Société | Nogent-Sur-Marne | 08/04/2010
Réagir Par

Fibre optique à Nogent, quoi de neuf ?

Lancé depuis 2008 dans le cadre du SIPPEREC (syndicat en charge des questions télécoms, auquel adhère la commune), le projet OPALYS (réalisé par une filiale de SFR) avance à tout petit pas.  «Aucun logement n’est encore raccordé à Nogent sur Marne mais les premiers devraient l’être d’ici cet été», indique Catherine Dumas, porte-parole du Sipperec. Un état d’avancement loin des objectifs annoncés en 2008, qui prévoyait des premiers raccordements dès la fin 2008. Rien n’exclut en revanche les initiatives privées d’autres opérateurs.  Et peut-être est-ce finalement de ce côté que le très haut débit s’imposera à Nogent, au vu des récentes évolutions de ce marché… (pour ceux qui ont du mal avec les notions techniques d’ADSL, fibre optique, haut débit, très haut débit… voir précédent billet sur ce sujet, écrit au moment des municipales de 2008)

Les projets d’implantation se sont en effet accélérés au niveau national depuis février dernier, date à laquelle l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a entériné les modalités d’implantation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire, en distinguant trois types de zones : très denses, moyennement ou peu denses. Nogent sur Marne figure dans la zone 1, très dense tandis que Le Perreux sur Marne figure dans la zone 2, moyennement dense.

Concurrence préservée entre les différents opérateurs

Afin d’éviter que l’opérateur qui installera la fibre optique en conserve le monopole des services (comme France Télécom historiquement), l’ARCEP a imposé d’emblée la pose de plusieurs fibres,  chacune dépendant d’un des quatre opérateurs de fibre optique (Numéricable, Orange, Neuf-SFR et Free) à condition que ces derniers en aient fait la demande et en paient le prix. Les clients pourront ainsi choisir leur opérateur, indépendamment de celui qui a installé la ligne. Hostile à cette solution au départ, Orange s’y est finalement rallié et a annoncé qu’il investirait 2 milliards € dans cette technologie d’ici à 2015. L’opérateur a précisé ses priorités en matière de déploiement, parmi lesquelles figurent les zones très denses de l’agglomération parisienne (dont Nogent sur Marne fait partie). Dans les zones moyennement denses, seront privilégiés des partenariats entre opérateurs pour partager investissement et risque. Orange et SFR ont montré l’exemple en s’associant dans les villes de Bondy et Palaiseau.

Orange dans les tuyaux à  Nogent sur Marne ?

Lors des réunions de quartier Beauté-Baltard, le 6 avril, puis Nogent Village le 7 avril, le maire a laissé entendre qu’une opération était en attente sur Nogent, qui pourrait venir de l’opérateur historique (c’est-à-dire Orange, ex-France Télécom), sans toutefois indiquer à quelle échéance ni détailler le cadre dans lequel s’effectuerait ce déploiement. Il a précisé en revanche que les secteurs pavillonnaires ne seraient pas les premiers servis. De son côté, la direction régionale de Orange-France Télécom, via son porte-parole Philippe Wolak, précise que « Le directeur régional et le directeur des relations avec les collectivités locales du Val de Marne de la direction régionale Ile-de-France Sud et Est de France Télécom Orange vont rencontrer la mairie de Nogent sur Marne avant la fin du printemps pour apporter toutes ces précisions, avec un maximum de points sur lesquels elles avanceront sur un mode de concertation. »

En attendant, du haut débit pour tous ?

Le maire a également rappelé que sa priorité était toutefois de permettre un vrai haut débit dans tous les quartiers de Nogent, ce qui n’est pas tout à fait le cas pour le moment. Certaines zones comme le quartier du bois sont en effet situées trop loin du répartiteur. Techniquement, des solutions sont possibles pour améliorer la connexion ADSL des quartiers éloignés répartiteurs (pour rappel, Nogent dépend de deux répartiteurs dont l’un se trouve à Fontenay sous Bois, l’autre au Perreux sur Marne) qui consistent à permettre aux opérateurs d’amener de la fibre optique jusqu’aux sous-répartiteurs.

100 % fibre optique ou panaché ?

Toutefois,  la question fait débat de savoir si favoriser un meilleur haut débit grâce à cette solution n’entravera pas le déploiement futur de la fibre optique. Les opérateurs alternatifs (c’est- à-dire les concurrents d’Orange) préfèrent repartir à pied d’égalité sur la fibre optique. Poussée par l’Autorité de la concurrence, l’ARCEP a tranché en faveur de ces derniers en recommandant de réserver cette solution aux seules zones non dégroupables (ce qui n’est pas le cas de Nogent) et a invité les collectivités territoriales à n’y pas recourir lorsqu’un projet de fibre optique est déjà en cours.  De son côté, la DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) préconise en revanche de couvrir 80 % du territoire en fibre optique, 5 % via les sous-répartiteurs et 15 % en très haut débit mobile (4G). La délégation en a évalué le coût de revient à 18 milliards € dont 8 milliards € émaneraient de financements publics tandis que le 100 % fibre optique reviendrait à 30 milliards € dont 15 milliards € de financements publics.

Le plan fibre optique du Val de Marne

En parallèle au déploiement de chaque commune, le Conseil général du Val de Marne a lui aussi lancé son plan fibre optique et devrait investir 30 millions € pour interconnecter ses bâtiments du département.

Pour en savoir plus

Sur le haut débit à Nogent sur Marne

Sur le haut débit et très haut débit en général

Cet article est publié dans , avec comme tags Commerces - Economie, FB, , Nogent
34 commentaires pour Fibre optique à Nogent, quoi de neuf ?
  • Bravo pour cette synthèse. Il est pourtant dommage pour Nogent on n’ayons qu’un grand flou bien peu artistique !!!

    La DSP OPALYS a été signée en janvier 2007 avec engagement de fibrer 10% des logements en 2 ans soient en janvier 2009 (voir la DSP sur mon blog)

    Ensuite le délégataire qui a reçu 3M€ d’argent public pour ces 10% n’a aucun engagement de déploiement, sauf à réinvestir les bénéfices qui risquent d’être fort maigre.

    A Nogent, la vrai question des politiques est de savoir si l’argent public doit aller à un Internet décent pour tous ou si l’argent public va à la fibre pour quelques un comme a été conçu OPALYS.

    Concrètement pour Nogent

    Nogent a été classé artificiellement zone dense car un projet (OPALYS) existe. Mais la zone est très peu dense et n’intéressera pas de sitôt les opérateurs sans subvention publique.

    « Permettre un vrai haut débit dans tous les quartiers de Nogent » comme le dit le Maire couterait 300K€ environ via une solution ADSL. Le FTTH couterait au moins 3M€ et aucun opérateur ne sera intéressé de sitôt à fibrer les pavillons et les zones les moins denses de Nogent.

    Il est donc dommage que les 300K€ aient été gaspillés dans OPALYS, d’autant plus que pour l’instant seul SFR a indiqué qui fournira un service…Si OPALYS ne servait qu’à subventionner SFR, cela serait dommage…

    Mais si le Maire retrouve 300K€ alors sa priorité pourrait être remplie facilement

  • CORRECTIF
    Bravo pour cette synthèse. Il est pourtant dommage pour Nogent, que nous n’ayons qu’un grand flou bien peu artistique !!!

    La DSP OPALYS a été signée en janvier 2007 avec engagement de fibrer 10% des logements en 2 ans soient en janvier 2009 (voir la DSP sur mon blog)

    Ensuite le délégataire qui a reçu 3M€ d’argent public pour ces 10% n’a aucun engagement de déploiement, sauf à réinvestir les bénéfices qui risquent d’être fort maigre.

    A Nogent, la vrai question des politiques est de savoir si l’argent public doit aller à un Internet décent pour tous ou si l’argent public va à la fibre pour quelques un comme a été conçu OPALYS.

    Concrètement pour Nogent

    Nogent a été classé artificiellement zone dense car un projet (OPALYS) existe. Mais la zone est très peu dense et n’intéressera pas de sitôt les opérateurs sans subvention publique.

    « Permettre un vrai haut débit dans tous les quartiers de Nogent » comme le dit le Maire couterait 300K€ environ via une solution ADSL. Le FTTH couterait au moins 3M€ et aucun opérateur ne sera intéressé de sitôt à fibrer les pavillons et les zones les moins denses de Nogent.

    Il est donc dommage que les 300K€ aient été gaspillés dans OPALYS, d’autant plus que pour l’instant seul SFR a indiqué qu’il fournira un service…Si OPALYS ne servait qu’à subventionner SFR, cela serait dommage…

    Mais si le Maire retrouve 300K€ alors sa priorité pourrait être remplie facilement.

  • «Aucun logement n’est encore raccordé à Nogent sur Marne mais les premiers devraient l’être d’ici cet été»

    Une fois la fibre raccordée, il faudra ensuite qu’un opérateur propose des service très haut.
    OPALYS étant pour l’instant monofibre, Free ne proposera pas de service puisque l’offre free s’appuie sur fibre dédiée
    SFR devrait s’engager à fournir une offre.
    Orange se concentrera probablement sur des zones à plus fort potentiel. Se raccorder à Nogent pour 1000 logement?

  • 10000 lignes de Nogent sur 13000 sont raccordées à Fontenay. Les statistiques de débit sont en bas de la page

    http://www.degroupnews.com/carte-nra-adsl/ile-de-france/val-de-marne/fontenay-sous-bois/94033FNY.html

    Sur ces 10000 lignes, 25% ont un débit insuffisant ou qui sera insuffisant d’ici 5 ans.
    Environ 2500 logements de Nogent seront dans la préhistoire du numérique d’ici 3 à 5 ans, si les pouvoirs publics n’agissent pas.

    Pour l’instant les déclarations du maire restent incantatoires.

  • Réunion de quartier du 6/10/2009 :

    Fibre optique : premiers raccordements en 2010
    A propos de la fibre optique, réclamée par un riverain, c’est l’Arlésienne ! a résumé Jacques J-P Martin. « Nous avons perdu un an pour savoir où installer l’armoire de répartition, initialement prévue en haut de l’escalier de la Corniche et qui finalement se tiendra au niveau du Mille Club, à côté de l’église. Les premiers raccordements devraient avoir lieu début 2010 dans le quartier proche, avant une seconde phase dans les hauts de Nogent, mais il faudra encore 3-4 ans pour couvrir 70 % du territoire nogentais. En attendant, le signal ADSL devrait être renforcé afin que les habitants du bout de l’avenue de Joinville puissent se connecter à Internet dans de meilleures conditions qu’actuellement. »

    Entre les déclarations du Maire en Octobre 2009 qui parle de début 2010 et ce post qui parle de l’été, on a perdu 6 mois!!!
    Le Maire parle de 70% de couverture en 3/4 ans, alors que la DSP OPALYS parle de 30% de couverture en 20 ans.

    On nage en plein délire

  • Je viens de compléter l’article suite à la réception d’une réponse d’Orange concernant l’état d’avancement de ce projet.

  • « Il faut sauver le projet Vidéo protection »

    * Le projet vidéo protection souffre cruellement d’un manque d’infrastructure réseau (et oui des caméras toutes neuves avec de fortes résolutions réclament des débits « ad-hoc »). Le salut pour sauver le projet vidéo réside-t-il dans l’appel au secours fait à l’opérateur historique (qui est un opérateur, fut-il historique, parmi d’autres) ?

    A preuve du contraire, mes conclusions en lisant entre les lignes :

    * Il n’y a pas de chef de projet ou « Monsieur Fibre » dédié à ce projet STRATÉGIQUE au sein de la commune :
    — quel suivi & communication sur ce sujet avant et depuis la signature de la D.S.P. Opalys (SFR) il y a 3 ans ?
    — POS/PLU : obligation pour les nouvelles constructions à venir à être fibrées jusqu’au trottoir/fourreau lorsqu’il existe ?
    — Planning du fibrage pluriannuel : objectif 100% FTTH ?
    — Livrables de la commission « ad-hoc » NTIC créée en Nov 2009 ?

    * France Telecom (FT / Orange) semble proposer du VDSL2 et non du FTTH, ce qui ne correspond pas aux recommandations de l’ARCEP. Si option VDSL2 retenue, étant donné l’accroissement de la demande en débit, je vous fiche mon billet que cette solution sera obsolète quand opérationnelle car déjà en deçà des besoins.

    * Quelle urgence à faire entrer un deuxième intervenant s’il n’y a aucune coordination entre Opalys et FT (pas de chef de projet). Allons nous passer de l’arlésienne à la cacophonie ?

    * Seul un fibrage FTTH est une solution pérenne :
    — Opalys (qui n’a visiblement pas l’assentiment du maire) !
    — Eventuelle alliance France Telecom/Opalys (SFR) : technologies compatibles (GPON vs P2P) ? va-t-il falloir déployer deux fibres jusqu’à chaque domicile, deux boitiers de raccordements par adresse etc … ?,
    — Partenariat Public/Privé pour un réseau FTTH Nogentais sans couture = la solution la plus propre ?

    Je vous renvoie sur la page forum dédié à ce sujet :
    http://www.nogent-citoyen.com/forum/topic/fibre-optique

    ou la page de discussion facebook
    http://www.facebook.com/home.php?#!/topic.php?uid=332612279331&topic=15869

    @dkirsner, Nogent dans une zone dense ou peu dense reste quand même limitrophe à Paris et ne peut qu’offrir une offre de même niveau …

    (voir wikipedia pour les abréviations et acronymes)

  • @fibre optique

    Zone dense ou non dense

    Les opérateurs n’investiront que dans les zones très denses, au moins pendant les 5 prochaines années…sauf subvention publique.

    La raison est simple : l’amortissement des coûts des travaux publics nécessaires à un immeuble de 15 appartements est deux fois plus lent que pour un immeuble de 30 appartements.
    Quand aux pavillons : forget it.

    Et comme il y a en France environ 5 millions de logements en zones très denses, les opérateurs vont gérer d’abord ces 5 millions de logements.

    L’investissement pour ces 5 millions de logements rentables sera de 5milliards environ…et Orange-France Telecom 2 milliards dans la fibre d’ici 2015 http://www.orange.com/fr_FR/finance/communiques/cp100210fr2.jsp

    En synthèse le FTTH à Nogent ne peut réellement décoller des fonds publics.

    N’oublions pas que l’investissement OPALYS a été fait avec 25% de fonds publics et qu’au-delà des 10% de logements fibrés, OPALYS ne réinvestira que 40% des bénéfices…quand il en fera…

    C’est pourquoi le Maire cherche, à juste titre, d’autres solutions. Espérons qu’il trouve.

  • Avant de parler de solution technique ou de projet de fibre, il me semble nécessaire de revenir aux fondamentaux. A savoir :
    * Quelle sont les besoins de la commune et de ses habitants?
    * Quelle est la stratégie du Maire et du conseil municipal?

    On peut regretter qu’aucune concertation n’ait eu lieu avec les habitants, car le futur des télécom qui engage la commune sur 20 ans me semble au moins aussi important que les crottes de chien ou des rondpoints

    Néanmoins, au détour des petites phrases du Maire et de Monsieur Ippolito, on peut essayer d’esquisser les priorités. Il serait intéressant de faire confirmer ceci par la commission TIC mise en place par le conseil municipal en octobre 2009.

    Voici donc ce que j’en ai compris :
    1. Mise en place d’un réseau pour la vidéosurveillance, en profitant de ce réseau pour raccorder les différents sites de la commune. Le raccordement des sites communaux pouvant servir à optimiser les couts télécom et à mieux équiper les écoles et certains services municipaux. Ce réseau de vidéosurveillance pourrait aussi, à vérifier, faciliter les autres projets fibres car les caméras couvriront toute la commune.
    2. Équipement fibre des quartiers d’affaire, en particulier « Nogent Baltard », pour améliorer l’attractivité de Nogent pour les entreprises
    3. Fourniture d’une qualité de service Internet minimale pour tous les nogentais. Aujourd’hui, 25% des nogentais ont moins de 5Mbits, ce qui sera très vite insuffisant pour accéder à certains sites. Compte tenu de la topologie de Nogent, les quartiers mal desservis sont principalement des quartiers à très faible densité de population qui risquent d’être délaissés par un projet de déploiement de fibre chez l’habitant (FTTH). Ou si le déploiement FTTH dure 15 ans, ces zones mal desservies risquent d’être raccordées dans plus de 10 ans, sauf subvention massive.
    4. Déploiement FTTH : le très haut débit pour tous. Cout estimé entre 3 et 5 millions d’€ suivant le coût de raccordement des zones pavillonnaires. On a déjà donné 300K€ environ à OPALYS pour fibrer les 8% des logements les moins coûteux à fibrer !!!

    A partir de cette stratégie il est alors possible d’esquisser des projets et leur financement.

  • @dkirsner

    Ok avec vous :

    * Quelle sont les besoins de la commune et de ses habitants?
    — Evolution de la criminalité et des incivilités de tout ordre sur les 5 dernières années dans la commune de Nogent ?
    — Pertinence du projet vidéo protection ?
    — Investissement initial ?
    — Topologie du réseau : lignes FT ou fibre dédiée ?
    — Coûts récurrents (pas de bénéfices)

    * Projet FTTH en Partenariat Public/Privé :
    — Optique basse 3 M€ soit 150 K€ à l’année si étalement sur 20 ans.
    — Plan Prévisionnel sur 5, 10, 15, 20 ans : Investissements, Déploiements, Raccordements, Bénéfices.

    Posons en 1er les fondations réseaux sur lesquels s’appuieront demain les applications type vidéo protection (entre autres).

  • L’accès au forum n’est vraiment pas simple…
    La case connexion ne fonctionne pas
    Il faut réénitialiser et au bout de 5/6 fois, cela ne marche toujours pas…
    ce qui est curieux, c’est que parfois la connection se fait automatiquement…
    mystère , mystère…

  • sur votre browser web (butineur), il faut autoriser les cookies pour le site http://www.nogent-citoyen.com !

  • OPALYS a montré que, pour Nogent, investir dans un réseau d’infrastructure était prématuré au vu de la faible densité de population d’une grosse partie de Nogent. 300K€ d’argent public pour 8% des logements les plus rentables et 18 mois de retard au minimum.

    Nogent a probablement intérêt à ce que les opérateurs privés se positionnent avant de chercher à investir lourdement dans le FTTH.

    Les seules zones potentiellement intéressantes pour un opérateur FTTH sont :
    1. La zone Leclerc, avec ses immeubles de grande hauteur et le projet Nogent-Baltard (2012 ?)
    2. La zone des maréchaux pas trop chère à fibrer, mais avec une clientèle moins encleinte à dépenser pour le FTHH
    3. Les immeubles situés le long de la fibre servant à la videosurveillance (2011-2012 environ ?)

    Pour le reste, si les privés ne veulent pas investir à court terme, je vous renvoie à l’ARCEP
    http://blog.kirsner.fr/post/2010/02/27/La-mont%C3%A9e-en-d%C3%A9bit-de-l-Internet-%3A-L%E2%80%99ARCEP-publie-ses-orientations-relatives-%C3%A0-la-mont%C3%A9e-en-d%C3%A9bit-via-l%E2%80%99acc%C3%A8s-%C3%A0-la-sous-boucle-locale :

    « Dans les zones où le déploiement du FttH est prévu à court ou moyen terme (3 à 5 ans), l’ARCEP recommande aux acteurs publics et privés de ne pas déployer de solutions intermédiaires de montée en débit et de concentrer leurs efforts et leurs moyens sur ces déploiements de réseaux à très haut débit FttH. »

    « Là où le déploiement du FTTH n’est pas prévu à court ou moyen terme, l’ARCEP estime que les solutions d’accès à la sous-boucle permettent d’apporter une montée en débit et peuvent donc être mises en œuvre rapidement, notamment par les collectivités territoriales. »

    Et ce ceci est a fortiori vrai dans les zones pavillonnaires et les petits collectifs mal desservis par l’ADSL. Je vous rappelle que c’est l’unique point sur lequel JPPM s’est le plus clairement exprimé.

  • « Nogent a probablement intérêt à ce que les opérateurs privés se positionnent » … dans 20 ans ?

    Le Très Haut Débit est un critère différenciant pour la commune, le fossé est en train de se creuser avec Paris, c’est ce en quoi ce projet est stratégique.

    Et la solution serait de « tirer » de la fibre entre les NRA de Fontenay sous bois et Le Perreux vers les sous répartiteurs de Nogent sur marne ?
    Qui financerai quoi ?
    Pérennité de l’investissement ?
    Conforte le monopole de FT/Orange sur la boucle locale cuivre …

  • Moi , sur ce sujet tres technique et qui dépasse le niveau du café du commerce, je partage complètement l’avis de madame Godin.

  • @dkirsner

    « En synthèse le FTTH à Nogent ne peut réellement décoller des fonds publics. »

    D’où l’intérêt d’un partenariat public privé avec un amortissement des infrastructures sur plus de 20ans (personnellement, je préconise 50 ans). Durée que ne peut se permettre aucune entreprise privée.

    Il y a des subventions mises en place pour le déploiement du FTTH, il faut aller les chercher : Plan de relance, Grand Emprunt, Gouvernement (annonces Fillon et NKM), Région, Département …

    Il faut faire rentrer Nogent sur marne dans le XXI ième siècle !

  • @Picsou

    Arthur Schopenhauer
    « Toute vérité franchit trois étapes. – D’abord, elle est ridiculisée. – Ensuite, elle subit une forte opposition. – Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.  »

    A méditer !

  • @17
    Comme GALILEE !….
    A méditer !

  • @15 : je n’ai pas vu d’intervention de Mme Godin sur ce sujet et je ne vois pas en quoi l’on peut être d’accord avec elle !
    Par ailleurs, celle ci fait une incidente à propos de Galilée. Fort bien, mais je ne sais pas à propos de quoi ?
    Celui qui le premier défendit l’hypotèse de l’heliocentrisme -qui fut débattue voire même condamnée à une certaine époque- fut l’asronome Copernic célèbre citioyen de la Pologne à laquelle nous pouvons particulièrement nous associer en cette pérode tragique pour cette grande Nation.
    Enfin pour ce qui concerne la fibre optique, cela devrait constituer un chapître du PLU que nous attendons à Nogent depuis près de dix ans ! Regardez d’ailleurs le programme de J JP Martin (de 2008), celui-ci est réitéré, un maire adjoint est affecté à l’élaboration de ce document règlementaire (Jean Paul David) : j’ai cru comprendre qu’il n’avait même pas de bureau pour recevoir et travailler ! Contactez le pour savoir comment intégrer cette question dans ce document général sur l’urbanisme de la Ville. Le maire ne délègue rien, il pense pouvoir faire tout tout seul et les grands dossiers de la Ville sont en jachère !

  • @fibre optique et @arena

    Oui la fibre optique et le FTTH sont l’avenir et il faut démarrer le projet au plus tôt.

    Le coût pour les finances de Nogent dépendra :
    • De la date de début du projet
    • De la durée du déploiement (le taux d’intérêt n’est pas nul !!)
    • Du montant des fonds publics récupérables
    • Du montant que le partenaire privé est prêt à mettre

    Et avant de se lancer dans un tel projet, il faut :
    • Faire un bilan sérieux d’OPALYS qui est un projet FTTH en partenariat public privé avec 25% d’argent public sur les deux premières années. Nogent s’est déjà planté deux fois.
    • Voir comment le projet pourra se déployer auprès des logements très mal desservi en ADSL (25% des logements de Nogent ont moins de 5Mbits). En effet, il serait aberrant qu’un déploiement fibre, avec argent public, amène dans 10 ans 75% des logements à 100 Mbits en laissant 25% des logements à moins de 5Mbits.

    « Du montant que le partenaire privé est prêt à mettre »
    Je rappelle que les operateurs privé ont annoncé 3Milliards d’€ d’investissement dans la fibre d’ici 2015. Et c’est une valeur maximale.
    • Or le coût pour fibrer un logement à Paris est 5 à 10 dix moins élevé que le coût pour fibrer un logement à Nogent
    • Les opérateurs vont donc concentrer leur faible investissement là où le coût par logement est le plus faible

  • D’où l’importance de la mobilisation de la municipalité.

  • @dkirsner

    « le taux d’intérêt n’est pas nul »

    * Pas pour tout le monde, les banques se refinancent actuellement à taux zéro !!!

    * Ne pas confondre durée d’emprunt et durée d’amortissement.

  • @arena

    Sauf que si on souhaite un déploiement plus rapide, on risque de devoir emprunter car les recettes de la ville ne sont pas infinies.

    La ville n’amortit rien : elle dépense soit dans le budget d’amortissement soit dans le budget de fonctionnement, tout en équilibrant recettes et dépenses.

    La fibre, c’est de l’investissement. Les travaux de voirie nécessaires à la fibre…je ne sais pas.

  • @ 19
    Je n’ai jamais fait d’intervention à ce sujet. J’ai répondu à @17 et me range à l’avis de Picsou.

  • @dkirsner
    Il faut mettre en balance les différentes solutions (coûts, délais, rentes éventuelles, services rendus, perrenité).
    Les fourreaux (et la fibre, si déployée par la municipalité) ne sont pas des dépenses. En terme comptable, ce sont des immobilisations, partie intégrante du patrimoine de la commune.
    Ne perdons pas de vue que la cible est le FTTH. Si en + le ppp permet à la commune d’en tirer une rente et/ou des revenus, c’est tout benef pour le contribuable.
    Solution à préférer plutôt que de financer une infrastructure type VDSL2 qui sera une perte sèche pour la commune, sans revenus.
    Sans contrainte de financement, j’estime qu’il faut compter un minimum de 5 ans pour atteindre l’objectif 100% FTTH avec un chef de projet dédié et une bonne année pour le montage/dépouillement des appels d’offres.

  • @arena

    Ci joint un courrier du Maire de début 2007 affirmant que le projet FTTH OPALYS ne réglait pas l’accès à Internet des petits collectifs et des pavillons :
    http://blog.kirsner.fr/public/Lettre_Martin_a_SIPPEREC_sur_raccordement_fibre_12-1-07.pdf

    En effet OPALYS ne prévoit que 50% de couverture après 20 ans de déploiement.

    Si on considère un coût de raccordement FTTH moyen pour Nogent de 2000€ par logement, en incluant le génie civil, il faut compter 26M€ d’investissement à comparer à un budget d’investissement 2010 de 20,5M€.

    Bien sûr si on peut réutiliser les fourreaux France Telecom, le budget baisse probablement d’un facteur 5 ainsi que les délais.

    FT est obligé de louer ses fourreaux sous réserve qu’il y reste de la place…et qu’il y ait bien des fourreaux….

    Première étape obligatoire : obtenir la cartographie du réseau France Télécom.

  • Très franchement, je ne comprends rien de rien à tous ces échanges!! c’est quoi OPALYS? FITH? des fourreaux? Un facteur 5? une infrastructure type vdsl 2..ETC… Au secours!!! je suis larguée!!!! Qui peut faire simple pour que je comprenne??

  • @Picsou : http://www.exalead.fr (le ‘google’ à la française).

    @dkirsner :
    * Quels réponses et retours du courrier de Mr le Maire depuis 2007 ?
    * Un inventaire/audit du patrimoine fourreaux est incontournable.
    * 2000 € m’apparait très au dessus de la vérité, mais il est vrai que 70% du coût de mise en œuvre réside dans le génie civil.
    * Pour minimiser les coûts, il est aussi possible de passer de la fibre en aérien.

  • Obligation de moyens versus obligation de résultats.

    Franchement, Nogent sur marne peut il se contenter d’avoir (au mieux) 50% de couverture en FTTH à l’horizon 2027 (fin de la dsp OPALYS) ? Ce n’est pas sérieux !

  • Chers amis nogentais, si vous voulez des explications,je suis a votre disposition pour vous proposer des lunettes.Surtout ne pas confondre avec optique 2000. Toujours a votre disposition
    encore plus si vous avez la fibre nogentaise.

  • A Yann DUBOIS
    : pour répondre sur le Forum, je suis obligé de réinitialiser
    Un nouveau mot de passe m’est attribué..
    J’ai tenté une quinzaine de fois…
    En l’utilisant , je devrais alors être connecté
    Or, à chaque fois, j’ai le message : la connexion a échoué…
    J’avoue, il y a de quoi être perplexe…

  • @Bruno Morfin> Je vous ai répondu par courrier électronique. Merci de patienter encore quelques jours pour que nous nous penchions sur les améliorations liées au forum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *