus rien.

  • les permis ont semble t’il été déposé (mais l’opposition ne les a pas vu comme vous pouvez vous en douter)
    ils seront visibles au moment de l’enquête publique
    dans tous les cas de figure, il manque un étage de parking a minima
    200 à 300 places, et encore davantage si l’on y ajoute les besoins liés aux 4800 m2 de la place Sémard
    Ré écoutez la bande son du conseil municipal du 8 mars et vous comprendrez à quel point il est aisé d’avoir des informations claires sur ce projet
    mais compte tenu des enjeux financiers, cette manière de faire n’est, malheureusement, pas surprenante

  • Tout à fait d’accord, le projet initial avec :
    une coulée verte vers le Baltard
    des logements sociaux pour faire de la mixité sociale
    28 000 m2 et non 33 000 m2
    7 millions d’euros de retour pour la ville sous forme d’un équipement public à choisir
    une architecture équilibrée

    je me lève et j’applaudis
    .
    mais aujourd’hui le carrosse s’est transformé en citrouille et le prince charmant en crapaud
    et nous avons la désagréable impression de s’être fait plumé

  • @ Arena
    nous avons reçu le dossier pour un conseil municipal prévu mercredi 26 mai de 19H à 21H Salle Watteau
    le parking est de 530 places sur 4 niveaux
    je corrige mon blog

  • Autre information : aucune création de places de stationnement dans le projet de la Place Sémard. Les 60 logements devront émarger sur le parking « mutualisé »
    et si vous voulez comprendre comment c’est possible : la démonstration par Eiffage
    cf http://m.gilles.free.fr/documents/urbanisme/2010%20-%20Evaluation%20de%20la%20capacit%e9%20du%20projet%20de%20parking%20-%20Sareco.pdf

  • L’enquête publique dure cinq semaines.
    A l’occasion de cette enquête, la mairie a l’obligation de mettre à disposition des habitants tous les éléments du projet et ce dans les moindres détails : plans, volumétries, stationnements, logements sociaux, équipements publics, aménagements de voierie,et tout cela dans le cadre d’un budget crédible et précis. Sans parler des dispostions pendant la durée du chantier.
    Quand commence vraiment cette enquête ? Il était prévu qu’elle se déroule dans le courant du printemps. Le respect des engagements voudrait qu’elle commence le 20 mai pour se terminer au plus tard fin juin (je rappelle que le 21 juin, c’est l’été et que les vancances scolaires commencent début juillet). Le maire, conscient d’un dérapage possible, a parlé lors du dernier CM d’une reprise de cette enquête à la rentrée : peut on confirmer cet engagement ? Est il crédible ?

  • J’espère que tous les documents transmis sur un clé USB (CM de Lundi dernier) seront mis à disposition de tous sur le net.

  • ce n’est pas une clé mais un DVD
    4,03 Go pour 47 fichiers
    mis à disposition sur le net par la mairie ?
    sur mon site je ne peux mettre qu’un Go
    une autre solution ?

  • J’ai 100 Giga de dispo sur mon espace web

  • Peut on rappeller les accords financiers entre la Ville et l’aménageur pour son étude actuelle selon les cas : que le projet aboutisse ou non ?

  • J’ai écouté la bande concernant l’enquête publique projet cité des affaires (que je propose de dénommer dorénavant « Cité Eiffage ») : le maire est effectivement très évasif sur les conditions et le planning de réalisation de l’enquête publique. Il dit -soufflé par le DGS ?- 15 juin, puis après 7 juin, puis prenant conscience après une intervention de M Devinck, que nous entrons en juillet dans une période de vacnces scolaires, il ajoute que l’enquête pourrait reprendre au mois de septembre (si le Préfet l’accepte )…Comme le dit Michel GILLES, je commence à penser que dans cette affaire, on nous enfume réellement : je ne sais pas où l’on va !
    Le document de l’enquête qui sera porté à la consultation du public sera accessible aux élus dès le 26 mai. A cette occasion, on pourra peut être commencer à y voir clair dans un projet particulièrement embrouillé à ce jour.

  • Puisque l’on a décidé de faire de l’humour, je propose qu’à côté du Pavillon Baltard, on désigne l’ouvrage comme « la tour Eiffage » 😉

    Et ne perdons pas une occasion de nous cultiver :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Baltard
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Eiffel

  • Eh bien continuons : le futur parc de stationnement s’appellera le « parc Eiffage », puisque l’essentiel de sa capacité d’accueil lui sera réservé!

  • N’oublions pas aussi une stèle en l’honneur du PDG d’EIFFAGE sur la place de la Mairie !

  • Soyons sérieux : je recommande le billet de Michel GILLES -sur son blog- concernant le stationnement dans le cadre du projet d’aménagement du Pôle RER A. C’est trois cents à quatre cents places qui pourraient manquer ! Ce qui est particulièrement hallucinant, c’est le traitement de la question place Sémard et des logements sociaux que la RATP a prévu y construire: l’avenue Gambetta va être totalement congestionnée. Or celle-ci est prise d’assaut, en période scolaire, par les parents d’élèves de Montalembert.

  • surtout que la rue gambetta est la seule rue de nogent qui reste gratruite, rue de fontenay devenue zone bleue, où vont se garer les parents d’élèves et les professeurs ?

  • Voir sur le blog de Michel GILLES, le billet intitulé : « derniers jours avant la mise en fourrière »…Très documenté et inquiétant.

  • A 23 Bruno Morfin:
    Michel GILLES et Bruno Morfin COMMENCENT à se demander si on ne se fait pas « enfumer »
    Vous en êtes encore là! Pour moi, la question ne se pose pas depuis longtemps, ce n’est pas de l' »enfumage », vous êtes bien trop polis.
    >>> Lorsque vous écrivez que le Maire a pris conscience de la période scolaire sur une intervention de Michel Devinck , c’est une plaisanterie ou quoi ???
    JPM emploie les mêmes méthodes que Nungesser, la période n’a pas été fixée par hasard. Quant à la prolongation, on verra s’il a botté en touche en répondant à Michel Devinck:
    1) Si la demande est faite au préfet;
    2) Si elle est acceptée;
    Et ce que vous ne saurez jamais, c’est si cette demande ne fera pas l’objet d’un accord préalable pour qu’elle soit refusée.

  • je trouve pour ma part que c’est un très beau projet qui permet de détruire cet affreux parking….le projet ne coûte pas un rond à la ville….c’est un très bon montage…je ne comprends pas tant d’hostilité…

    C’est très positif pour la ville

  • c’est un très bon montage…je ne comprends pas tant d’hostilité…
    voir mon commentaire n° 10
    http://www.nogent-citoyen.com/bref-retour-sur-le-conseil-municipal-du-10-mai-18/05/2010.html#comment-11105

    Un beau projet pour la ville et ses habitants s’est transformé en beau projet pour Eiffage et ses actionnaires
    Attendez de voir le dossier de l’enquête publique et nous en reparlerons

  • à 32 Albane: lorsque, à l’époque pas si lointaine, le projet de consruction du parking a été présenté, lui aussi était présenté comme très beau par ses promoteurs et architectes!!
    Les critiques sur le nouveau projet portent principalement sur sa volumétrie, présentée tendancieusement en comparaison avec le parking (voir le montage photo du blog << cestcommecaanogent.over-blog.fr << )
    et aussi sur la bétonisation de la place Pierre Sémard. Vous avez le droit d'aimer ce projet, mais avant de s'engager, il est préférable de bien connaitre.
    Comme l'écrit Michel Gille, attendons l'Enquête Publique. Bien que j'ai de sérieux doute sur la prise en compte, sauf à la marge, des observations qui seront portées sur le registre, le projet est "ficelé"

  • A 19
    Comment peut on avoir accès à ce DVD ?

  • Toutes ces informations seront surement en ligne très prochainement sur le site de la ville
    on ne peut pas imaginer le lancement d’une enquête publique sans informer complètement les Nogentais sur le projet qu’ils doivent approuver

  • Le maire a déjà, je le cite « été au delà de la démocratie participative » il ne pourra que continuer dans cette voie et exposer le dossier sur le site de la ville, comment en douter?

  • Des dossiers d’information seront également en ligne sur ce site (http://www.ville-nogentsurmarne.fr) à partir du 14 juin…

  • Au fure et à mesure que le dossier EIFFAGE avance, de nouveaux faits apparaissent : on ne sait toujours pas si une exposition, avec maquettes, se déroulera dans le hall du RER ou en mairie…
    On découvre que l’enquête publique -qui démarrera le 14 juin- ne pourra pas reprendre au mois de septembre (contrairement à ce que le Maire avait laissé entendre)…On apprend aussi qu’EIFFAGE (dont on connaissait le savoir faire) maîtrisait parfaitement les techniques pour amortir les vibrations (cf le RER à Nanterre) avant les premiers plans soumis à la Ville de Nogent ! Or EIFFAGE, après avoir été désigné comme aménageur a complètement revu son plan initial à ce motif ! la Ville de Nogent a été abusée sur ce sujet (voir le détail de cette affaire sur le site de Michel GILLES). Nous devons exiger le retour au projet initial : le seul qui avait receulli un certain consensus !

  • Que font les verts pour défendre le cadre de vie nogentais ?
    On ne les entends pas , même chose pour les socialistes au conseil…
    Jouent ils la politique du pire ?
    Drôle de conception de la vie locale et de la défense de leurs concitoyens…
    On rentends plus parler aussi de marc ARAZI, fait il encore partie de la majorité municipale ? L’association des côteaux est définitivement morte !
    Le seul à s’impliquer sur le projet RER A est Michel GILLES: c’est un fait (on est d’accord ou pas). Il mouille sa chemise, comme on dit. Mme Lahmer et Europe Ecologie s’occupent du conservatoire ! Les verts ne font rien à Nogent. Décevant.

  • Concernant l’Association du Côteau (devenu ADN) Bruno Morfin est mal renseigné, allez sur leur site et vous connaitrez leurs démarches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *