Société | Nogent-Sur-Marne | 11/01/2010
Réagir Par

Eurodéputation : partie remise pour Marie-Anne Montchamp

Marie-Anne Montchamp Photo Marie-Anne MontchampDans le cadre du traité de Lisbonne, entré en vigueur en décembre 2009, la France dispose de deux députés supplémentaires au Parlement Européen, ce qui a entraîné ces dernières semaines un véritable casse-tête pour désigner ces personnes en dehors du temps électoral officiel. Une équation que Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale, a eu le privilège de devoir résoudre en désignant, au sein de l’hémicycle, un élu issu du groupe majorité présidentielle et un de l’opposition –  proposition peu appréciée des Verts dont le score s’est fortement rapproché du PS lors des dernières Européennes (PS et Verts ont du coup décidé de ne proposer personne). A droite, la décision a été prise de proposer le poste à l’un des députés privés de circonscription aux prochaines législatives (suite au redécoupage de la carte électorale). Sur une douzaine de personnes concernées, trois-quatre, dont Pascal Clément et Marie-Anne Montchamp se sont déclarés volontaires et ont commencé à faire campagne (Le journal Le Monde avait consacré un large portrait à la députée de la septième circonscription la semaine dernière). Les primaires devaient se dérouler demain matin et la désignation officielle avoir lieu mercredi 13 janvier. Sauf qu’il en a été décidé autrement vendredi dernier. Le gouvernement a finalement décidé d’attendre la conférence intergouvernementale qui se déroulera courant mars à l’initiative de l’Espagne actuellement en charge de la présidence de l’Union européenne. La désignation des deux nouveaux députés européens français, qui dans un premier temps ne seront qu’observateurs, est donc reportée.

Voir aussi les différents articles publiés sur cette question sur le site Euractiv

Cet article est publié dans avec comme tags , , , , ,
Un commentaire pour Eurodéputation : partie remise pour Marie-Anne Montchamp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *