Société | Nogent-Sur-Marne | 18/05/2010
Réagir Par

Bref retour sur le conseil municipal du 10 mai

Près de 3 heures de débat ont nourri le conseil municipal du 10 mai en présence de deux-tiers des conseillers municipaux et d’une trentaine de citoyens. Parmi les principaux sujets : le projet d’aménagement du pôle RER A, l’installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance, la première décision modificative du budget primitif 2010, la composition du comité de suivi de la décontamination du site Marie Curie, la transaction soldant les coûts de construction de l’école Léonard de Vinci et encore la préparation d’un plan de prévention pour les glissements de terrain…

Plusieurs questions ont fait l’objet d’articles à part entière : le projet RER A, la vidéosurveillance, le comité de suivi de décontamination du site Marie Curie et le Plan de prévention des risques de mouvement de terrain. Sont donc résumés ici quelques autres points de la séance.

Première décision modificative du budget 2010

Premier point à l’ordre du jour : la décision numéro 1 de dépenses et recettes modificatives par rapport au budget primitif 2010 voté fin mars. Dans la colonne dépense, une subvention complémentaire de 28 000 € à la double crèche parentale des Petits canotiers et des Petits moussaillons. Une subvention  exceptionnelle qui n’a pas été inscrite dans le budget primitif afin d’acter le fait que l’association s’engage à rationnaliser ses dépenses d’ici 2011. L’association a ainsi décidé de fermer durant le mois d’août et procédé au licenciement de deux personnes. Une seconde subvention, de 12 000 €, concerne le futur restaurant-boutique d’insertion La mosaïque des saveurs qui ouvrira début juin au 147 ter boulevard de Strasbourg. Une enveloppe exceptionnelle de 10 000 € a également été débloquée pour désinfecter, suite à une mise en demeure préfectorale, une habitation qui accueillait une trentaine de chats ! Dans la colonne recette, 28 000 € supplémentaires ont été inscrits, correspondant aux recettes de sponsoring événementiel (Animaflore, Médiévales…) de plusieurs sociétés comme Veolia, Suez, le Siaap, EDF et GDF, dans le cadre d’une convention municipale.

Voir le détail de toutes les dépenses et recettes de cette première décision modificative du budget primitif 2010 de Nogent sur Marne (cliquer sur le tableau à droite pour agrandir) et/ou écouter la partie du conseil concernant ce sujet, de la minute 19:18 à 35:05.

Sur ces questions, le PS (groupe Progrès et solidarité) s’est abstenu, tandis qu’au sein du groupe Nogent avec vous (opposition divers droite), Michel Gilles, Michel Devynck et Marie-Anne Montchamp (par procuration) ont voté pour les recettes et contre les dépenses, indiquant que le chapitre 65 (comprenant les subventions aux associations) avait déjà augmenté de 5 % dans le budget primitif et que celui des fêtes et cérémonies dérapait également.

Solde de tout compte pour la construction de l’école Léonard de Vinci

Concernant les décisions juridiques, la ville a voté le protocole transactionnel avec la SAIEM (société d’économie mixte de la ville) et la SCET (société de conseil filiale de la SNI, auprès des collectivités territoriales) relatif au contrat de mandat de maîtrise d’ouvrage pour la construction du groupe scolaire Léonard de Vinci. Ce protocole acte le dépassement de 2,8 millions € par rapport aux 9,7 millions prévus initialement. Un dépassement justifié par le maire, Jacques JP Martin, en raison de modifications-améliorations apportées au projet comme par exemple la couverture de la cour de maternelle, ainsi que de l’étalement dans le temps du projet. Michel Gilles, Michel Devynck et Marie-Anne Montchamp (via son pouvoir) ont voté contre, indiquant qu’ils ne pouvaient régulariser la situation sans avoir davantage d’éléments techniques sur l’origine des dérapages et réclamant un suivi plus strict des coûts.

La rue de Fontenay passe du département à la commune

Une décision qui a fait l’unanimité : le déclassement du domaine départemental pour passer dans le patrimoine communal de la rue de Fontenay, après sa remise en état par le département durant l’été 2009.

Adhésion de la commune au SIFUREP (syndicat funéraire)

Pas de vagues non plus concernant l’adhésion de Nogent sur Marne au syndicat intercommunal funéraire de la région parisienne (le SIFUREP) dont Le Perreux sur Marne (qui se trouve en communauté d’agglomération avec Nogent) est déjà membre. Thérèse-Marie Thomé a été désignée comme représentante de la ville au sein de ce syndicat, en tant que titulaire et Catherine Matruchot comme suppléante.

Nouvelle représentation au sein du CLIC

Ont également été désignés de nouveaux représentants de la commune au sein du CLIC (Centre local d’information et de coordination pour les personnes âgées), à savoir la nouvelle directrice du CCAS de Nogent sur Marne, Muriel Bernaville, et la conseillère municipale Thérèse-Marie Thomé. (En savoir plus sur le CLIC)

Pour retrouver l’ensemble des décisions votées lors de ce conseil municipal, voir le relevé des décisions officiel et/ou écouter la séance. Prochain conseil : le lundi 7 juin à 20 heures à la Scène Watteau.

Voir aussi le Procès Verbal complet de ce Conseil municipal

21 commentaires pour Bref retour sur le conseil municipal du 10 mai
  • sur le budget supplémentaire, il faut noter que le budget des « Fêtes et cérémonies » augment de +60% ! La campagne des cantonales est lancée !
    .
    sur le dérapage de 2,9 millions d’euros du coût de Léonard de Vinci, cela mériterait une analyse détaillée des causes et une information du conseil municipal et des habitants.
    La mise en place d’un véritable contrôle de gestion devient urgent au moment où les communes vont devoir gérer leur budget avec rigueur.
    En particulier , il conviendrait que les engagements pris par la ville de Nogent dans le cadre du contrat sur le pôle RER A ne donnent pas lieu à de nouveaux dérapages. Sinon ce projet va nous coûter cher.

  • Par construction le projet RER A ne coûte rien à la ville…rien en lui appartient dans cette opération…

  • rien ne lui appartient

  • voir article 15 du contrat
    http://m.gilles.free.fr/documents/urbanisme/contrat-1.pdf
    démolition, dépollution, aménagements à la charge de la ville (…couvert par le PLD sous réserve de non dépassement)

  • le seul risque possible pourrait concerné la dépollution mais il est indiqué que la ville a réalisé une étude des sols qui lui permet de signer ce document…pour les autres travaux il n’y a rien de très compliqué…

    Il faut arrêter de critiquer de manière systématique ce projet qui a certainement des points faibles comme tout projet mais si on fait le net entre les points forts et les points faibles il n’y a pas photos….Sauf erreur de ma part, le PS a voté ce projet c’est dire

  • art 15 peu d’incertitude les travaux semblent peu compliqués et facilement évaluables… seule possible incertitude concerne l’éventuelle dépollution mais une étude des sols a été effectué ce qui a permis à la mairie de signer le document

    beau projet. Pourquoi le critiquer autant il va apporter beaucoup à la ville en terme de dynanisme…il permet également de se débarrasser du pkg

  • @david, thomas, albane ont le même gravatar dans la colonne des commentaires récents => même ip. Enlevez votre e-niqab on vous a reconnu !!

    • @Arena : Le gravatar n’est pas lié à l’IP mais à l’adresse e-mail indiquée au moment de la saisie du commentaire… qui peut être fictive. Un gravatar différent n’est en aucun cas un indice d’un contributeur différent. La multiplication des identités est une pratique courante, ici comme ailleurs.

  • beau projet. Pourquoi le critiquer autant
    que nous ayons tous envie de voir disparaître cet affreux parking est une évidence
    que nous souhaitions installer de l’activité économique est une certitude
    en revanche, autant le projet initial était alléchant avec :
    * une architecture élégante et respectueuse du site
    * une coulée verte pour descendre vers le Baltard
    * une vraie mixité pour sortir enfin Nogent de sa politique de ghetto
    * un montage financier équilibré qui rapportait à la ville un équipement public (valeur 7 millions d’euros)
    autant le projet actuel est décevant :
    * exit la coulée verte
    * exit la mixité sociale
    * exit l’équipement public
    * des immeubles « branchés au ciel » qui atteignent 33 m sur l’avenue de Joinville et 19 m sur la place Sémard
    * une hypertrophie du projet avec 5000 m2 supplémentaires (sans concertation !) qui portent le total à 33 5880 m2
    * un parking très largement sous-dimensionné auquel il manque a minima 300 places
    * un montage financier douteux (et c’est un euphémisme !)
    ,
    Un beau projet pour la ville et ses habitants s’est transformé en beau projet pour Eiffage et ses actionnaires
    Attendez de voir le dossier de l’enquête publique et nous en reparlerons

  • lire 33 580 m2 (c’est déjà beaucoup trop !)

  • @Arena
    Enlevez votre e-niqab on vous a reconnu !!
    le plus simple serait que chacun s exprime à visage découvert

  • Nulle intention de ma part de faire le malin ! 🙂

  • david, albane, andré, pierre, paul ou jacques…je suis un nogentais ordinaire inconnu….je représente de nombreux nogentais qui sont globalement en phase avec la actions de la municipalité en place qui est particulièrement dynamique sur de nombreux dossiers…

    Je trouve votre site et les informations transmisses par Michel Gilles toujours au top et toujours très intéressantes….c’est un vrai mine pour qui s’intéresse à sa ville !!

    Je vous trouve juste un peu trop critique et trop souvent pas assez constructifs et pragmatiques….

    Pour le projet RER A, il est sûr que les discussions avec Eiffage ont dû être difficile (c’est pas des bisounours)….mais il me semble que ce projet qui ne coûte rien à la ville est positif pour l’avenir de la commune..
    Le PS a-t-il voté le projet ?

    Attendons l’enquête publique

    A bientôt

    • @David

      Attention à ne pas confondre le contenu éditorial du site, qui ne se veut ni critique ni constructif mais simplement neutre et informatif, avec les commentaires laissés librement par les visiteurs, qui sont clairement séparés. Michel Gilles ou Arena ne font pas partie de l’équipe éditoriale permanente du site. Leurs commentaires sont les bienvenus ici comme tous les autres, mais ce n’est pas plus et pas moins « leur » site que le vôtre.

  • Qu’est ce que cela veut die : ne coûte rien à la Ville ? En êtes vous sûrs ? Combien de croissance démographique ? La population sur ces six dernières années se développe à grand rythme (cf les listes électorales et les projets immobiliers en cours…)Or cette évolution non maîtrisée n’est pas sans conséquence : stationnement, places en crèches, capacité d’acueil dans les écoles etc. La ville s’était engagée en 2008 à mettre en chantier un PLU pour maîtriser cette évolution. Cette politique à courte vue est quelque part irresponsable et préfigure des hausses d’impôts qui seront nécessaires pour rattrapper les retards en équipements publics. Gouverner , cest anticiper. Quand le commentateur15 parle d’être en phase avec cette politique municipale, cela n’engage que lui et les futures élections seront pour tous un test d’adhésion ou pas. Ainsi en est il de la démocratie.

  • Tient, AM Montchamp n’assistait pas au conseil du 10 mai, j’espère qu’elle n’était pas souffrante.

  • @dixneuf
    Soyez rassuré, notre députée va très bien
    elle prépare activement l’élection primaire au sein de l’UMP qui devrait conduire à l’investiture de Dominique de Villepin
    En revanche, je suis beaucoup plus inquiet du côté de la majorité municipale où les absences se multiplient

  • @Michel Gilles
    Notre MAM locale aurait elle un destin national ?

  • En période de crise financière, les spéculateurs s’en donnent à coeur joie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *